Tags Posts tagged with "fonds souverain"

fonds souverain

par -

Le ministre norvégien des Affaires étrangères, Borge Brende, a souligné mercredi la disposition du Fonds souverain de la Norvège, le plus gros au monde, à multiplier ses investissements en Tunisie.
” Le Fonds souverain de la Norvège est prêt à accroitre ses investissements en Tunisie “, a déclaré le chef de la diplomatie norvégienne à l’issue de son entrevue avec le président de la République, Béji Caïd Essebsi.
Actuellement en visite de deux jours en Tunisie à la tête d’une délégation d’hommes d’affaires norvégiens, Brende a réaffirmé la volonté de son pays de renforcer les relations de coopération et de partenariat avec la Tunisie particulièrement en matière d’emploi des jeunes, de formation professionnelle et du renforcement du rôle de la femme.
” Cette visite ne manquera pas de contribuer à identifier les opportunités de coopération disponibles “, a-t-il dit selon un communiqué de la présidence de la République.
” La réouverture de l’ambassade de Norvège à Tunis ne peut que réaffirmer la volonté des autorités norvégiennes d’insuffler un nouvel plan à la coopération entre les deux pays “, a-t-il assuré.
Au cours de cette rencontre, le chef de l’Etat a tenu à saluer la décision de la Norvège de rouvrir son ambassade à Tunis et son aspiration à augmenter le rythme de la coopération et d’échange de visites entre les hauts responsables dans les deux pays.
” L’intérêt que porte un pays démocratique tel que la Norvège à l’expérience de transition démocratique en Tunisie ne peut que contribuer à renforcer cette expérience naissante “, a-t-il souligné.
Borge Brende effectue à partir de mardi une visite officielle de deux jours en Tunisie, à la tête d’une délégation d’hommes d’affaires norvégiens.
Cette visite s’inscrit dans le cadre de la volonté des deux pays de renforcer les relations bilatérales et d’identifier des opportunités de partenariat entre les deux parties dans plusieurs domaines, notamment les énergies renouvelables, l’industrie du pétrole et du gaz et l’agroalimentaire.

par -

Les placements en actions ça paye, malgré la morosité économique mondiale. Le fonds souverain de la Norvège, le plus important de la planète, affiche une recette de 50 milliards en 2016, a fait savoir la banque centrale norvégienne, rapporte l’agence Reuters.

La Norvège a eu la bonne idée en 1990 de mettre sur pied ce fonds, pour placer les revenus substantiels générés par la commercialisation du pétrole. L’énorme pactole a servir à acheter des actions (62,5% du portefeuille), des obligations (34,3%) et des parts dans l’immobilier (3,2%) dans le monde entier. Ces cinq dernières années ont été particulièrement juteuses, doublant le volume du fonds. Ce dernier, fin décembre dernier, a été évalué à 850 milliards d’euros, avec un rendement de 6,9%, boosté par la niche des actions, qui a connu une poussée de 8,7% en 2016. A la fin de l’an dernier, le fonds avait la main sur 1,3% de la capitalisation boursière mondiale avec des parts dans près de 9.000 entreprises.

Avec de tels revenus, la Norvège peut envisager sereinement l’avenir et la fin du pétrole, contrairement à des pays producteurs comme l’Arabie saoudite, le Koweït ou le Nigeria, très lents à la détente dans la diversification des sources de revenus, de mauvais réflexes qu’ils payent cher en ce moment…

par -

L’Arabie saoudite a annoncé lundi son intention de vendre en Bourse moins de 5% du géant pétrolier Aramco et de se doter d’un fonds souverain de 2.000 milliards de dollars, le plus grand du monde, dans le cadre d’un vaste plan de transformation de son économie.

Ces annonces ont été faites par le vice-prince héritier Mohammed ben Salmane qui a souligné la nécessité pour le royaume -première économie du monde arabe et premier exportateur de brut- d’en finir avec la dépendance vis-à-vis du pétrole au moment où son pays est fortement affecté par la chute des cours.

“Nous pourrons vivre sans le pétrole dès 2020”, a assuré le fils du roi Salmane.

Le plan, présenté comme “une feuille de route” pour le développement du royaume durant les 15 prochaines années, est destiné à diversifier l’économie saoudienne qui dépend à plus de 70% du pétrole au moment où les prix du brut sont en chute libre depuis environ deux ans.

Par ailleurs, a ajouté le prince, “nous envisageons de créer un fonds souverain de 2.000 milliards de dollars (1.777 milliards d’euros)”, dont “les actifs proviendront de la vente d’une petite partie d’Aramco”.

Mohammed ben Salmane a affirmé qu’il s’agirait du “plus grand fonds d’investissement au monde, et de loin”. Il détrônera le Fonds souverain norvégien qui pesait lundi matin 866 milliards de dollars, soit près de 2,5 fois moins que le fonds saoudien envisagé.

“Ce fonds va contrôler plus de 10% de la capacité d’investissement dans le monde (…) et le volume de ses avoirs représentera plus de 3% des actifs existants”, a dit le prince saoudien, également ministre de la Défense.

“Aucun projet d’investissement ou de développement dans n’importe quelle région du monde ne se fera qu’en passant par le fonds souverain saoudien”, a-t-il prédit.

Selon lui, le nouveau fonds inclura les quelque 600 milliards de dollars d’actifs dont dispose actuellement le royaume, ainsi que les dividendes de la vente partielle d’Aramco et des compagnies immobilières et industrielles de l’Etat.

Ce vaste plan de réformes et de restructuration de l’économie saoudienne a été approuvé lundi par le Conseil des ministres lors de sa réunion hebdomadaire présidée par le roi Salmane.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux