Tags Posts tagged with "Fethi Taoui, Tunisie, Tuk, Tuk,"

Fethi Taoui, Tunisie, Tuk, Tuk,

par -
Le gouvernement tunisien s’apprête à importer 20 mille unités de tricycles à l’horizon 2013. En réaction à la polémique déclenchée par cette décision

Le gouvernement tunisien s’apprête à importer 20 mille unités de tricycles à l’horizon 2013. En réaction à la polémique déclenchée par cette décision, Fethi Taoui, sous-directeur de l’immatriculation au sein de la direction générale du transport terrestre, affirme que ce nouveau mode de transport permettra de revitaliser l’économie en créant des nouveaux postes d’emplois.

Dans une déclaration à Africanmanager, Fethi Taoui, précise que « ces tricycles qui entrent dans le cadre du programme gouvernemental de financement, cibleront également les personnes vulnérables en les aidant à promouvoir de petites projets, bien adaptés aux faibles distances à parcourir mais surtout aux leurs petits budgets ».

Ces tricycles seront utilisés à des fins commerciales, touristiques ou de services ordinaires et non pour le transport de personnes, démentant ainsi les informations circulant à ce sujet.

Ces 20 mille unités fourniront une opportunité pour les jeunes de développer des activités florissantes et même d’alléger les encombrements du trafic routier, au moment où le chômage est devenu l’une des préoccupations majeures des Tunisiens.

Ce sont 30 mille postes d’emplois qui seront ainsi créés. La raison invoquée par Fathi Taoui tient l’encouragement des personnes à faible revenu à travailler dans des conditions plus favorables. « Beaucoup des jeunes transportent aujourd’hui des marchandises ou des produits sur des motos. C’est un mode de locomotion très dangereux. D’où l’idée d’importer ce type de triporteurs», ajoute-t-il .

Il est important d’indiquer que la Banque Tunisienne de Solidarité (BTS) sera chargée de financer cette activité et le futur transporteur qui bénéficiera d’un concours financier de 5 milles dinars dont 500 dt sous forme de prime et le reste sous forme d’un prêt à taux réduit.

Deux cahiers de charges en cours

Afin de mettre en œuvre ce projet pilote, les comités techniques, en concertation avec les parties intervenantes, redoublent d’effort pour hâter l’élaboration de deux cahiers des charges.

Le premier aura à fixer les critères auxquels doive nt répondre les bénéficiaires de ces tricycles alors que le second concernera les concessionnaires qui seront chargés de la vente de ces engins.

Pour éviter toute action illégale, un comité de contrôle sera créé, qui sera chargé de suivre l’exécution de ce projet.

Le transport des marchandises reste un secteur libre et ouvert à la concurrence

Interrogé sur le mécontentement suscité dernièrement chez la chambre syndicale nationale des propriétaires de taxis individuels, qui protestent contre ce projet, Fathi Taoui rappelle que le transport des marchandises est un secteur désormais ouvert à la libre concurrence. Aussi, le projet de ces 20 mille tricycles n’a aucun rapport avec les autres moyens chargés du transport des marchandises.

« Comment vous croyez qu’un tricycle à trois roues, équipé d’un moteur dont le cylindre ne dépasse pas 125 cm3 et dont le poids s’élève à 400Kg, pourrait entraver ou même concurrencer les transporteurs des grandes marchandises sur une grande distance ? » s’interroge-t-il.

Wiem Thebti

INTERVIEW

Le Directeur général de l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII), Samir Bechoual, a appelé à l’institutionnalisation de la campagne d’interpellations et...

AFRIQUE

La Banque africaine de développement (BAD) pense pouvoir offrir 25 millions d'emplois d'ici 2025, dans le cadre de sa nouvelle stratégie pour changer le...

SPORT

Reseaux Sociaux