Tags Posts tagged with "Imad Daïmi, CPR"

Imad Daïmi, CPR

par -
Identité et réorganisation sont les deux thèmes majeurs qui ont émergé

Identité et réorganisation sont les deux thèmes majeurs qui ont émergé, lors du Conseil National du CPR, réuni à Sousse, les 30 et 31 mars dernier. Le message adressé par Moncef Marzouki et la conférence de presse de Imad Daïmi, à l’issue de la session du conseil, ont reflété le souci des dirigeants de cette formation politique d’orienter le travail au sein du parti vers ces deux axes.

Le CPR a subi, ces derniers mois, les effets de la débâcle de la troïka, les soubresauts de l’indiscipline de ses cadres, les convulsions provoquées par les ambitions non maitrisées de ses militants .Les scissions à répétition ont eu raison du CPR : au moins deux partis qui en sont issus font désormais cavalier seul, nommément Wafa et le parti en gestation de Mohamed Abbou , et plusieurs groupes parlementaires ont vu leurs rangs « s’enrichir »de ses transfuges . Un axiome de la politique s’est vérifié par les derniers développements vécus par ce parti : aucune formation politique ne peut résister à l’évolution, si elle n’est pas dotée d’un programme clair et d’un minimum de discipline.

Or le programme et la discipline ce sont les éléments qui manquent le plus à ce parti.

Face aux contraintes du moment, et à l’approche des échéances électorales, les dirigeants du CPR ont donné la priorité à un positionnement purement politique qui les amènerait à se rapprocher un peu plus d’Ennahdha , après la brouille passagère qui a accompagné les marchandages du dernier remaniement.

Et c’est dans ce cadre qu’on doit lire les déclarations de Moncef Marzouki à Al-Jazeera , dans lesquelles il menace ” les ultras de la laïcité”, par les tenants d’une deuxième révolution qui les précipiterait dans les abîmes , et les traiterait ” impitoyablement ” ,et les pendrait purement et simplement .

D’ailleurs, dans ce positionnement qui tient lieu de stratégie de survie – soit dit en passant – on retrouve le CPR et Ettakattol en pleine compétition, surtout après l’interview de Mustapha Ben Jaafar au journal londonien Asharq Al-Awsat dans laquelle il s’attaque gratuitement aux adversaires du parti islamiste , notamment à Nidaa Tounès .

Ce positionnement purement politicien, le CPR veut le présenter à l’opinion publique et aux observateurs dans un jargon théorique qui laisse penser que ce parti, vidé de toute substance politique, est en plein renouveau : Il se cherche une identité, et est en pleine restructuration organisationnelle. Et comme s’il voulait convaincre du bien-fondé de sa démarche, le CPR pousse son nouveau secrétaire général Imad Daïmi à démissionner de son poste de directeur du cabinet présidentiel, pour se consacrer à sa nouvelle mission.

Seulement, il faut rappeler que des chantiers comme l’identité des partis politiques et leur restructuration organisationnelle ne s’improvisent pas entre deux conseils nationaux. Ils sont généralement préparés sur des périodes plus longues, et ils sont soumis, après mûre réflexion, à de larges masses d’adhérents, dans le cadre de congrès ordinaires ou même extraordinaires. Or, ce parti vient de tenir un congrès au mois d’août 2012 , et un conseil national en novembre 2012 à Gafsa ,un conseil national extraordinaire à Tunis, en février 2013, et il n’a jamais été question d’identité ni de problèmes d’organisation ,ce qui laisse à penser que la direction évoque des sujets qui sonnent bien ,pour faire passer un agenda beaucoup plus prosaïque .

Aboussaoud Hmidi

INTERVIEW

Le Directeur général de l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII), Samir Bechoual, a appelé à l’institutionnalisation de la campagne d’interpellations et...

AFRIQUE

La Banque africaine de développement (BAD) pense pouvoir offrir 25 millions d'emplois d'ici 2025, dans le cadre de sa nouvelle stratégie pour changer le...

SPORT

Reseaux Sociaux