Tags Posts tagged with "Frères musulmans, Britannie"

Frères musulmans, Britannie

par -
L’enquête ordonnée par le Premier ministre britannique David Cameron sur les activités des Frères musulmans au Royaume-Uni

L’enquête ordonnée par le Premier ministre britannique David Cameron sur les activités des Frères musulmans au Royaume-Uni , semble s’inscrire dans la logique déjà engagée au Moyen-Orient par deux pays importants de la région , l’Egypte et l’Arabie Saoudite qui ont classé cette mouvance comme terroriste .Le porte-parole du Premier ministre britannique a souligné la portée de la décision , en expliquant que l’évaluation ordonnée par le Premier ministre portera aussi bien sur la philosophie et les activités des Frères musulmans, que sur la politique du gouvernement à leur égard ,laissant entrevoir une révision radicale de la position britannique vis-à-vis de l’organisation islamiste .

Cette enquête qui sera diligentée par l’ambassadeur du Royaume-Uni en Arabie Saoudite, John Jenkins, répond aux inquiétudes exprimées sur le groupe et ses liens présumés avec l’extrémisme et la violence et vise à mieux comprendre ce que les Frères musulmans représentent, comment ils comptent réaliser leurs buts et ce que cela implique pour la Grande-Bretagne, a ajouté le porte-parole.

Le journal « The Times », fait état d’informations selon lesquelles des dirigeants du mouvement des Frères Musulmans ont décidé, lors d’une réunion secrète tenue à Londres, fin 2013, la réponse sanglante que vit l’Egypte actuellement, après la destitution, en juillet 2013 du président Mohamed Morsi .Les services britanniques estiment que cette décision a fait plus de 200 morts parmi les forces de sécurité , les militaires et les touristes.

Le classement des Frères Musulmans comme organisation terroriste par l’Egypte et l’Arabie Saoudite a été compris superficiellement par nombre d’observateurs. La position égyptienne a été analysée comme une réaction épidermique de la part des militaires , en vue d’accabler un concurrent politique de taille qui avait, de surcroît, une légitimité politique et électorale dans le but de l’éliminer de tout arrangement politique à venir .La position saoudienne a été perçue comme une réaction aux critiques des Frères Musulmans aux monarchies du Golfe , un alignement sur les Emirats Arabes Unis qui ont déjoué un complot des Frères Musulmans en 2012 , ou une ultime tentative d’isoler le Qatar qui maintient des relations privilégiées avec la Confrérie .

Mais les faits ont montré que L’Arabie Saoudite a coordonné sa position avec les Etats-Unis et avec les Britanniques du fait même du déplacement du ministre de l’Intérieur saoudien Mohammed Ben Nayef à Washington, avant l’annonce du classement des Frères Musulmans Organisation terroriste et du fait que c’est l’ambassadeur du Royaume-Uni en Arabie Saoudite John Jenkins qui mènera l’enquête commandée par Cameron .

La nouvelle attitude britannique prouve que les puissances occidentales ont coordonné leurs positions avec les pays du Moyen-Orient et que cette tendance a tout l’air d’une orientation irréversible .La symbolique de la position britannique ne peut être occultée par les contingences des derniers développement du fait que les services de communication des Frères Musulmans , depuis des décennies se sont installés à Londres et tous les communiqués sont datés de la capitale britannique, et l’Organisation Islamiste a fait de la Capitale britannique un Londonestan .Et malgré cela, les officiels reconnaissent que «les services de renseignement anglais n’avaient pas suffisamment d’informations et ne connaissent pas bien les Frères musulmans».

Les observateurs relèvent, toutefois, que les responsables politiques ne veulent pas écouter leurs responsables de sécurité. Car au moment où l’ex-patron du M6, Sir Richard Dearlove, qualifiait l’organisation des Frères musulmans de «cœur du terrorisme», le Premier ministre Cameron semble dans le flou au sujet de cette nébuleuse , et n’aurait rien saisi de sa nature exacte , ayant déclaré cette semaine , lors d’une conférence commune avec le premier ministre italien Matteo Renzi : «Ce qui est important pour moi à propos des Frères musulmans, c’est de nous assurer que nous comprenons parfaitement la nature de cette organisation, ses positions par rapport à l’extrémisme violent, ses liens avec d’autres groupes et sa présence au Royaume-Uni» .Et comme s’il découvrait pour la première fois cette organisation que son pays ne cessait de couvrir depuis bientôt 90 ans , il ajoute : « Nous n’aurons une politique appropriée qu’en comprenant parfaitement la vraie nature de l’organisation à laquelle nous avons affaire » .

Aboussaoud Hmidi

Le meilleur des RS

Dans un récent statut sur sa page officielle, l’économiste Ezzeddine Saidane dit «Non, ce n’est pas vrai, il n’y a pas de reprise économique»....

INTERVIEW

Le président de la Conect, Tarek Cherif a accordé à Africanmanager, une interview exclusive dans laquelle, il a évoqué plusieurs points dont le projet...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux

SPORT

Le défenseur et capitaine du Real Madrid (Liga espagnole de football) Sergio Ramos, victime d'un coup de pied au visage face à l'Atletico (0-0), souffre probablement...