Tags Posts tagged with "fonds publics"

fonds publics

par -

Les crimes de vol de fonds publics ne cessent de prendre de l’ampleur en Tunisie. Malgré l’absence de chiffres précis ou officiels sur le volume des fonds publics détournés des caisses de l’État, plusieurs experts en la matière s’accordent à dire que la masse globale des fonds détournés est estimée à près de 20 Millions de dinars par an. Les experts s’accordent également à dire que l’absence de contrôle continu et l’inefficacité des dispositifs et des systèmes de surveillance des institutions financières sont parmi les principales raisons derrière l’augmentation du phénomène de détournement des fonds dans les institutions bancaires, notamment publiques.

Selon les mêmes estimations des experts, la Tunisie a perdu 7 millions de dinars en l’espace de 90 jours suite à des opérations de détournement de fonds dans plusieurs institutions bancaires réparties sur tout le territoire tunisien. Brahim Missaoui, président de l’Association tunisienne pour la lutte contre la corruption, a fait remarquer dans une déclaration à Africanmanager que le phénomène de détournement des fonds a augmenté en Tunisie d’une manière flagrante pour n’épargner aucun secteur. Ce fléau a touché, selon lui, aussi bien l’argent que les biens d’équipement.

Brahim Missaoui a dans le même cadre indiqué que la faiblesse de nombreux points du texte juridique réglementant l’affaire a conduit à l’augmentation des opérations et des tentatives de détournement des fonds publics. Il a indiqué au passage que le cadre juridique ne va pas avec l’évolution du nombre et des types de crime. Il a par ailleurs appelé à la nécessité de renforcer les sanctions contre les contrevenants. Il est déraisonnable, selon lui, que les personnes impliquées dans les affaires de vol bénéficient, tout comme les ayant-droit, de la pension de retraite et des différents privilèges financiers. Et Missaoui de souligner que la longueur des procédures disciplinaires permet souvent à l’auteur du crime de se débarrasser de tout ce qui peut être un moyen pour la justice de condamner les accusés.

Missaoui a, sur un autre volet, indiqué que 3 Millions de dinars sont dérobés chaque jour dans les caisses de l’État. Toujours selon ses déclarations, chaque employé vole quotidiennement, que ce soit intentionnel ou non, la valeur de 5 dinars à travers l’utilisation du téléphone ou le vol de fournitures de bureau, les absences ou l’utilisation excessive des voitures de service. Il a expliqué cela par l’absence d’un système d’information complet dans les institutions publiques et privées.

Quant à lui, Wajdi Ben Rejab, expert en économie, il a indiqué que le volume du détournement des fonds des institutions publiques en Tunisie est estimé à près de 20 millions de dinars par an (chiffre approximatif). Le volume des malversations (trafics, corruption, abus et détournements) dans les marchés publics s’élève par ailleurs à 3 Milliards de dinars par an, soit à peu près 10% du budget de l’État.

par -

Les forces de sécurité de l’aéroport Tunis-Carthage ont arrêté, le chef de bureau de La Poste de Ain Draham (gouvernorat de Jendouba), pour soupçon de vol de fonds publics, a annoncé vendredi la Poste Tunisienne, dans un communiqué. Le suspect arrêté jeudi soir, s’appretait à quitter le pays vers la Turquie.
Selon le communiqué, les services de la direction régionale de la Poste de Jendouba se sont rendus compte jeudi, que le chef de bureau de La Poste de Ain Draham, qui devait être en congé depuis le 19 septembre 2016, n’a pas respecté les procédures administratives et comptables en vigueur. Ils ont alors, pris en coordination avec les directions des affaires juridiques et de contrôle à l’Office nationale de la Poste toutes les dispositions administratives et juridiques nécessaires, informant le procureur général de Jendouba de cette affaire. Ce dernier a émis une décision d’interdiction de voyage à l’encontre du chef de bureau concerné
La Poste tunisienne a souligné que le montant que le suspect aurait volé n’a pas été déterminé jusque présent , en attendant l’achèvemement des procédures de l’enquête administrative et sécuritaire, selon le communiqué.

par -

La police israélienne a fait savoir hier dimanche 29 mai qu’elle avait bouclé l’enquête sur le Premier ministre Benjamin Netanyahu et sa femme, Sara, ou plutôt sur l’usage qu’ils font de l’argent public. Le dossier a été remis à la justice, mais les médias israéliens n’ont pas attendu les conclusions des juges pour affirmer que l’épouse du Premier ministre israélien devra rendre des comptes pour avoir dépensé les deniers publics dans des projets privés.

Cette affaire explose quelques jours après la sortie d’un rapport officiel dans un autre dossier, qui a trait aux déplacement en avion de Benjamin Netanyahu et sa famille. On évoque de probables conflits d’intérêts. Une chose est sûre : Les nuages s’accumulent au-dessus des Netanyahu.

Sara Netanyahu avait été questionnée en 2015 par les policiers après des accusations selon lesquelles le couple avait piqué dans les caisses pour s’offrir des meubles de jardin et financer des réparations électriques dans leur résidence privée de Césarée (dans l’Ouest). Dans le texte du communiqué émis hier, la police a précisé que cette enquête, qui a commencé en février 2015, avait passé à la loupe les « soupçons de perpétration d’actes criminels, y compris pour obtention frauduleuse d’avantage, fraude et abus de confiance ». C’est du lourd !

« Toutes les preuves (…) ont été transmises au procureur du district de Jérusalem qui a suivi l’enquête, afin qu’il puisse étudier le dossier et prendre une décision (de poursuivre ou non) », a indiqué la police, ne souhaitant pas donner plus de détails sur cette petite bombe. La presse par contre, qui certainement se base sur des sources proches du dossier, comme d’habitude, avance que Sara Netanyahu et d’autres complices devraient être inquiétés par la justice, mais pas formellement le Premier ministre. Mais il est évident que si sa femme venait à être condamnée, le crédit politique de Benjamin Netanyahu serait sérieusement écorné.

Les Netanyahu ont intérêt à monter patte blanche!

Les Netanyahu ont toujours réfuté énergiquement les accusations de fraude. Mardi dernier, dans le rapport du contrôleur de l’État sur les voyages à l’étranger du Premier ministre, dont certains avec sa femme et ses enfants, entre 2003 et 2005, quand il pilotait le ministère des Finances, on lit ceci : « Des voyages de Benjamin Netanyahu et sa famille, financés par des organisations externes (au gouvernement) pendant la période où il était ministre des Finances, ont contrevenu aux règles en vigueur en la matière et pourraient ainsi donner l’impression qu’il en a tiré bénéfice ou qu’il s’agit d’un conflit d’intérêts ». Là aussi les Netanyahu démentent formellement. Mais ils ont intérêt à prouver assez rapidement leur innocence car la justice israélienne ne badine pas avec les questions de moralité publique. La preuve : La descente aux enfers de l’ex-Premier ministre Ehud Olmert, qui purge depuis février 2016 une peine de prison de 19 mois de prison suite à deux condamnations pour des malversations dans des affaires immobilières, à l’époque où il était maire de Jérusalem.

Certes c’est un dossier où les charges sont plus lourdes que dans les affaires des Netanyahu, mais enfin il y a de quoi faire exploser la carrière politique de l’actuel Premier ministre. Sans parler des retombées pénales. Et ça le couple l’a très bien compris…

Le meilleur des RS

Dans un récent statut sur sa page officielle, l’économiste Ezzeddine Saidane dit «Non, ce n’est pas vrai, il n’y a pas de reprise économique»....

INTERVIEW

Le président de la Conect, Tarek Cherif a accordé à Africanmanager, une interview exclusive dans laquelle, il a évoqué plusieurs points dont le projet...

AFRIQUE

Le gouvernement libyen d'union nationale (GNA), évoquant des actes "inhumains", a affirmé dimanche qu'une enquête avait été ouverte sur des cas d'esclavage près de...

Reseaux Sociaux

SPORT

Programme de la 5e journée de l'Europa League de football qui sera disputée le jeudi 23 novembre (en heures GMT): Groupe F (18h00) Lokomotiv Moscou (RUS) -...