Tags Posts tagged with "France, Expulsions,"

France, Expulsions,

par -
De très nombreux tunisiens résident sans papiers

De très nombreux tunisiens résident sans papiers, depuis des années sur le sol Français. Ils travaillaient dans des secteurs comme la restauration, le bâtiment, la mécanique… Une grande majorité d’entre eux, se sont réfugiés dans des églises, des associations et des réseaux d’entraide pour éviter l’expulsion du territoire français. La peur d’être expulsés est l’obsession majeure et tyrannique de ces clandestins. Ils ont peur de tout et de tous: de prendre le bus, de travailler, de bouger… Le zèle mis par forces de la police dans l’interpellation des personnes en situation irrégulière prend la forme de vastes opérations de contrôle d’identité effectuées de jour comme de nuit.

D’ailleurs, selon le bilan statistique de la Direction centrale de la police aux frontières (PAF) française, rapporté par le quotidien français « Le Figaro », dans son édition du 8 octobre, environ 1.880 Tunisiens ont été expulsés de France, au cours des 8 premiers mois de 2013.

La Roumanie, selon le document, est en tête du classement concernant le nombre de personnes expulsées avec 2.700, suivie de la Tunisie avec 1.880, du Maroc (1.370), de l’Algérie (1.015) et de l’Albanie (710).

Plus de 540 Tunisiens sans papiers en Belgique

Selon le journal belge« Le Soir », plus de 540 Tunisiens étaient en situation irrégulière en Belgique, durant les six premiers mois de l’année 2013. Les Algériens arrivent en tête avec 2 636 personnes sans-papiers, soit un peu plus d’un cinquième. Les Marocains viennent en deuxième position avec 2 106 personnes sans-papiers. La Roumanie (1 177), l’Inde (39), l’Albanie (355) et la Serbie (56), arrivent derrière, précise la même source.

Force est de remarquer que la lutte contre l’immigration clandestine constitue, depuis des années une grande guerre déclarée par plusieurs pays européens à l’instar de la France, la suisse, l’Allemagne… Les immigrés Tunisiens sont un atout économique pour les pays étrangers parce qu’ils participent au développement économique de ces pays, étant donné qu’ils occupent des postes dont plusieurs européens ne veulent pas comme les métiers du bâtiment et de l’agriculture.

Nadia Ben Tamansourt

par -
De très nombreux tunisiens résident sans papiers

De très nombreux tunisiens résident sans papiers, depuis des années sur le sol Français. Ils travaillaient dans des secteurs comme la restauration, le bâtiment, la mécanique… Une grande majorité d’entre eux, se sont réfugiés dans des églises, des associations et des réseaux d’entraide pour éviter l’expulsion du territoire français. La peur d’être expulsés est l’obsession majeure et tyrannique de ces clandestins. Ils ont peur de tout et de tous: de prendre le bus, de travailler, de bouger… Le zèle mis par forces de la police dans l’interpellation des personnes en situation irrégulière prend la forme de vastes opérations de contrôle d’identité effectuées de jour comme de nuit.

D’ailleurs, selon le bilan statistique de la Direction centrale de la police aux frontières (PAF) française, rapporté par le quotidien français « Le Figaro », dans son édition du 8 octobre, environ 1.880 Tunisiens ont été expulsés de France, au cours des 8 premiers mois de 2013.

La Roumanie, selon le document, est en tête du classement concernant le nombre de personnes expulsées avec 2.700, suivie de la Tunisie avec 1.880, du Maroc (1.370), de l’Algérie (1.015) et de l’Albanie (710).

Plus de 540 Tunisiens sans papiers en Belgique

Selon le journal belge« Le Soir », plus de 540 Tunisiens étaient en situation irrégulière en Belgique, durant les six premiers mois de l’année 2013. Les Algériens arrivent en tête avec 2 636 personnes sans-papiers, soit un peu plus d’un cinquième. Les Marocains viennent en deuxième position avec 2 106 personnes sans-papiers. La Roumanie (1 177), l’Inde (39), l’Albanie (355) et la Serbie (56), arrivent derrière, précise la même source.

Force est de remarquer que la lutte contre l’immigration clandestine constitue, depuis des années une grande guerre déclarée par plusieurs pays européens à l’instar de la France, la suisse, l’Allemagne… Les immigrés Tunisiens sont un atout économique pour les pays étrangers parce qu’ils participent au développement économique de ces pays, étant donné qu’ils occupent des postes dont plusieurs européens ne veulent pas comme les métiers du bâtiment et de l’agriculture.

Nadia Ben Tamansourt

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux