Tags Posts tagged with "INS prix consommation, familiale "

INS prix consommation, familiale 

par -
Selon les dernières statistiques publiées par l'Institut national de la statistique (INS)

Selon les dernières statistiques publiées par l’Institut national de la statistique (INS), l’indice des prix à la consommation familiale (IPC) a enregistré, au cours du mois de juin 2013, une évolution de 0,3% par rapport à mai 2013.

Cette augmentation est due, essentiellement, à la hausse des prix du groupe du transport (+0,5%), à la suite de la hausse des prix des voitures (+1,3%). Sont également en progression les prix du groupe “vêtements et chaussures”(+0,9%) du fait de l’augmentation des prix des vêtements d’été (1%) et des chaussures (0,9%).

De même, les prix du groupe “loisirs et culture” ont crû de 0,9% en raison de la hausse des prix des services de loisirs et culturels de 2,2% ainsi que de ceux des équipements de divertissement et culturels (0,3%).

Les prix du groupe «ameublement et équipements ménagers» ont progressé de 0,5% en raison de l’accroissement des prix des services de maintenance de logement (+0,8%), des ustensiles de cuisine (+0,5%), ainsi que celui des équipements électroménagers (+0,4%).

En revanche, l’indice des groupes “alimentation et boissons” sont restés stables en comparaison avec le mois de mai 2013, certaines denrées ayant enregistré une baisse de leurs prix alors que d’autres ont plutôt connu un renchérissement des prix.

Pour ce qui est de la hausse, celle-ci a intéressé les volailles (+3,6%), les huiles alimentaires (+1,6%), les poissons frais (+0,7%), les boissons (+0,3%) et les œufs (+0,1%).

La baisse des prix, elle, a concerné les légumes (-1,2%), la viande bovine (-0,9%), la viande ovine (-0,7%) et les fruits frais (-0,4%). Selon la même source, l’inflation s’est stabilisée à 6,4%, en juin 2013 par rapport au mois de juin 2012, et ce, pour le troisième mois consécutif.

 

Il convient de noter que Le ministère du Commerce et de l’Artisanat a, depuis quelques mois, appelé les citoyens à contribuer à la maîtrise de la hausse des prix. Egalement, les différentes parties concernées par la lutte contre la hausse des prix de produits de bases ont mis en place un programme pour la fixation des prix afin de surmonter les difficultés rencontrées par les petites bourses.

Force est de remarquer que la priorité de l’action gouvernementale demeure l’amélioration des conditions de vie des couches sociales les plus vulnérables et celles qui vivent dans les zones reculées ainsi que la préservation des équilibres financiers.

par -
Selon les dernières statistiques publiées par l'Institut national de la statistique (INS)

Selon les dernières statistiques publiées par l’Institut national de la statistique (INS), l’indice des prix à la consommation familiale (IPC) a enregistré, au cours du mois de juin 2013, une évolution de 0,3% par rapport à mai 2013.

Cette augmentation est due, essentiellement, à la hausse des prix du groupe du transport (+0,5%), à la suite de la hausse des prix des voitures (+1,3%). Sont également en progression les prix du groupe “vêtements et chaussures”(+0,9%) du fait de l’augmentation des prix des vêtements d’été (1%) et des chaussures (0,9%).

De même, les prix du groupe “loisirs et culture” ont crû de 0,9% en raison de la hausse des prix des services de loisirs et culturels de 2,2% ainsi que de ceux des équipements de divertissement et culturels (0,3%).

Les prix du groupe «ameublement et équipements ménagers» ont progressé de 0,5% en raison de l’accroissement des prix des services de maintenance de logement (+0,8%), des ustensiles de cuisine (+0,5%), ainsi que celui des équipements électroménagers (+0,4%).

En revanche, l’indice des groupes “alimentation et boissons” sont restés stables en comparaison avec le mois de mai 2013, certaines denrées ayant enregistré une baisse de leurs prix alors que d’autres ont plutôt connu un renchérissement des prix.

Pour ce qui est de la hausse, celle-ci a intéressé les volailles (+3,6%), les huiles alimentaires (+1,6%), les poissons frais (+0,7%), les boissons (+0,3%) et les œufs (+0,1%).

La baisse des prix, elle, a concerné les légumes (-1,2%), la viande bovine (-0,9%), la viande ovine (-0,7%) et les fruits frais (-0,4%). Selon la même source, l’inflation s’est stabilisée à 6,4%, en juin 2013 par rapport au mois de juin 2012, et ce, pour le troisième mois consécutif.

 

Il convient de noter que Le ministère du Commerce et de l’Artisanat a, depuis quelques mois, appelé les citoyens à contribuer à la maîtrise de la hausse des prix. Egalement, les différentes parties concernées par la lutte contre la hausse des prix de produits de bases ont mis en place un programme pour la fixation des prix afin de surmonter les difficultés rencontrées par les petites bourses.

Force est de remarquer que la priorité de l’action gouvernementale demeure l’amélioration des conditions de vie des couches sociales les plus vulnérables et celles qui vivent dans les zones reculées ainsi que la préservation des équilibres financiers.

Le meilleur des RS

Le 5 février 2016, la Secrétaire d’Etat au Transport, Sarra Rjeb, racontait dans un Post sur sa page officielle l’incident qui aurait pu lui...

INTERVIEW

Il est agronome de formation, fils d’un agriculteur et qui s’était essayé, en 2011, au syndicalisme agricole où il a été membre du comité...

AFRIQUE

Dans une Egypte qui va beaucoup mieux économiquement et où l'inflation recule, la Banque centrale s'est autorisée à baisser ses taux d’intérêts de 1%,...

Reseaux Sociaux

SPORT