Tags Posts tagged with "Issam Chabbi"

Issam Chabbi

par -
La Tunisie s’enfonce encore plus dans l’impasse politique sans précédent où elle s’est trouvée

La Tunisie s’enfonce encore plus dans l’impasse politique sans précédent où elle s’est trouvée, suite à la démission du chef de gouvernement, Hamadi Jebali qui tiré les conclusions de l’échec de son initiative de former un gouvernement de technocrates.

La Troïka au pouvoir, qui l’aura cherché par ses menées d’obstruction et ses manœuvres dilatoires, est actuellement acculée à lancer d’hypothétiques tractations avec les différents politiques afin de désigner un nouveau chef du gouvernement et former un nouveau cabinet dit de coalition, l’objectif étant de sortir la Tunisie d’une crise gouvernementale qui a duré plusieurs mois.

Jusqu’à présent, rien n’est clair d’autant que les récentes négociations n’ont pas abouti à la nomination d’un nouveau chef du gouvernement.

Al Joumhouri soutient la formation d’un gouvernement hybride

Le membre du bureau politique du Parti Républicain, Issam Chebbi a affirmé que la formation d’un gouvernement hybride où feront bon ménage technocrates et politiques est la solution idoine pour mettre fin à la crise actuelle.

Dans un point de presse tenu, ce jeudi 21 février, au siège du parti, Issam Chebbi a indiqué que c’est le prochain gouvernement qui pourra mettre sur les rails le processus de transition déjà en panne. « La Tunisie a cruellement besoin d’un gouvernement de coalition nationale convenu par l’ensemble des partis politiques où les ministères régaliens seront neutres et qui sera chargé de réussir la transition, selon une feuille de route bien précise », a-t-il expliqué.

Le parti Al Joumhouri a exprimé son soutien à un gouvernement restreint que dirigerait Hamadi Jebali qui, affirme-t-il, a acquis le statut d’homme d’Etat grâce à sa bonne gestion de la crise provoquée par le meurtre de Chokri Belaid. Issam Chebbi a notamment déclaré avoir confiance en lui.

Pour la neutralité du ministère de l’Intérieur qui fait polémique au sein d’Ennahdha, Issam Chebbi a affirmé que la Tunisie paiera chèrement la facture si le parti islamiste s’obstine à le céder.

Réformer l’appareil sécuritaire

Concernant la saisie d’une grande quantité de fusils kalachinkov et de roquettes RPG à Mnihla, Issam Chebbi a fait part de la vive préoccupation de son parti au sujet de la détérioration de la situation sécuritaire en Tunisie.

L’important, aujourd’hui, est de mobiliser tous les moyens et toutes les énergies afin de protéger le pays et l’ensemble des citoyens, de plus en plus menacés. Ceci ne pourra se faire qu’à travers la réforme de l’appareil sécuritaire.

Black-out médiatique sur l’assassinat de Chokri Belaid

Evoquant l’assassinat de l’opposant Chokri Belaid, le membre du bureau politique du parti Al Joumhouri a fait remarquer que le ministère de l’Intérieur a imposé un black-out médiatique total, s’interrogeant sur les raisons de cette décision.

Les autorités concernées sont appelées aujourd’hui à fournir tous les détails et toutes les informations sur le cours des investigations puisqu’ « il s’agit d’un crime odieux qui a plongé le pays dans une crise sans précédent ».

Al Joumhouri a exigé, dans ce contexte, la création d’une commission indépendante conformément aux normes internationales pour se joindre aux investigations.

Wiem Thebti

par -
La Tunisie s’enfonce encore plus dans l’impasse politique sans précédent où elle s’est trouvée

La Tunisie s’enfonce encore plus dans l’impasse politique sans précédent où elle s’est trouvée, suite à la démission du chef de gouvernement, Hamadi Jebali qui tiré les conclusions de l’échec de son initiative de former un gouvernement de technocrates.

La Troïka au pouvoir, qui l’aura cherché par ses menées d’obstruction et ses manœuvres dilatoires, est actuellement acculée à lancer d’hypothétiques tractations avec les différents politiques afin de désigner un nouveau chef du gouvernement et former un nouveau cabinet dit de coalition, l’objectif étant de sortir la Tunisie d’une crise gouvernementale qui a duré plusieurs mois.

Jusqu’à présent, rien n’est clair d’autant que les récentes négociations n’ont pas abouti à la nomination d’un nouveau chef du gouvernement.

Al Joumhouri soutient la formation d’un gouvernement hybride

Le membre du bureau politique du Parti Républicain, Issam Chebbi a affirmé que la formation d’un gouvernement hybride où feront bon ménage technocrates et politiques est la solution idoine pour mettre fin à la crise actuelle.

Dans un point de presse tenu, ce jeudi 21 février, au siège du parti, Issam Chebbi a indiqué que c’est le prochain gouvernement qui pourra mettre sur les rails le processus de transition déjà en panne. « La Tunisie a cruellement besoin d’un gouvernement de coalition nationale convenu par l’ensemble des partis politiques où les ministères régaliens seront neutres et qui sera chargé de réussir la transition, selon une feuille de route bien précise », a-t-il expliqué.

Le parti Al Joumhouri a exprimé son soutien à un gouvernement restreint que dirigerait Hamadi Jebali qui, affirme-t-il, a acquis le statut d’homme d’Etat grâce à sa bonne gestion de la crise provoquée par le meurtre de Chokri Belaid. Issam Chebbi a notamment déclaré avoir confiance en lui.

Pour la neutralité du ministère de l’Intérieur qui fait polémique au sein d’Ennahdha, Issam Chebbi a affirmé que la Tunisie paiera chèrement la facture si le parti islamiste s’obstine à le céder.

Réformer l’appareil sécuritaire

Concernant la saisie d’une grande quantité de fusils kalachinkov et de roquettes RPG à Mnihla, Issam Chebbi a fait part de la vive préoccupation de son parti au sujet de la détérioration de la situation sécuritaire en Tunisie.

L’important, aujourd’hui, est de mobiliser tous les moyens et toutes les énergies afin de protéger le pays et l’ensemble des citoyens, de plus en plus menacés. Ceci ne pourra se faire qu’à travers la réforme de l’appareil sécuritaire.

Black-out médiatique sur l’assassinat de Chokri Belaid

Evoquant l’assassinat de l’opposant Chokri Belaid, le membre du bureau politique du parti Al Joumhouri a fait remarquer que le ministère de l’Intérieur a imposé un black-out médiatique total, s’interrogeant sur les raisons de cette décision.

Les autorités concernées sont appelées aujourd’hui à fournir tous les détails et toutes les informations sur le cours des investigations puisqu’ « il s’agit d’un crime odieux qui a plongé le pays dans une crise sans précédent ».

Al Joumhouri a exigé, dans ce contexte, la création d’une commission indépendante conformément aux normes internationales pour se joindre aux investigations.

Wiem Thebti

Le meilleur des RS

Dans un récent statut sur sa page officielle, l’économiste Ezzeddine Saidane dit «Non, ce n’est pas vrai, il n’y a pas de reprise économique»....

INTERVIEW

Appelé «bulldozer de la finance» par notre confrère Business News, à 48 ans et des dizaines d’entreprises introduites sur la cote de la bourse...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux

SPORT

Programme de la 5e journée de l'Europa League de football qui sera disputée le jeudi 23 novembre (en heures GMT): Groupe F (18h00) Lokomotiv Moscou (RUS) -...