Tags Posts tagged with "Imed Belhaj Khalifa, ,"

Imed Belhaj Khalifa, ,

par -
Contacté par Africanmanager

Contacté par Africanmanager, Imed Belhaj Khalifa, porte-parole de l’union des syndicats des forces de la sécurité intérieure a affirmé que certains politiciens essaient par tous les moyens à porter atteinte à l’appareil de sécurité. Il leur lance un appel : « A ceux qui veulent porter atteinte à l’appareil de sécurité : donnez 5% de ce que nous avons donné et venez discuter. Je lance un message à certains politiciens : يا جبل ما يهزك ريح

Et d’affirmer « notre devoir est d’assurer la sécurité, nous allons lutter pour protéger le pays et les citoyens. Ceux qui veulent détruire l’image de l’agent de sécurité ou porter atteinte à nos devoirs ne réussiront pas à déstabiliser l’institution sécuritaire et ne pourront pas empêcher que soit consacrée une sécurité républicaine neutre.

N.B 

par -
Dans une déclaration exclusive à Africanmanager

Dans une déclaration exclusive à Africanmanager, Imed Belhaj Khalifa, porte-parole de l’union des syndicats des forces de la sécurité intérieure nous a affirmé qu’il a reçu quatre fatwas d’assassinat de la part des islamistes extrémistes. ” Je suis menacé de mort par des groupes extrémistes cependant je n’ai pas peur, je continuerai à me battre afin de protéger mon peuple et mon pays”.

N.B 

par -
Plusieurs politiciens et médias ont évoqué des hypothèses sur l’existence d’un dispositif sécuritaire parallèle à celui du ministère de l’Intérieur

Plusieurs politiciens et médias ont évoqué des hypothèses sur l’existence d’un dispositif sécuritaire parallèle à celui du ministère de l’Intérieur, placé directement sous le contrôle d’Ennahdha. A maintes reprises, le MI a démenti cette information, tout en affirmant que seules les forces de sûreté intérieure sont habilitées à maintenir l’ordre et à protéger les citoyens et leurs biens en coordination avec les unités de l’armée nationale.

Dans une interview accordée à Africanmanager, Imed Belhaj Khalifa, porte- parole de l’union des syndicats des forces de la sécurité intérieure a déclaré que les allégations sur l’existence d’une police parallèle relèvent de l’intox, et sont destinées à porter atteinte à l’appareil de sécurité et à en perturber le fonctionnement. « Je ne crois pas qu’il y ait une police parallèle, il n’ ya pas de preuves solides qui confirment ces déclarations, on ne peut jamais se justifier sur des paroles », a-t-il affirmé.

Sur un autre volet, il a ajouté que « notre devoir est d’assurer la sécurité, nous allons lutter minute par minute pour protéger le pays et les citoyens. Ceux qui veulent détruire l’image de l’agent ou porter atteinte à nos devoirs ne réussiront pas à déstabiliser l’institution sécuritaire et ne pourront pas empêcher que soit consacrée la sécurité républicaine neutre. Je lance un appel pour les politiciens : «اتقوا الله  في تونس  », chers membres de l’ANC où étiez-vous, le 14 janvier 2011 ? A l’heure actuelle, vous êtes (les politiciens) appelés à trouver des solutions pertinentes pour éviter tout affrontement entre la police et le peuple tunisien. Nous sommes convaincus que les agents de sécurité s’en tiennent au principe de neutralité, et à l’accomplissement de leurs missions dans le cadre de la loi », a-t-il dit .

Des attentats terroristes pourraient frapper la Tunisie

Interrogé sur l’éventualité d’attentats en Tunisie, Imed Belhaj Khalifa a affirmé que « depuis le déclenchement des événements de Jebel Chaambi, nous avons averti les parties concernées sur l’ampleur de ces incidences qui menaçaient la stabilité et la sécurité du pays. A l’heure actuelle, tout est possible, nous n’avons pas reçu de données sur d’éventuels attentats qui pourraient frapper la Tunisie, mais je prévois un risque d’attentats », signalant à ce propos que « le fait d’assassiner Mohamed Brahmi est un acte de terrorisme. Nous sommes avisés et nous sommes prêts à combattre jusqu’au bout. »

L’agent de sécurité travaille 14 heures par jour et est privé de sa prime de danger !

Répondant à une question sur les conditions de travail de l’agent de sécurité, le porte- parole de l’union des syndicats des forces de la sécurité intérieure a affirmé que l’agent travaille presque 14 heures par jour, les conditions de son travail sont vraiment difficiles (froid, chaleur, violence…), il est temps d’améliorer sa situation et de lui accorder sa prime de danger. « Ils nous avaient promis une prime de risque, mais jusqu’à présent, il n’y a que des paroles! C’est vrai que nous ne bénéficions pas de nos droits fondamentaux, mais nous ne lâchons pas, le combat contre la violence et le terrorisme n’est pas terminé, nous restons toujours fidèles à l’Etat de loi et aux citoyens. »

Nadia Ben Tamansourt

par -
Plusieurs politiciens et médias ont évoqué des hypothèses sur l’existence d’un dispositif sécuritaire parallèle à celui du ministère de l’Intérieur

Plusieurs politiciens et médias ont évoqué des hypothèses sur l’existence d’un dispositif sécuritaire parallèle à celui du ministère de l’Intérieur, placé directement sous le contrôle d’Ennahdha. A maintes reprises, le MI a démenti cette information, tout en affirmant que seules les forces de sûreté intérieure sont habilitées à maintenir l’ordre et à protéger les citoyens et leurs biens en coordination avec les unités de l’armée nationale.

Dans une interview accordée à Africanmanager, Imed Belhaj Khalifa, porte- parole de l’union des syndicats des forces de la sécurité intérieure a déclaré que les allégations sur l’existence d’une police parallèle relèvent de l’intox, et sont destinées à porter atteinte à l’appareil de sécurité et à en perturber le fonctionnement. « Je ne crois pas qu’il y ait une police parallèle, il n’ ya pas de preuves solides qui confirment ces déclarations, on ne peut jamais se justifier sur des paroles », a-t-il affirmé.

Sur un autre volet, il a ajouté que « notre devoir est d’assurer la sécurité, nous allons lutter minute par minute pour protéger le pays et les citoyens. Ceux qui veulent détruire l’image de l’agent ou porter atteinte à nos devoirs ne réussiront pas à déstabiliser l’institution sécuritaire et ne pourront pas empêcher que soit consacrée la sécurité républicaine neutre. Je lance un appel pour les politiciens : «اتقوا الله  في تونس  », chers membres de l’ANC où étiez-vous, le 14 janvier 2011 ? A l’heure actuelle, vous êtes (les politiciens) appelés à trouver des solutions pertinentes pour éviter tout affrontement entre la police et le peuple tunisien. Nous sommes convaincus que les agents de sécurité s’en tiennent au principe de neutralité, et à l’accomplissement de leurs missions dans le cadre de la loi », a-t-il dit .

Des attentats terroristes pourraient frapper la Tunisie

Interrogé sur l’éventualité d’attentats en Tunisie, Imed Belhaj Khalifa a affirmé que « depuis le déclenchement des événements de Jebel Chaambi, nous avons averti les parties concernées sur l’ampleur de ces incidences qui menaçaient la stabilité et la sécurité du pays. A l’heure actuelle, tout est possible, nous n’avons pas reçu de données sur d’éventuels attentats qui pourraient frapper la Tunisie, mais je prévois un risque d’attentats », signalant à ce propos que « le fait d’assassiner Mohamed Brahmi est un acte de terrorisme. Nous sommes avisés et nous sommes prêts à combattre jusqu’au bout. »

L’agent de sécurité travaille 14 heures par jour et est privé de sa prime de danger !

Répondant à une question sur les conditions de travail de l’agent de sécurité, le porte- parole de l’union des syndicats des forces de la sécurité intérieure a affirmé que l’agent travaille presque 14 heures par jour, les conditions de son travail sont vraiment difficiles (froid, chaleur, violence…), il est temps d’améliorer sa situation et de lui accorder sa prime de danger. « Ils nous avaient promis une prime de risque, mais jusqu’à présent, il n’y a que des paroles! C’est vrai que nous ne bénéficions pas de nos droits fondamentaux, mais nous ne lâchons pas, le combat contre la violence et le terrorisme n’est pas terminé, nous restons toujours fidèles à l’Etat de loi et aux citoyens. »

Nadia Ben Tamansourt

Le meilleur des RS

Il a été ministres, de l’industrie, de la Défense nationale, de la Santé publique et surtout illustre ministre de l’Economie et des finances en...

INTERVIEW

Habib Karaouli, PDG de la Banque d'affaires de Tunisie (BAT), récemment rebaptisée Capital African Partners Bank, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où...

AFRIQUE

C'est sans doute un tournant dans le combat contre la secte islamiste Boko Haram, que rien ne semblait pouvoir stopper jusqu'ici. Les gouverneurs de...

Reseaux Sociaux

SPORT

L'entraîneur de l'ES Sétif, Kheïreddine Madoui s'est dirigé dimanche pour la Tunisie afin de rejoindre son futur club de l’Etoile sportive du Sahel, a...