Tags Posts tagged with "fédération des métiers"

fédération des métiers

par -

Le président de la Fédération nationale des métiers, Habib Testouri, a exprimé mercredi, le refus de l’organisation de se soumettre aux dispositions du nouveau projet de loi de finances pour l’année 2018 qui “consacre l’injustice fiscale“.
Ce projet a pour seul but d’augmenter les impôts, surtout pour les professions libérales, qui souffrent de plusieurs difficultés“, a-t-il dit lors d’une conférence de presse tenue au siège de l’UTICA à Tunis.
Le nouveau projet de la loi de finances, qui prévoit une augmentation des taxes imposées aux entreprises, est “inacceptable” parce qu’il est créé seulement pour consacrer une injustice fiscale, précisant que la fédération et ses adhérents revendiquent le paiement des impôts à des taux réalistes et équitables.
L’augmentation des impôts aura un grave impact sur les professions et métiers libéraux qui souffrent déjà de plusieurs problèmes financiers dont surtout les petites entreprises dont les bénéfices sont dérisoires.

Déjà plusieurs d’entre eux travaillent dans des conditions difficiles et leurs sociétés sont menacées de fermeture et l’Etat va alourdir leurs charges par cette augmentation excessive des impôts, ce qui est totalement inacceptable. La fédération n’exclut pas la possibilité de recourir à la désobéissance fiscale en cas d’adoption de ce projet. On ne défend pas l’évasion fiscale mais on est pour le paiement des impôts à des taux acceptables et réalistes” a-t-il précisé.
On revendique de maintenir le régime forfaitaire et de le préserver et non pas de le changer par ces mesures lourdes et excessives“, a souligné le président de la Fédération nationale des métiers. “L’Etat au lieu d’encourager les jeunes et les chômeurs à s’installer à leur propre compte et à créer leurs propres projets alourdit la tâche des entrepreneurs par ces mesures” s’est-il indigné, appelant l’Etat à se concentrer sur le secteur de l’économie informelle qui pèse des dizaines de milliards dans l’économie tunisienne.

par -

La fédération professionnelle nationale des métiers a déclaré que l’ensemble des professionnels s’opposent à l’article 48 de la loi de finances 2016, relatif à “la caisse enregistreuse” pour les opérations liées aux services de consommation dans les cafés et restaurants.

Par la voix de son président, Mustapha Habib Testouri, la fédération s’est interrogée sur le choix de certains secteurs par rapport à d’autres pour appliquer cette mesure.
” C’est vraiment inacceptable surtout que le ministère des Finances a choisi environ 300 cafés et restaurants pour installer les caisses enregistreuses avant de généraliser la décision sur l’ensemble des cafés et restaurants dont le nombre s’élève à 50 mille”, a crié le responsable dans une déclaration accordée ce jeudi 19 mai 2016 à Africanmanager.

Mustapha Habib Testouri a par ailleurs noté que les professionnels du métier veulent appliquer la loi, mais à condition.

“Contrairement aux accusations adressées aux professionnels en rapport avec l’évasion fiscale, la fédération reste toujours attachée à l’application de la loi, mais  elle veut que cette mesure soit appliquée sur toute la chaine de production et non seulement les restaurants, les cafés et les pâtisseries”, a t-il expliqué.

Pour ce faire, notre interviewé a appelé à la révision globale du système fiscal tout en préservant les droits des professionnels.

L’appel de la fédération professionnelle nationale des métiers vient à un moment où le ministre des Finances avait annoncé le démarrage à partir de 1er juin prochain, d’une opération pilote volontaire pour installer 300 caisses enregistreuses dans les unités de consommation sur places soumises au régime réel : salons de thé, cafés, restaurants et restaurants touristiques.

Le meilleur des RS

Zouhair Dhaouadi est le conseiller politique du président de l’ARP (Chambre des députés en Tunisiens) Mohamed Ennaceur. Avocat de profession, il est Docteur en...

INTERVIEW

Habib Karaouli, PDG de la Banque d'affaires de Tunisie (BAT), récemment rebaptisée Capital African Partners Bank, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où...

AFRIQUE

D'ici 2050, plus d'une personne sur quatre sur notre planète sera africaine. Il faut agir maintenant, de manière décisive et courageuse, pour s'assurer que...

Reseaux Sociaux

SPORT