Tags Posts tagged with "Festival de Carthage"

Festival de Carthage

par -

Les détracteurs de l’humoriste français d’origine tunisienne Michel Boujenah ont finalement été son meilleur argument publicitaire. Non seulement son spectacle programmé hier jeudi 19 juillet 2017 dans le cadre de la 53ème édition du Festival international de Carthage a bien eu lieu, malgré la grogne d’un groupe d’activistes de la société civile devant le musée de Carthage, en plus il a cartonné. Près de 700 personnes ont fait le déplacement pour assister à “Ma vie rêvée”, indique la direction du festival.

Si on tient compte du fait que le musée de Carthage a une capacité d’accueil d’environ 500 spectateurs, on peut en conclure que l’acteur-comique franco-tunisien a fait un carton plein.

A noter que selon Mosaïque FM, Olivier Poivre-d’Arvor, ambassadeur de France à Tunis, le réalisateur Brahim Letaïf et l’humoriste Lotfi Abdelli font partie des personnalités qui sont allées voir Boujenah sur scène…

Ainsi s’achève une éruption politico-médiatique qui a enflammé les esprits pendant plusieurs jours, une de plus en terre tunisienne… A la prochaine déferlante !

par -

La sortie musclée de l’UGTT contre l’humoriste tuniso-français Michel Boujenah n’a pas fait trembler ce dernier. Suite à l’appel de la centrale syndicale pour l’annulation du spectacle de Boujenah, au motif qu’il est un “sioniste” notoire et un “défenseur de l’Etat d’Israël», l’acteur et comique a confié ceci à Elie Trabelsi, homme d’affaires tunisien résidant à Djerba : «Mon amour pour la Tunisie est plus fort que les campagnes de dénigrement !».
Boujenah persiste et signe : Il sera bien sur la scène de l’amphithéâtre de Carthage le 19 juillet 2017.

En tout cas au rythme où vont les choses, on peut se demander si le communiqué de l’UGTT n’a pas été contreproductif, en créant une vague de soutiens et de déclarations passionnées sur la toile en direction de Boujenah, à un niveau qu’il n’attendait sans doute pas.
Pour le ministère de la Culture, les choses sont claires : Pas question de mettre son nez dans la programmation du festival. Ensuite il a tenté de réfréner les ardeurs de l’UGTT en lançant un appel à la retenue et à la tolérance. Un camouflet pour la centrale syndicale en fait, laquelle espérait certainement que les autorités allaient plier et apporter de l’eau à son moulin…

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux