Tags Posts tagged with "Ibrahim Missaoui"

Ibrahim Missaoui

par -

Le président de l’Association tunisienne pour la lutte contre la corruption, Ibrahim Missaoui, a affirmé que la stratégie contre ce fléau lancée depuis un mois par le chef du gouvernement, Youssef Chahed, est une étape très positive mais elle reste encore insuffisante étant donné que des rapports locaux et internationaux ont relevé que la corruption a gagné du terrain en Tunisie et s’est propagée dans diverses institutions du pays.

Dans une interview accordée à Africanmanager, Ibrahim Missaoui a appelé le gouvernement à poursuivre ses efforts afin d’élargir sa campagne sur tous les domaines. Il a, dans ce contexte, évoqué une mauvaise gestion et de la corruption dans le secteur touristique, affirmant à ce propos l’existence d’une fraude au niveau des recettes en devises du tourisme.

Il a précisé qu’il s’agit d’un dépassement très dangereux pratiqué par quelques propriétaires d’hôtels et des agences de voyages, signalant que même le gouverneur de la BCT a abordé ce sujet d’une manière indirecte. «Le gouverneur de la banque centrale de Tunisie, Chadli Ayari, a évoqué des soupçons de corruption dans le secteur du tourisme et ce, lors d’une séance plénière tenue à l’Assemblée des représentants du peuple(ARP). Ayari a posé la question sur le destin des recettes du secteur, quand on sait que la ministre du Tourisme, Salma Elloumi, a, à maintes reprises, parlé de  l’amélioration des indices».

Sur un autre volet, le responsable n’a pas écarté la possibilité de l’implication de grands professionnels du métier dans des affaires de contrebande et de blanchiment d’argent, précisant que les dettes du secteur ont gonflé considérablement.

Il a ajouté que la stratégie de la lutte contre la corruption nécessite l’ouverture de tous les dossiers dans les diverses institutions, évoquant plusieurs écarts dans la fonction publique .

Missaoui a, à cet effet, appelé toutes les composantes de la société civile à collaborer ensemble afin d’éradiquer ce phénomène et de lutter contre la contrebande           qui accapare plus de 54% du marché tunisien.

A noter qu’à la suite de la vague d’arrestations de présumés gros bonnets de la contrebande, la réaction de l’opinion publique a été très positive.

Certains partis ont également affiché leur soutien au gouvernement de Youssef Chahed et ont applaudi sa détermination à vouloir combattre la corruption.

Ils ont considéré, en effet, ces arrestations comme les prémices d’une “guerre” contre la corruption et le terrorisme, “vu que la corruption est étroitement liée au terrorisme”.

par -

Le laxisme, le non respect des citoyens, les mauvais comportements d’une grosse part des agents de la fonction publique ont, à maintes reprises, provoqué l’ire des Tunisiens, qui ont lancé des appels à la publication de photos illustrant ces dépassements sur les réseaux sociaux. Cette initiative a pour objectif d’inciter les parties concernées à sanctionner les auteurs des infractions.

C’est dans ce contexte qu’une vague de protestations enfle depuis quelques jours et les citoyens ont publié sur les réseaux sociaux une centaine de photos montrant des employés en train de jouer sur le net, d’insulter des usagers, de manger pendant les heures de travail…

2

Dans une déclaration accordée ce vendredi 16 septembre 2016 à Africanmanager,  le président de l’Association tunisienne pour la lutte contre la corruption, Ibrahim Missaoui, a affirmé que sur les 718 mille agents de la fonction publique, 500 mille ne sont pas nécessaires et ne font rien dans les nombreuses institutions publiques qu’ils peuplent. En plus ils pèsent très lourd sur le budget de l’Etat .

Il a , sur un autre volet, ajouté ceci : « sous le règne de la Troïka, plus de 63 mille fonctionnaires ont été recrutés dans plusieurs institutions publiques. J’appelle le gouvernement de Youssef Chahed à réviser ces décisions de recrutement et à prendre des mesures strictes et urgentes afin de lutter contre la corruption dans le secteur de la fonction publique », a-t-il affirmé.

Pour sa part, le président de l’Instance nationale de lutte contre la corruption, Chawki Tabib, avait  affirmé que toute personne recrutée de manière frauduleuse au sein de la fonction publique sera automatiquement licenciée.

Fonction publique : Un taux d’absentéisme très élevé!

Selon un rapport élaboré au mois de juillet dernier par le ministère de la Fonction publique, de la Gouvernance et de la Lutte contre la corruption, les entreprises publiques enregistrent le taux d’absentéisme le plus élevé. Ce taux varie entre 18 et 36 pc au niveau central et se situe à hauteur de 15 pc au niveau régional.

Le rapport dit également que parmi les structures les plus touchées par l’absentéisme il y en a qui fournissent des prestations aux citoyens.
Le rapport du ministère de la Fonction publique préconise de créer un observatoire pour dénoncer l’absence, d’établir un rapport entre salaire et masse de travail et de mettre en place un mécanisme de contrôle des congés maladies.

par -

Le président de l’Association tunisienne pour la lutte contre la corruption, Ibrahim Missaoui, a déclaré, ce vendredi 16 septembre 2016 à Africanmanager, que « sous le règne de la Troïka, plus de 63 mille fonctionnaires ont été recrutés dans plusieurs institutions publiques. J’appelle le gouvernement de Youssef Chahed à réviser ces décisions de recrutement et de prendre des mesures strictes et urgentes afin de lutter contre la corruption dans le secteur de la fonction publique », a-t-il affirmé.

Nous y reviendrons.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Le président français, Emmanuel Macron, est décidément très actif sur le contient africain. Après avoir parrainé la force conjointe anti-djihadiste des pays du Sahel,...

Reseaux Sociaux