Tags Posts tagged with "Fehmi Chaâbane"

Fehmi Chaâbane

par -

Le groupement professionnel des promoteurs immobiliers relevant de la CONECT (Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie) appelle à consacrer le droit des promoteurs immobiliers à bénéficier de la déduction de la TVA sur leur stock en logements à usage d’habitation construits, avant le 1er janvier 2018, ou sur ceux en cours de construction, a déclaré le président du groupement, Nebil Azouz.
Intervenant, mercredi 07 février 2018, à Tunis, au cours d’une conférence, Azouz a appelé à tenir compte de la date d’obtention du permis de construire dans l’application de la déduction de la TVA.

Le Groupement recommande de constituer un groupe technique pour étudier avec l’administration l’article 9 du code de la TVA qui stipule que la taxe sur la valeur ajoutée qui a effectivement grevé les éléments (acquisitions, importations et livraisons des biens pour la construction) du prix d’une opération imposable est déductible de la taxe sur la valeur ajoutée applicable aux opérations taxables ainsi que la taxe sur la valeur ajoutée retenue à la source.
Azouz a avancé que la non déduction de la TVA aura des répercussions sur la durabilité du secteur qui fait face à la stagnation des ventes, au cours des dernières années, ainsi que la hausse des prix et la détérioration du pouvoir d’achat des citoyens. Le groupement a appelé la commission des finances, de la planification et du développement relevant de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) à une séance d’audition afin d’examiner les recommandations du groupement.
Et de rappeler que le secteur de l’immobilier représente 14% du total des investissements en Tunisie, 12,6% de la valeur ajoutée de l’économie et 8% des crédits bancaires.

Pour sa part, Skander Sellami, conseiller fiscal et président du Groupement professionnel des conseillers fiscaux relevant de la CONECT, a souligné que l’approche de l’Etat dans la compréhension de la loi de finances concernant la soumission des logements à usage d’habitation à la TVA est différente de la philosophie de l’article 9 du code de la TVA qui stipule la simultanéité du droit à la déduction avec la soumission d’une activité ou d’un produit à la TVA.
Et d’ajouter que l’administration a pensé à ne pas faire bénéficier les promoteurs immobiliers de la déduction de la TVA 9, car l’imposition des logements à usage d’habitation en vertu de la loi de finances pour l’exercice année 2018 causera l’endettement du secteur auprès de l’Etat vu la stagnation des ventes du secteur.
Il a souligné que l’administration aurait dû élaborer des études d’impact et consulter l’avis du tribunal administratif pour avoir une position juridique claire afin de préserver les droits de toutes les parties.

La loi de finances pour l’exercice année 2018 a soumis la vente des logements bâtis par les promoteurs immobiliers à une TVA de 13% sur les ventes réalisées, à partir du 1er janvier 2018 et à une TVA de 19% pour les ventes réalisées, à partir du 1er janvier 2020.
Il convient de noter que le président de la Chambre syndicale nationale des promoteurs immobiliers (CSNPI), relevant de l’UTICA, Fehmi Chaâbane, avait déclaré, le 5 janvier courant, que le conseil supérieur de la fiscalité aurait pris la décision de ne pas faire bénéficier les promoteurs immobiliers de la déduction de la TVA sur les immeubles déjà bâtis, au 31 décembre 2017, selon des informations qui sont parvenues à la CSNPI.
Chaâbane avait annoncé que la CSNPI portera l’affaire en justice, en cas de publication d’une note portant sur cette décision.

TAP

par -

À qui profite le programme du “premier logement” récemment annoncé par le chef du gouvernement? Quelle catégorie de famille pourra en bénéficier? Sous quelles conditions? Et pour quelles garanties? Plusieurs questions se posent, se reposent, mais rien n’est encore clair. Le président de la Chambre syndicale nationale des promoteurs immobiliers relevant de l’UTICA, Fehmi Chaâbane, nous a apporté quelques éclaircissements sur le sujet. Dans une interview accordée ce mardi 4 octobre 2016 à Africanmanager, il a fait savoir que ce programme permettra aux familles de la classe moyenne d’acquérir un premier logement tout en bénéficiant de conditions très favorables, d’un auto-financement qui peut aller jusqu’à 30 mille dinars sous forme de prêt. Les structures chargées du dossier, à savoir le ministère de l’Équipement et l’Association professionnelle des Banques, travaillent d’arrache-pied pour finaliser la nouvelle loi réglementant cette initiative. “5 ans de grâce et une période de remboursement du prêt qui peut aller jusqu’à 7 ans sont prévus dans cette nouvelle loi”, nous a confié Fehmi Chaâbane.

Parmi les autres conditions du “premier logement” pour les jeunes couples, le président de la chambre syndicale des promoteurs immobiliers a tenu à préciser que le logement devrait être acheté auprès d’un promoteur immobilier titulaire d’une autorisation dans le secteur.

Pour bénéficier de ce programme qui sera fin prêt le 15 octobre prochain, Chaâbane a cité d’autres conditions, assurant que l’âge du couple ne devra pas dépasser les 40 ans lors de la soumission de la demande. Idem, la durée de mariage ne doit pas aussi dépasser les 10 ans. En outre, le salaire du couple doit se situer à 4 ou 5 fois le SMIG. Le taux d’intérêt serait fixé à 2%, nous a encore confié Fehmi Chaâbane.

Le président de la chambre syndicale des promoteurs immobiliers a sous un autre indiqué que les promoteurs immobiliers ne sont pas responsables de la hausse des prix de l’immobilier, soulignant que dans certaines zones, les prix des terrains ont été multipliés par 10 ces dernières années, et le prix du seul métré carré pour certaines terres agricoles a atteint 500 dinars.

La baisse du dinar par rapport à la monnaie internationale a aussi entraîne la hausse des prix des matières premières, selon ses dires.

Il est à rappeler à ce propos que le chef du gouvernement avait récemment annoncé, dans une interview accordée mercredi 28 septembre 2016 à la Télévision Nationale, que 10 mille habitations sociales seront mises à la disposition des familles nécessiteuses. Un financement à hauteur de 30 mille dinars remboursable après une période de grâce de cinq années sera accordé à cette catégorie de familles afin de leur permettre d’acquérir un premier logement.

par -

Le président de la Chambre syndicale nationale des promoteurs immobiliers relevant de l’UTICA, Fehmi Chaâbane, a affirmé dans une déclaration ce mardi 4 octobre 2016 à Africanmanager que le programme immobilier récemment annoncé par le chef du gouvernement, Youssef Chahed, sera fin prêt le 15 octobre prochain.

Pour rappel, le chef du gouvernement avait récemment déclaré, dans une interview accordée mercredi 28 septembre 2016 à la Télévision Nationale, que 10 mille habitations sociales seront mises à la disposition des familles nécessiteuses.

Un financement à hauteur de 30 mille dinars remboursable après une période de grâce de cinq années sera accordé à cette catégorie de familles afin de leur permettre d’acquérir un premier logement.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

Ce Post, intitulé «Polémiques hôtelières», est l'oeuvre d'un homme qui a une grande expérience dans le secteur du tourisme et un ancien DG de...

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

L'expert en économie et ancien ministre des Finances Houcine Dimasi a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

À la faveur d’un relâchement des tensions dans la Corne de l’Afrique, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté mercredi à l’unanimité...

Reseaux Sociaux