Tags Posts tagged with "hypermarchés, centres commerciaux, Tunisie"

hypermarchés, centres commerciaux, Tunisie

par -
L’implantation des grandes surfaces commerciales est désormais soumise à de nouvelles conditions. C’est lors d’une conférence de presse tenue

L’implantation des grandes surfaces commerciales est désormais soumise à de nouvelles conditions. C’est lors d’une conférence de presse tenue, ce mercredi, 5 décembre 2012, à Tunis, que le ministre du Commerce, Béchir Zaafouri a annoncé ces nouvelles conditions régissant l’octroi d’autorisations pour la création des hypermarchés ou des centres commerciaux en Tunisie. Ces clauses ont été approuvées lors d’un Conseil ministériel réuni récemment à Tunis.

Une commission chargée de l’étude des projets et des intentions d’investissement dans le secteur de la grande distribution a été créée à cet effet. Elle est composée, en première étape, de représentants du ministère du Commerce, de l’Intérieur, de l’Equipement, de l’Environnement et des Affaires sociales ainsi que de la Banque Centrale. Des représentants d’autres ministères comme celui de l’Investissement et du Développement régional vont rejoindre cette commission. L’ouverture du marché des grandes surfaces vont permettre à la Tunisie d’accueillir des investissements de l’ordre de 900 millions de dinars, selon les prévisions du ministère du Commerce. Cette implantation devrait permettre la création de 20 mille emplois.

 Dans le parc des grandes surfaces dont la superficie est supérieure à 2000 m2,  des lots de  22500m2 seront alloués aux hypermarchés. 7500m2, c’ est la superficie fixée pour les hypermarchés spécialisés comme le bricolage, a indiqué le ministre en précisant que les demandes émanant des investisseurs portent sur une superficie de 80 mille m2, alors que le ministère table sur 90 mille m2 à l’horizon 2016. Selon le ministre, tous les investisseurs sont des Tunisiens mais pourront conclure des contrats de franchise avec des étrangers.

Toutefois, en ce qui concerne les moyennes surfaces, le ministre a indiqué que la superficie exigée est d’environ 180 mille mètres carrés.

Dans le Grand-Tunis, 4 grandes surfaces sous la forme d’hypermarchés sont programmées sur des superficies variant entre 7000m2 et 10000m2. 7 demandes d’investissement sont parvenues au ministère, alors que 2 hypermarchés sont programmés dans la région du Sahel, sur une superficie comprise entre 7500 m2 à 10000 m2. 5 demandes de la part des investisseurs ont été reçues dans ce cadre.

Dans la région de Sfax, environ 4 grandes surfaces couvrant 6000m2 sont programmées, au sujet desquelles 4 demandes ont été reçues.

Dans les régions de l’intérieur, seulement des superficies de 2000 à 4000m2 sont proposées à l’implantation, dont 4 demandes d’implantation à Gafsa, Kairouan et Sidi Bouzid, reçues par le ministère.

Revenant sur les conditions d’octroi des autorisations, Béchir Zaafouri a indiqué que les nouvelles mesures pour l’implantation des hypermarchés et des centres commerciaux en Tunisie, ont été révisées suite à la demande pressante des investisseurs qui veulent s’implanter dans le secteur de la grande distribution dont la contribution demeure jusqu’à ce jour très minime et ne dépasse pas les 18% du chiffre d’affaires du commerce, contre 50% en Europe, d’où l’intention du ministère d’atteindre 50%.

Par le passé, le marché de la grande distribution était dominé par la famille du président déchu, au motif que les grandes surfaces  pénalisent les petits commerçants.

En revanche, selon le ministre, un seul hypermarché peut offrir environ 1000 emplois. A cela s’ajoute la liberté de choix avec la possibilité de s’assurer du produit et de ses composantes. Ce mode de distribution permettra également aux industriels tunisiens d’améliorer la qualité de leurs produits ainsi que de l’emballage et d’accroître leurs opportunités d’export.

Sur les critères retenus par la Commission chargée de l’étude des demandes d’implantation, le projet doit répondre aux besoins nationaux en termes des surfaces demandées et leur contribution dans le développement régional et dans l’emploi. Il s’agit aussi d’étudier la capacité du projet à créer de la concurrence et l’équilibre entre les grandes surfaces et les centres commerciaux, et étudier, entre autres, le type des services offerts et leurs effets sur le secteur commercial. Il s’agit aussi de protéger l’environnement et les terres agricoles et étudier dans quelle mesure le projet est en harmonie avec son environnement.

La commission va aussi prendre en considération l’utilisation, dans le cadre du projet, des énergies renouvelables et de la construction écologique.

En dehors des régions couvertes, l’implantation des grandes surfaces et des centres commerciaux est soumise aux conditions de l’aménagement territorial et de l’environnement. L’investisseur prendra également à sa charge l’aménagement ainsi que la réalisation des ponts, des ouvrages d’art et les infrastructures nécessaires pour assurer la liaison avec les routes alentour dans l’objectif de ne pas perturber la circulation et la sécurité routière.

Khadija Taboubi

FOCUS 🔍

La BIAT, qui apporte depuis s plusieurs années, un soutien à la culture et aux industries créatives allant au-delà du mécénat, a lancé une...

Le meilleur des RS

Notre rubrique «Le meilleurs des réseaux Sociaux », début de la saison estivale oblige, choisit de mettre en lumière une initiative citoyenne, soutenue par un...

INTERVIEW

Walid Ben Salah, expert comptable, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont l'augmentation et à plusieurs reprises...

AFRIQUE

Sonelgaz va s'exporter encore plus d’électricité. Selon Mohamed Arkab, P-dg de la société, "un accord avait été signé entre son groupe, l'Office marocain de...

Reseaux Sociaux

SPORT

Novak Djokovic profite de sa 4ème victoire à Wimbledon pour bondir de 11 places au classement ATP, faisant son retour lundi au 10ème rang,...