Tags Posts tagged with "Fièvre aphteuse"

Fièvre aphteuse

par -

La campagne de vaccination du bétail contre la fièvre aphteuse avance avec un rythme soutenu dans le gouvernorat de Gafsa.
Jusqu’à présent, plus de 207 mille têtes ovines et 6700 têtes bovines ont bénéficié de cette campagne, a indiqué, mercredi le chef de la direction de production animale au Commissariat Régional de Développement Agricole (CRDA), Mahjoub Majdi.
Cette campagne, qui a démarré au mois de février dernier et se poursuit jusqu’à mai 2017, revêt une dimension préventive, surtout que des foyers de fièvre aphteuse sont apparus dans des pays voisins, notamment au nord de l’Algérie, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a-t-il ajouté, précisant qu’aucun cas de contamination n’a été signalé à Gafsa.
Les mesures préventives et de contrôle ont été renforcées également dans les marchés du bétail, les espaces d’élevage et les abattoirs, a-t-il souligné, outre l’intensification des réunions de travail avec des médecins vétérinaires pour évaluer la situation dans la région.
Il a appelé à faire face à la contrebande du cheptel au niveau des frontières avec l’Algérie, un phénomène qui pourra contribuer à la propagation de cette maladie virale animale, très contagieuse mais non transmissible à l’homme.

par -

Le ministère de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche a confirmé l’utilisation par ses services à Jendouba de 11 doses de vaccin périmé destinés à lutter contre la fièvre aphteuse sur 537 vaches dans la région de Boulaaba (délégation de Balta Bouaouen dans le gouvernorat de Jendouba).
” 11 doses de ce vaccin ont été utilisées par 66 éleveurs sur 537 vaches. Près de 114 doses de ce vaccin périmé ont été saisies “, a indiqué le ministère de l’agriculture dans un communiqué publié lundi à Tunis.
Le ministre de l’agriculture Samir Bettaieb , des ressources hydrauliques et de la pêche, a décidé de lancer, dimanche 09 octobre 2016, une enquête après avoir reçu (samedi 8 octobre 2016), des plaintes de la part de quelques éleveurs de la région de Boulaâba.
Le ministère de l’agriculture a précisé que la commission chargée de la réalisation de cette enquête (composée des inspecteurs vétérinaires) a visité des établissements d’élevage, indiquant que les animaux vaccinés ont été mis sous un contrôle.
Et d’ajouter que des échantillons ont été pris pour vérifier l’absence d’impacts négatifs.
Il y a lieu de signaler que le vaccin utilisé n’a pas d’impact sur la santé des animaux vaccinés, même en cas d’utilisation après la date de péremption.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Les États-Unis et le Togo seront co-organisateurs du Forum de la loi sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique – Africa Growth...

Reseaux Sociaux