Tags Posts tagged with "Ismail Kahraman"

Ismail Kahraman

par -

La République de Mustafa Kemal Atatürk, dont les fondements laïcs sont gravés sur le marbre depuis 1922 et célébrés par les citoyens comme le signe tangible de la modernité du pays, sera-t-elle bientôt de l’histoire ancienne ? En tout cas c’est ce qu’appelle de ses voeux le président du Parlement turc, Ismail Kahraman. Et les coups de boutoir contre la Constitution laïque ont déjà commencé.

Le président de l’Assemblée a suggéré, en plein débat sur la réforme constitutionnelle voulue par le président Recep Tayyip Erdogan, de profiter de cette refonte pour en finir avec le principe de laïcité qui caractérise le pays. “La nouvelle Constitution ne doit pas être laïque (…) Cette nouvelle constitution doit être religieuse”, a-t-il affirmé dans une allocution prononcée hier lundi au soir et reprise ce mardi 26 avril par les chaînes de télévision.

Pour le moment Erdogan et sa formation politique, le Parti de la justice et du développement (AKP), un mouvement qualifié d’islamo-conservateur, se contenteraient d’une réforme de la loi fondamentale du pays pour aller franchement vers un régime présidentiel. Comprenez pas là donner plus de pouvoir à l’actuel chef de l’Etat. C’est ce que ce dernier désire plus que tout au monde, et c’est d’ailleurs dans cette optique qu’il a quitté son posté de Premier ministre pour s’installer à la présidence. Le président et son camp disent que cela suffirait à leur bonheur, en laissant tels quels les principes démocratiques européens, cette Europe dont la Turquie rêve de faire partie. Mais enfin Ismail Kahraman a jeté sur la place publique le débat autour d’une Constitution religieuse, nul doute que cela donnera des idées à des ténors du camp d’Erdogan qui, sans le crier sur les toits, ont une appétence pour la proposition du président du Parlement.

Une proposition qui passe mal

A l’Assemblée le rapport de force est nettement favorable à AKP, avec ses 317 députés sur 550. Pour aller au bout de son projet de révision constitutionnelle, il lui faudrait 330 voix, donc le concours d’une partie de l’opposition. Pourtant l’AKP vient de braquer contre lui le chef de file de l’opposition, qui a dénoncé vigoureusement le discours du président du Parlement.

Kemal Kilicdaroglu, président général du Parti républicain du peuple (CHP), a déclaré sur Twitter que “La laïcité est le premier facteur de paix sociale. La laïcité est là pour garantir à tous la liberté de culte”.

Il est très peu probable qu’Ankara suive Ismail Kahraman dans son idée de changement de la nature de la Constitution, les dégâts seraient trop importants. A commencer par les négociations sur l’adhésion de la Tuqruie à l’Union européenne. Le processus exploserait en plein vol car les dirigeants européens considéreraient une Constitution religieuse comme une régression majeure, une pilule impossible à faire avaler aux citoyens européens. Déjà que les Turcs, avec les violations répétées des droits de l’Homme, n’ont en l’état quasiment aucune chance d’intégrer un jour l’UE, mais avec une loi fondamentale religieuse, cette probabilité serait nulle.

L’ex-président français Nicolas Sarkozy n’a pas attendu tout cela pour dire il y a quelques années que la Turquie, avec son identité culturelle et religieuse, n’avait pas sa place au sein d’une Europe aux racines chrétiennes. Tout au plus il concédait la possibilité d’un partenariat privilégié ; avec ce débat sur la Constitution, le président du Parlement turc donne des armes à certains leaders européens, et ils sont nombreux, pour bétonner leurs arguments contre l’entrée de la Turquie dans l’UE. Ils n’en demandaient pas tant !

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux