Tags Posts tagged with "guide"

guide

par -

La police de l’Environnement va publier, fin juillet 2018, un guide explicatif concernant ses prérogatives et ses responsabilités, a déclaré à l’agence TAP Habib Karboul, membre de la Commission de pilotage de ce corps, créé, il y a presque une année.

Le responsable a précisé que ce guide, réalisé en partenariat avec le Centre de Formation et d’Appui à la Décentralisation en Tunisie (CFAD) avec l’appui d’experts, regroupe 35 points concernant la nature du travail et les prérogatives des policiers de l’environnement et sur leur relation avec les maires..
Karboul a indiqué qu’à partir du 13 juin 2018, la Police de l’Environnement va appliquer les infractions énoncées par la Loi n°30 de l’année 2016, modifiant et complétant la loi n° 2006-59, relative à l’infraction aux règlements d’hygiène dans les zones relevant des collectivités locales. Cette loi prévoit des amendes, dont les montants varient entre 300 et 1000 dinars avec la possibilité d’exécuter des peines d’emprisonnement.

Pour mémoire, la police de l’Environnement a été créée en réponse à une revendication faite par la société civile, dans le dessein de trouver une solution à la crise des déchets et à l’augmentation des cas d’intoxication.

660 infractions depuis le début du mois de Ramadan

Selon Karboul, la police de l’Environnement a rédigé, depuis le début du mois de ramadan, 660 PV, dont 390 amendes de 40 dinars et 270 amendes de 60 dinars.

Les agents de la police de l’environnement ont aussi saisi et détruit 750 kilogrammes de peaux et de pieds de veaux, 698 kilogrammes de poissons, 100 kilogrammes de viandes rouges et 50 kilogrammes de volailles invalides à la consommation outre 1500 boites de yaourt dont la validité à la consommation a été dépassée.

Il a indiqué que le corps de l a police de l’environnement qui compte, jusqu’à ce jour 320 agents répartis sur 74 municipalités, sera renforcé, de 40 brigades au terme de 2019 selon le programme prévu d’installation de ce corps sur tout le territoire du pays fin 2022.
D’après lui, la police de l’environnement a bien fait son travail et traité efficacement avec les plaintes. Il a aussi joué son rôle dans la sensibilisation et aussi dans la dissuasion et les sanctions.

par -

Le système des Nations Unies en Tunisie a lancé mardi 15 août 2017 à Tunis le guide sur la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDAW).
Lancé par le Haut Commissariat aux droits de l’Homme (HCDH), ONU femmes et le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFAP), ce guide fournit les informations de base afin de connaître et comprendre cette convention fondamentale, ratifiée par la Tunisie le 20 septembre 1985.

Elaboré par Hafidha Chekri, experte juridique, ce kit contient un guide présentant les principes fondateurs, les droits défendus par cette convention, les obligations qui découlent de sa ratification par la Tunisie et les mécanismes existants pour surveiller sa mise en œuvre.
Il contient également une brochure qui reprend l’intégralité du texte de la CEDAW, une autre brochure qui vulgarise les droits défendus par la CEDAW et un document sur les critiques et les questions fréquemment posées sur cette convention. Ce kit comporte aussi un imprimé présentant pour chaque droit défendu dans la CEDAW la situation actuelle en matière d’égalité hommes-femmes.

La CEDAW prend tout son sens aujourd’hui avec l’adoption de la loi organique contre les violences faites aux femmes“, a estimé Hafidha Chekir, appelant à la nécessité d’intégrer cette convention dans la législation tunisienne et de réviser toutes les lois qui ne sont pas en adéquation avec ce texte.
La CEDAW repose, a-t-elle dit, sur une approche basée sur les droits de l’Homme et défend les droits des femmes dans tous les domaines (santé, éducation, travail, santé…)

Essebsi encensé !

Le Coordonnateur Résident du Système des Nations unies en Tunisie, Diego Zorrilla, a saisi cette occasion pour féliciter le Président de la République pour avoir recommandé la révision de la loi de manière à instaurer l’égalité successorale homme-femme et autoriser le mariage des Tunisiennes avec des non musulmans.
Le système des Nations Unies se tient prêt à accompagner la Tunisie dans ce débat annoncé par le Président de la République et dans ce combat pour l’égalité hommes-femmes“, a-t-il souligné.

Adoptée en 1979 par l’Assemblée générale des Nations Unies, la CEDAW fixe les mesures que les pays doivent prendre pour mettre fin à toute forme de discrimination exercée à l’égard des femmes et défend leurs droits dans l’ensemble des domaines politiques, économiques, sociaux, culturels et civils.
La Tunisie avait émis des réserves à l’égard de certaines dispositions de cette convention dont l’article 9 relatif à la transmission de la nationalité, l’article 16 relatif au mariage et au divorce et l’article 15 relatif aux choix de résidence. Ces réserves ont été levées officiellement en 2014.

TAP

FOCUS 🔍

La BIAT, qui apporte depuis s plusieurs années, un soutien à la culture et aux industries créatives allant au-delà du mécénat, a lancé une...

Le meilleur des RS

Notre rubrique «Le meilleurs des réseaux Sociaux », début de la saison estivale oblige, choisit de mettre en lumière une initiative citoyenne, soutenue par un...

INTERVIEW

Walid Ben Salah, expert comptable, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont l'augmentation et à plusieurs reprises...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux

SPORT

L'attaquant anglais Wayne Rooney a connu des débuts euphoriques dans le Championnat nord-américain de foot (MLS) en réussissant deux passes décisives pour contribuer à...