Tags Posts tagged with "investissements extérieurs, Tunisie"

investissements extérieurs, Tunisie

par -
Les investissements extérieurs ont été l’axe majeur  développé

Les investissements extérieurs ont été l’axe majeur développé, vendredi, au cours de 46ème rencontre périodique du Premier ministère, à la Kasabah.

Noureddine Zekri, DG de l’Agence tunisienne de promotion de l’investissement extérieur (FIPA), a brossé le bilan des IDE pour 2011 signalant qu’ils ont atteint 1,711 milliards de dinars contre 2,417 milliards de dinars en 2010, ce qui correspond à une chute de 29.2%. La répartition sectorielle montre que les baisses remarquées ont touché les secteurs du tourisme (-83.3%), des industries manufacturières (-42.4%) et de l’énergie (-19.3%).

Ces 1,711 milliards de dinars auront permis la création de 10839 nouveaux postes d’emploi dont 9464 dans le secteur industriel, contre 15329 postes créés au cours de la même période en 2010.

A noter que la France demeure le premier investisseur étranger en Tunisie en termes de nombre de projets créés avec 140 projets suivi par l’Italie avec 109 nouveaux projets.

Toutefois, en dépit de la conjoncture difficile par laquelle passe la Tunisie postrévolutionnaire, 2011, a enregistré l’entrée en production de 148 nouvelles entreprises à participation étrangère et la réalisation de 150 opérations d’extension dont 134 dans le secteur des industries manufacturières.

Par ailleurs, 182 entreprises étrangères ont suspendu leurs activités en Tunisie, causant la perte de 10930 postes d’emplois. Il est important de signaler que 41% de ces entreprises appartiennent au secteur du textile. Dans le même contexte, le DG de la FIPA a fait remarquer qu’environ 80 entreprises étrangères ont traversé des moments très difficile en raison des sit-in et des grèves.

Position des entreprises étrangères en Tunisie en 2011

Le nombre global des entreprises étrangères implantées en Tunisie jusqu’à fin décembre 2011, s’élevait à 3102 dont 2479 entreprises dans les industries manufacturières, 332 dans le secteur des services, 148 dans le secteur touristique, 81 dans l’agriculture et 62 dans le domaine énergétique. Ces entreprises ont permis de générer plus de 321 milles postes d’emplois

Le nombre des entreprises implantées dans les régions est estimé à 402 entreprises, l’équivalent de 57 milles postes d’emplois, soit 17.5% du nombre global des postes d’emplois.

Pour la période à venir, Noureddine Zekri a affirmé que la stabilité demeure la préoccupation majeure des parties concernées afin de rassurer les partenaires traditionnels et réussir à attirer de nouveaux investisseurs qui ont exprimé la volonté de s’implanter en Tunisie.

Sur un autre plan, l’accent sera mis aussi sur la promotion. Dans ce cadre, il a fait remarquer que des nouveaux bureaux chargés de la promotion seront ouverts prochainement dans plusieurs pays afin de mettre en valeur les atouts et les opportunités qu’offre la nouvelle Tunisie.

Interrogé sur le montant des IDE en 2012, le Directeur général a affirmé que les prévisions tablent sur la réalisation de 2400MD.

W.T

par -
Les investissements extérieurs ont été l’axe majeur  développé

Les investissements extérieurs ont été l’axe majeur développé, vendredi, au cours de 46ème rencontre périodique du Premier ministère, à la Kasabah.

Noureddine Zekri, DG de l’Agence tunisienne de promotion de l’investissement extérieur (FIPA), a brossé le bilan des IDE pour 2011 signalant qu’ils ont atteint 1,711 milliards de dinars contre 2,417 milliards de dinars en 2010, ce qui correspond à une chute de 29.2%. La répartition sectorielle montre que les baisses remarquées ont touché les secteurs du tourisme (-83.3%), des industries manufacturières (-42.4%) et de l’énergie (-19.3%).

Ces 1,711 milliards de dinars auront permis la création de 10839 nouveaux postes d’emploi dont 9464 dans le secteur industriel, contre 15329 postes créés au cours de la même période en 2010.

A noter que la France demeure le premier investisseur étranger en Tunisie en termes de nombre de projets créés avec 140 projets suivi par l’Italie avec 109 nouveaux projets.

Toutefois, en dépit de la conjoncture difficile par laquelle passe la Tunisie postrévolutionnaire, 2011, a enregistré l’entrée en production de 148 nouvelles entreprises à participation étrangère et la réalisation de 150 opérations d’extension dont 134 dans le secteur des industries manufacturières.

Par ailleurs, 182 entreprises étrangères ont suspendu leurs activités en Tunisie, causant la perte de 10930 postes d’emplois. Il est important de signaler que 41% de ces entreprises appartiennent au secteur du textile. Dans le même contexte, le DG de la FIPA a fait remarquer qu’environ 80 entreprises étrangères ont traversé des moments très difficile en raison des sit-in et des grèves.

Position des entreprises étrangères en Tunisie en 2011

Le nombre global des entreprises étrangères implantées en Tunisie jusqu’à fin décembre 2011, s’élevait à 3102 dont 2479 entreprises dans les industries manufacturières, 332 dans le secteur des services, 148 dans le secteur touristique, 81 dans l’agriculture et 62 dans le domaine énergétique. Ces entreprises ont permis de générer plus de 321 milles postes d’emplois

Le nombre des entreprises implantées dans les régions est estimé à 402 entreprises, l’équivalent de 57 milles postes d’emplois, soit 17.5% du nombre global des postes d’emplois.

Pour la période à venir, Noureddine Zekri a affirmé que la stabilité demeure la préoccupation majeure des parties concernées afin de rassurer les partenaires traditionnels et réussir à attirer de nouveaux investisseurs qui ont exprimé la volonté de s’implanter en Tunisie.

Sur un autre plan, l’accent sera mis aussi sur la promotion. Dans ce cadre, il a fait remarquer que des nouveaux bureaux chargés de la promotion seront ouverts prochainement dans plusieurs pays afin de mettre en valeur les atouts et les opportunités qu’offre la nouvelle Tunisie.

Interrogé sur le montant des IDE en 2012, le Directeur général a affirmé que les prévisions tablent sur la réalisation de 2400MD.

W.T

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Le président français, Emmanuel Macron, est décidément très actif sur le contient africain. Après avoir parrainé la force conjointe anti-djihadiste des pays du Sahel,...

Reseaux Sociaux