Tags Posts tagged with "fusillades"

fusillades

par -

La démonstration par l’absurde… et le dangereux. C’est le curieux exercice auquel s’est livré Ralph Norman, un élu républicain de la Chambre des représentants américaine. Il a dégainé un pistolet chargé, vendredi 6 avril, en pleine réunion publique dans un restaurant de Caroline du Sud. Ce qu’il voulait, dit-il, c’est démontrer que les armes ne sont à craindre que si elles sont détenues par des dingues. Une démonstration qui n’aura convaincu que les durs dans son camp, dont le chef de file, le président Donald Trump, a eu la curieuse idée d’armer les professeurs pour en finir avec les fusillades comme celle de Parkland, en Floride.

Je ne vais pas être comme Gabby Giffords. Quiconque veut me tirer dessus, a plutôt intérêt à bien savoir tirer sans quoi je riposterai“, a lancé avec beaucoup d’assurance Norman, d’après le Post and Courrier, repris par l’AFP.  Le républicain évoquait la tragédie d’une ancienne élue qui a reçu des balles en Arizona en 2011, une attaque qui l’a handicapée, et depuis elle milite énergiquement contre les armes.”Dans l’éventualité où quelqu’un serait entré dans ce restaurant et aurait commencé à tirer, je leur ai expliqué que j’aurais été en mesure de me défendre et de les défendre“, a-il indiqué dans un communiqué, pour tenter de défendre son geste fou. “J’ai simplement démontré que les armes à feu en elles-mêmes ne sont pas le problème“, a-t-il ajouté.

En tout cas ses arguments n’ont pas convaincu l’époux de Gaby Giffords, ancien astronaute de la Nasa, qui a tout de suite répliqué en ces termes, à travers communiqué cinglant : “Le représentant Norman a raison – il n’est pas Gabby Giffords. Et ce dont ce pays a besoin, c’est de plus de leaders comme Gabby Giffords.”

par -

Le président américain, Donald Trump, dont on connait l’attachement à la vente libre des armes aux Etats-Unis, contrairement à son prédécesseur, Barack Obama, a suscité l’émoi en dégainant sa proposition pour, croit-il, en finir avec les tueries comme celle du lycée de Parkland (17 morts) : Armer les enseignants. Trump a sorti ça aux professeurs, rescapés et familles de victimes de carnages, qu’il a reçus hier mercredi 21 février 2018 à la Maison Blanche.

Alors qu’ils sont venus demander que l’âge légal pour acquérir des armes soit repoussé, qu’il y ait des contrôles plus serrés sur le passé des acheteurs et d’autres propositions de ce type, Trump leur a rétorqué ceci : “Si vous aviez un professeur qui connaissait bien les armes, il pourrait très rapidement mettre fin à une attaque. Ils auraient une formation spéciale et ils seraient sur place et on n’aurait plus de zones sans armes. Ces zones sans armes pour un maniaque, parce que ce sont tous des lâches, sont des appels pour eux, ils se disent “allons-y et attaquons parce que personne ne ripostera“, rapporte Euronews. La NRA, le puissant lobby des armes qui a la cote dans le camp de Trump, les républicains, a dû boire les propos du président comme du petit lait. Mais il n’est pas sûr que l’opinion publique le suive dans cette dangereuse escalade. D’ailleurs il a eu un petit échantillon de la bronca qui l’attend quand il a recueilli les réactions des parents et professeurs venus le voir. La moitié de l’assistance était favorable à sa proposition, l’autre s’y est opposée.  “Je suis contre le fait d’avoir un professeur armé dans les établissements scolaires. Les enseignants sont émotifs, les gens sont émotifs, et je pense que c’est un facteur important à prendre en compte“, a dit Brandon Thompson, professeur à Washington. Mark Barden, père d’un petit abattu en 2012 à Sandy Hook, a déclaré : “Les enseignants ont bien assez de responsabilités pour qu’on leur rajoute encore la responsabilité impressionnante de détenir la force létale, celle de devoir prendre une vie“, propos salués par une partie de l’assistance. Il a ajouté : “Personne ne veut voir une fusillade dans une école et un sociopathe dérangé commettre des meurtres dans une école. Il sait qu’il sera abattu, il n’en aura rien à faire si quelqu’un est armé dans l’école. Il suivra son plan de toutes façons.”

De toute façon Trump s’est montré réaliste sur la question : “Beaucoup de gens ne vont pas aimer“. On verra s’il ira au bout de cette affaire…

par -

Huit membres d’une même famille ont été retrouvés morts dans l’Ohio, au nord du pays, et cinq personnes ont été tuées en Georgie, au sud. Toutes ont été tuées par balle. A chaque fois, le ou les tireurs sont activement recherchés.

C’est d’abord dans l’Ohio que les premiers corps ont été découverts. Huit membres d’une même famille, dont un adolescent, ont été mystérieusement assassinés d’une balle dans la tête dans cette région rurale de l’Ohio. Sept corps ont été retrouvés dans trois maisons le long d’une route, puis un huitième un peu plus tard sur un quatrième site, a indiqué Charles Reader, le shérif du comté de Pike, en Ohio.

Par ailleurs, cinq personnes ont été retrouvées sans vie à l’issue de deux tueries, possiblement liées, dans l’Etat de Géorgie, selon le coroner local Vernon Collins, cité par les médias américains. Trois hommes, dont un est décédé à l’hôpital et deux femmes ont été tués. Les victimes sont âgées entre 31 et 85 ans. D’après le shérif du comté local de Columbia, ces fusillades sont peut-être liées à des disputes familiales. D’après Fox News, le tireur aurait été retrouvé mort, après s’être probablement suicidé.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Le compte satellite du tourisme en 2017 publié par le Haut Commissariat au Plan (HCP) et rapporté par Telquel.ma, fait « ressortir une nette amélioration...

Reseaux Sociaux

SPORT

La joueuse de tennis tunisienne Ons Jabeur (101e mondiale) a poursuivi son aventure réussie au tournoi "Kremlin cup" de Moscou, doté de 767.000 dollars,...