Tags Posts tagged with "hausse des exécutions"

hausse des exécutions

par -

Dans le rapport annuel d’Amnesty International sur la peine capitale, on lit que les exécutions de condamnés sont en hausse de plus de 50% à l’échelle de la planète en 2015. C’est l’augmentation la plus importante depuis 1989. L’organisation de défense des droits de l’homme évalue à “au moins 1634” les exécutions dans le monde l’an dernier, un bond en avant de 54% en comparaison avec 2014.

Dans le peloton de tête des pays où les condamnés courent le plus de risques on a, et ce n’est pas une surprise, l’Arabie Saoudite, l’Iran et le Pakistan. Ces trois nations à elles seules totalisent environ 90% des exécutions dans le monde. Dans un communiqué de presse rendu public ce mercredi 05 avril, Salil Shetty, secrétaire général d’Amnesty International, a dit que “l’Arabie Saoudite, l’Iran et le Pakistan ont fait exécuter un nombre impressionnant de condamnés à mort, à l’issue bien souvent de procès d’une iniquité flagrante”, avant d’ajouter que “Ce massacre doit cesser”.

La nébuleuse chinoise

Alors on se demande où est passée la Chine dans le classement, un pays réputé pour le sort qu’il réserve à ceux que la justice désigne comme les auteurs de crimes tels que le trafic de drogue ou la corruption ? Et bien la Chine ne figure pas sur ce rapport pour la simple raison que les exécutions sont placées sous le sceau du “secret d’Etat”, donc impossibles à quantifier. A tel point qu’Amnesty a renoncé à évaluer les exécutions dans cette partie du monde, vu que toute estimation laisserait de côté beaucoup de cas. Il est évident que si la Chine avait été intégrée dans l’enquête, elle figurerait en très bonne place…

Par contre l’ONG a noté une augmentation des exécutions en Égypte et en Somalie.  En Europe, la Biélorussie est le seul pays à pratiquer encore la peine de mort, mais de manière officielle seulement puisqu’aucun détenu n’a été exécuté l’an dernier.

Cependant Amnesty avance des “raisons d’espérer” dans son combat contre la peine de mort, soulignant que “malgré les revers enregistrés en 2015, le monde a continué de progresser vers l’abolition de la peine capitale”. La Mongolie, Madagascar, le Congo, Fidji et le Suriname ont tourné le dos à la peine de mort. Et même aux Etats-Unis, tristement célèbres pour les erreurs judiciaires, ‘seuls’ 28 détenus ont été exécutés en 2015, le nombre le moins important depuis 1991, d’après Amnesty International.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Les États-Unis et le Togo seront co-organisateurs du Forum de la loi sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique – Africa Growth...

Reseaux Sociaux