Tags Posts tagged with "force,"

force,

par -

Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères, un habitué des palais présidentiels en Afrique, a déclaré ceci suite à l’adoption par le Conseil de sécurité de l’ONU, à l’unanimité, de la résolution autorisant l’envoi d’une force dans le Sahel pour stopper les ravages des groupes djihadistes :

Je salue l’adoption à l’unanimité par le conseil de sécurité de la résolution 2359 qui salue le déploiement de la force conjointe du G5-Sahel.

Le conseil de sécurité y exprime son soutien plein, clair et entier à une initiative africaine de lutte contre le terrorisme et appelle l’ensemble de la communauté internationale à lui fournir assistance. Il est désormais saisi et aura régulièrement l’occasion de suivre la mise en œuvre des activités de la force conjointe du G5 Sahel.

Avec la création de cette force, les Etats africains ont manifesté leur volonté de s’unir pour assurer leur sécurité. C’est une initiative que je salue et que nous devons tous soutenir.

La paix et la sécurité dans le Sahel constituent une priorité de premier plan pour la France, engagée aux côtés de ses partenaires africains dans la lutte contre le terrorisme à travers notamment l’opération Barkhane“. Ces propos ont été tenus hier mercredi 21 juin 2017 de suite après le vote à l’ONU.

Pour rappel, le texte de la résolution a été élaboré et porté à bout de bras par la France. Mais il se heurtait jusqu’ici aux réticences des USA. Après un accord avec Paris la veille du vote, Washington a enfin accepté de lever son véto. Des troupes supplémentaires vont donc pouvoir renforcer le dispositif militaire déjà mis en place par le G5 Sahel, composé du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad. Avec le financement de 56 millions de dollars de l’Union européenne, les choses semblent bien engagées…

C’est incontestablement une victoire pour la France et un grand motif de soulagement, car ses soldats, près de 4000, déployés dans le cadre de l’opération Barkhane, se sont retrouvés pratiquement seuls dans le bourbier sahélien, alors que le péril terroriste ne cesse de grossir. Pas plus tard que le week-end dernier, les djihadistes ont frappé à deux reprises au Mali en 24 heures. Il y a donc urgence…

par -

Aujourd’hui, l’UE a adopté des conclusions sur le Mali et la région du Sahel, rappelant son approche solide et intégrée, sur la base de la stratégie pour le Sahel et de son plan d’action régional, afin de contribuer à la stabilisation de la région. Cette approche mobilise l’ensemble des instruments appropriés dans les domaines de la diplomatie, de la coopération au développement à long terme, du soutien au respect des droits de l’homme, des efforts de stabilisation, du développement des capacités de résilience, des migrations et de la sécurité, y compris les missions PSDC.

Le Conseil condamne vivement l’attentat terroriste perpétré hier à Bamako.

Le Conseil réitère son plein soutien à la mise en œuvre rapide et complète de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali, avec la pleine participation de la société civile, y compris des femmes et des jeunes, seul moyen de rétablir la paix et la sécurité dans le pays. La participation de la Haute représentante à la réunion du Comité de suivi de l’accord de paix (CSA), tenue le 5 juin 2017 à Bamako, confirme que l’UE est résolument attachée à cet accord.

L’UE salue le rôle politique de premier plan des pays du G5 Sahel, de la CEDEAO et de l’Union africaine dans le contexte des efforts qu’ils déploient pour soutenir la sécurité, le développement et la réconciliation dans la région. L’UE salue l’initiative des chefs d’État du G5 Sahel concernant la création de la force conjointe G5 Sahel. L’UE a été la première à annoncer une contribution financière en faveur de cette initiative, un montant de 50 millions d’euros ayant été envisagé à cette fin.

par -
Le dirigeant du Front Populaire

Le dirigeant du Front Populaire, Mohamed Ftati, a déclaré à Mosaïque FM, que l’usage abusif de la force devant le siège de l’ANC, dans la nuit du samedi 27 juillet 2013, était planifié d’avance, surtout avec la visite de Sahbi Atig, chef du groupe parlementaire d’Ennahdha au sit-inneurs des Ligues de Protection de la Révolution.

Mohamed Ftati a fait savoir qu’une réunion du front populaire se tient, dimanche, en présence de plusieurs représentants de partis politiques et de la société civile, pour appeler au retour du sit-in

Il est à signaler que le constituant Mongi Rahoui a été tabassé, samedi, par les forces de l’ordre alors qu’il participait au sit-in devant le siège de l’ANC.

Le député qui a été roué de coups, a quitté, l’après-midi, l’hôpital après avoir reçu les soins nécessaires .

Sur un autre plan , Khemaïs Ksila, , a déclaré à Mosaïque FM ,après un entretien qu’il a eu, en compagnie de Samir Bettaïeb, avec le ministre de l’Intérieur Lotfi Ben Jeddou , que le ministre a clairement donné des ordres aux agents de ne pas utiliser la force contre les manifestants et sit-inneurs de la place du Bardo .

Khemaïs Ksila a ajouté que le ministre a promis d’ouvrir une enquête sur les dépassements commis. Khemaïs Ksila a aussi informé le ministre que les députés qui se sont retirés de l’ANC tiennent à revenir vers la place et à poursuivre leur sit-in.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Les États-Unis et le Togo seront co-organisateurs du Forum de la loi sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique – Africa Growth...

Reseaux Sociaux