Tags Posts tagged with "Giovanni Chido, Italie, Tunisie"

Giovanni Chido, Italie, Tunisie

par -

« Je considère que le processus démocrate peut donner un nouvel élan, de l’enthousiasme et de l’espérance pour la nouvelle Tunisie dans une optique régionale. Une démarche qui pourrait soutenir la relance économique dans cette conjoncture assez difficile », Cette profession de foi est celle de Giovanni Chido, Président de la Région Abruzzo. Il l’a développée dans  une interview accordée à African Manager.

Giovanni Chido, qui est également le vice président de l’assemblée des régions d’Europe a mis l’accent sur le rôle stratégique des régions dans la promotion des investissements locaux et étrangers. « Il s’agit de créer un équilibre territorial en fonction des potentialités et des richesses régionales et des solidarités locales pour concrétiser la croissance recherchée ».

A ce sujet, la région d’Abruzzo qui a des stratégies claires dans ce processus, est trop active pour établir de nouveaux rapports de coopération avec la Tunisie. Cette démarche permettra, selon Giovanni Chido, de combler le fossé entre les régions et de satisfaire les besoins des zones les plus démunies, en tenant compte de leurs particularités.

 « Je pense que le temps est venu de revoir tous les modèles existants et de penser à de nouvelles approches en vue d’assurer un développement économique régional, considérée comme une pièce angulaire du développement durable. C’est pour cette raison que  toutes les régions devraient coopérer entre elles, dans un esprit gagnant-gagnant pour gagner le pari», a-t-il ajouté.

Dans ce contexte, un projet « développement régional » sera réalisé en coopération avec les régions défavorisées de la Tunisie. La première phase du projet vise à faciliter l’envoi de jeunes tunisiens se former en Italie, ou toute autre région européenne. Ensuite, il s’agira de réintégrer ces jeunes dans la vie active tunisienne», a expliqué notre interlocuteur qui a annoncé que la signature de l’accord aura lieu, les 11 et 12 mai prochain.

Il s’agit d’une étape  cruciale qui nécessite de considérer la Tunisie comme un pays de confiance dans lequel on pourrait investir facilement, et ce à la faveur d’un environnement économique favorable et une infrastructure dense et moderne. Dans ce contexte, M. Giovanni a fait observer  que les entreprises italiennes ont manifesté leur confiance à l’endroit la Tunisie dans cette étape post révolutionnaire.

Giovanni Chido, a affirmé que la Tunisie continue d’être un partenaire stratégique pour l’Italie, qui s’engage à accompagner le pays dans cette étape délicate de transition, notamment avec la ferme volonté de son peuple de rétablir son tissu socio-économique dans un cadre de liberté, d’éthique et de transparence. « Pour cela, nous sommes en train de trouver de nouvelles idées pour une éventuelle réalisation de projets dans des régions intérieures », a-t-il  précisé.

En dépit de cet optimisme  du Président de la Région Abruzzo, il est constaté que les efforts déployés par les deux pays restent encore limités pour créer un nouveau tissu économique avec des relations intra et interrégionales importantes. Cela commande de mener une réflexion pour développer les méthodes de travail notamment au niveau de l’action régionale. Le gouvernement italien, pour sa  part, devrait s’impliquer davantage en donnant des signes positifs aux investisseurs pour qu’ils viennent investir dans les zones les moins favorisés, en Tunisie.

Wiem Thebti

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux