Tags Posts tagged with "frappe aérienne"

frappe aérienne

par -

Au moins douze personnes auraient été tuées dans une frappe de la coalition menée par les Etats-Unis ayant pris pour cible un village près de la frontière syro-irakienne, rapporte la chaîne RT.

La semaine dernière, la Commission d’enquête de l’ONU sur la Syrie a en outre révélé que plus de 300 personnes avaient été tués dans les frappes aériennes de la coalition effectuées à Palmyre et dans ses environs depuis mars.

Selon les dernières estimations de l’ONU, à Raqqa, plus de 160 000 personnes ont dû fuir leurs maisons depuis l’offensive des Forces démocratiques syriennes.

par -

Le ministère russe de la Défense a annoncé vendredi qu’une frappe aérienne pourrait avoir tué le chef du groupe État islamique, Abou Bakr Al Baghdadi, à Raqqa, fin mai, rapporte l’AFP.

Cette frappe a visé une réunion de chefs de l’organisation jihadiste “à laquelle participait également le chef de l’EI Abou Bakr al-Baghdadi”.

Une réunion qui avait lieu “dans la banlieue sud de Raqqa”, précise l’armée russe, qui dit vérifier la mort du leader jihadiste “via différents canaux”.

On rappelle que ce n’est pas la première fois que son décès est annoncé…

par -

Les États-Unis n’excluent pas la possibilité de nouvelles frappes contre la Syrie en cas de répétition des attaques chimiques, rapporte le site Sputniknews.

Le porte-parole de la Maison-Blanche Sean Spicer a assuré que Donald Trump peut ordonner de nouvelles frappes conte la Syrie si des armes chimiques sont utilisées une nouvelle fois.

par -

Les États-Unis ont lancé des dizaines de missiles Tomahawk sur une base aérienne en Syrie, en riposte à l’attaque chimique attribuée au régime de Bachar al-Assad, rapporte l’AFP.

Au moins quatre soldats syriens ont été tués par les frappes, qui ont “détruit presque totalement” la base aérienne du régime qui était visée, a encore précisé la même source.

On rappelle que l’ONU a confirmé jeudi la mort d’au moins 27 enfants dans l’attaque chimique présumée de Khan Cheikhoun en Syrie, qui a également fait 546 blessés parmi lesquels “un grand nombre d’enfants”, selon un communiqué de l’Unicef.”Ces chiffres vont probablement augmenter”, précise l’Unicef qui a déployé neuf ambulances et apporte son soutien à sept cliniques mobiles et hôpitaux de la région.

par -

Selon les données publiées par l’Observatoire Syrien des droits de l’Homme (OSDH), au moins 35 personnes ont été tuées, mardi 4 avril 2017 , dans une frappe aérienne qui aurait utilisé du « gaz toxique » dans une ville du nord-ouest de la Syrie tenue par des insurgés.

Ces individus étaient décédés en raison des effets du gaz, notamment par suffocation, à Khan Cheikhoun, dans la province d’Idleb, mais celle-ci n’était pas en mesure de spécifier la nature de celui-ci, a précisé la même source.

par -
Des sources Yéménites indiquent que les raids aériens de la coalition arabe dirigée par l’Arabie Saoudite a fait plus de 40 morts et une

Au moins 20 personnes sont décédées et environ 55 autres blessées dans une frappe aérienne menée, lundi 25 décembre 2016, sur un marché dans la ville d’al-Baaj, à l’ouest de Mossoul, rapporte la chaîne de télévision « RT ».

Al-Baaj, où le chef de Daesh Abou Bakr al-Baghdadi se cacherait, se trouve à 140 kilomètres de Mossoul, contrôlé depuis plus de deux ans par les terroristes de l’Etat islamique, a précisé la même source

A noter que l’opération terrestre de libération de Mossoul a été initiée le 17 octobre par les forces gouvernementales de Bagdad, des militants chiites et des combattants kurdes Peshmerga. La coalition dirigée par les Etats-Unis, quant à elle, fournit un soutien aérien.

par -
Dans une interview accordée à Africanmanager

Un responsable de haut rang et quatre activistes de Daech ont trouvé la mort hier dimanche 04 septembre 2016 dans une attaque aérienne de la coalition pilotée par les USA. Les faits se sont produits près de Mossoul, le fief de l’organisation de l’Etat islamique au nord de l’Irak, a confié une source appartenant aux forces de sécurité.
La frappe a également pulvérisé quatre positions de l’EI aux abords de la ville arrachée dernièrement aux djihadistes, Qayyara, à environ 50 km au sud de Mossoul.

Le dirigeant de l’EI liquidé dans cette frappe serait un membre du cercle d’Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de Daech, a confié à l’agence Xinhua – sous couvert d’anonymat – une source des forces de sécurité, se basant sur un rapport des services de renseignement. La source n’a pas souhaité dévoiler le nom du responsable, mais a précisé que six autres éléments de l’EI avaient également subi des blessures lors du raid.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux