Tags Posts tagged with "forum mondial"

forum mondial

par -
Avec l'échange automatique de renseignements, fini les cachoteries !

Le conseiller économique du chef du gouvernement, Fayçal Derbal, a tenu à préciser, dans une déclaration à Africanmanager, que le chantier de la convergence en matière fiscale n’est pas quelque chose de facultatif ou un choix mais a été imposé, à l’instar de tous les pays du monde.  “Aujourd’hui si je prends par exemple, dans le cadre de cette convergence, la convention du Forum mondial sur la transparence et l’échange de renseignement signé par 137 pays, on ne peut pas ne pas signer (…) c’est quelque chose d’obligatoire ce n’est pas un choix (…) on ne peut pas dire qu’on ne peut pas signer ou converger“, a-t-il dit.

Derbal a fait remarquer en outre que la convergence vise deux choses : d’une part l’amélioration de la transparence et d’autre part la protection des mesures permettant l’érosion des bases d’imposition et les transferts de bénéfices sous forme d’évasion fiscale. “Nous on est adhérent de ces deux chantiers et nous avons signé l’échange de renseignement (…) aujourd’hui on applique cela sur demande mais demain on va passer à l’échange automatique de renseignements“, a assuré Derbal, faisant remarquer que le ministère des Finances travaille actuellement sur la question, sans toutefois se prononcer sur la date de l’entrée en vigueur de ce dispositif.

Cette déclaration nous a été donnée en marge de la 6ème édition de “Tunis Forum”, qui a eu lieu ce mercredi 19 septembre 2018 au siège de l’Institut arabe des chefs d’entreprises (IACE) sous le thème “La Tunisie et les directives européennes : convergences vs protectionnisme“.

par -

La 26e édition du Forum économique mondial sur l’Afrique a commencé ce mercredi 11 mai à Kigali, au Rwanda. Cette rencontre mobilise pendant trois jours plus de 1 500 personnalités politiques de premier plan, des businessmen et des intellectuels.

Le Rwanda, une des capitales africaines les plus en vue dans le domaine du numérique, était un lieu privilégié pour abriter un événement de cette dimension intitulé « Connecter les ressources africaines à travers la transformation numérique ». En effet le Rwanda a assis l’essor fulgurant de son économie sur la technologie mobile. Le pays affiche l’un des taux de croissance les plus élevés et les plus solides du continent avec 6,9% en 2015, d’après la Banque mondiale.

Le gouvernement rwandais projette de faire encore mieux à l’horizon 2020 en misant sur une économie basée sur la promotion du savoir et des services. La population bénéficie déjà les retombées de cette volonté politique avec un taux de pauvreté qui est passé de 59% en 2001 à 45% en 2011. Toute l’Afrique ne peut pas en dire autant !

La voie pour sortir du sous-développement chronique

Les succès du Rwanda tranchent avec la situation globale du continent, pour lequel le Fonds monétaire international prédit un taux de croissance de 3%. C’est pas catastrophique en soi mais le continent peut faire nettement mieux s’il exploite de manière optimale son très gros potentiel, notamment en diversifiant son économie. Parce qu’actuellement ce qui plombe surtout les pays africains c’est la crise des matières premières. Les économies les plus fortes du continent seront scotchées au plancher à cause des prix du pétrole trop bas. Le Nigeria fera au mieux 2,3% de croissance alors que l’Afrique du Sud pourra difficilement aller au-delà de 0,6%. En fait l’embellie sera seulement du côté de l’Afrique de l’Est, notamment le Kenya, le Rwanda et l’Éthiopie.

Tous ces sujets, et d’autres, seront mis la table à la rencontre de ce mercredi ; il sera aussi question des chantiers abordés lors du Forum économique mondial à Davos, en Suisse. Les dirigeants de la planète avaient évoqué la « quatrième révolution industrielle », une expression introduite par le fondateur du Forum, Klaus Schwab.

« La quatrième révolution industrielle représente une opportunité unique de bâtir des sociétés plus fortes, plus justes, plus prospères. Mais cela ne pourra se faire qu’à travers des institutions fortes, une meilleure intégration régionale et des investissements dans des secteurs clés tels que les infrastructures, l’éducation et l’industrie », a dit Elsie Kanza, patron du département Afrique au Forum économique mondial.
Elle a ajouté : « Il y a de grandes possibilités pour la coopération public-privé afin d’aider à réaliser cette opportunité ».

Un panel de haut niveau

De nombreux chefs d’État africains ont fait le déplacement à Kigali, comme le Kényan Uhuru Kenyatta, le président sénégalais Macky Sall ou le Gabonais Ali Bongo Ondimba. Des hommes d’affaires de très gros calibre sont également de la partie : Aliko Dangote (Dangote Industries), Patrice Motsepe (African Rainbow Minerals), James Mworia (Centum Investment)…

L’intégration, régionale et panafricaine figure aussi au menu. « Le monde est en train de rapidement devenir globalisé et interconnecté. Il n’y a plus aucun marché dans le monde qui peut fonctionner en s’isolant », a confié Francis Gatare, chef du Rwanda Development Board, au Rwanda’s New Times.

Enfin sachez que le Rwanda abritera également le sommet de l’Union africaine en juillet 2016.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Le compte satellite du tourisme en 2017 publié par le Haut Commissariat au Plan (HCP) et rapporté par Telquel.ma, fait « ressortir une nette amélioration...

Reseaux Sociaux

SPORT