Tags Posts tagged with "jeunes dirigeants"

jeunes dirigeants

par -

L’Institut Tunisien des Etudes Stratégiques (ITES) lance une initiative nationale pour choisir une centaine de jeunes dirigeants de différents secteurs et fonctions.
Cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’appui à des expériences réussies des jeunes Tunisiens dans plus d’un domaine et une confirmation que la Tunisie, en dépit des difficultés qu’elle rencontre, demeure tout de même une terre fertile enfantant des jeunes créateurs, leaders et meilleurs ambassadeurs du pays envoyant ainsi, des messages de rayonnement au monde et rassurant la jeunesse qui cherche encore le chemin du succès.
L’Institut tunisien des études stratégiques a travaillé depuis plusieurs mois pour le lancement de la première édition de cette importante initiative promouvant une nouvelle phase qui croit au succès des jeunes et à leur capacité de construire.
L’Institut œuvrera pour le succès de ce projet national qui sera un rendez-vous annuel pour couronner 100 jeunes dirigeants et travailler pour les soutenir en fournissant des programmes d’accompagnement aux personnes choisies
L’Institut tunisien d’études stratégiques a choisi le 24 mars de chaque année comme rendez-vous pour le succès et l’aboutissement de l’initiative des «100 futurs leaders»
L’évènement se tiendra à partir de 19h00 à l’espace l’Acropolium, Cathédrale de Carthage.

par -

Le Choiseul 100 Africa est une étude annuelle réalisée en toute indépendance par l’Institut Choiseul. Il identifie, recense et classe les jeunes dirigeants africains de 40 ans et moins, appelés à jouer un rôle majeur dans le développement économique du continent dans un avenir proche. «Fruit d’un travail mené sur plusieurs mois, l’Institut Choiseul a fait appel à de nombreux experts et spécialistes du continent pour réaliser cette étude ambitieuse et unique en son genre qui dresse un état des lieux des forces vives de l’économie africaine», précise la présentation de l’édition 2017 de l’Institut.

Pour le cru 2017, Zied Bouchammaoui, DG de HBG (Hédi Bouchamaoui Groupe) chapeaute le classement des tunisien et se place 45ème dans le Top 100 ; il est suivi par Ghassen Ben Aïssa, DG de la société C-Logistics ; puis par Safia Hachicha, DC de PGI Holding du Groupe Amen, à la 3ème place des Tunisiens et à la 71ème des 100 Africains. Son nom a été aussi cité dans le classement de l’année 2016. Cette même année, on trouvait Walid Loukil, DGA du groupe familial et Sami Mhiri, PDG du groupe Sunshine et fils de Néji Mhiri à la 71ème place africaine et à la 3ème place des Tunisiens.

Choiseul précise par ailleurs que «plusieurs critères pondérés ont été pris en compte dans ce classement, tels que l’image et la réputation, le parcours et les compétences, le pouvoir et la fonction, l’influence et les réseaux, le potentiel et le leadership. La somme des points obtenus dans les différentes catégories de critères précitées détermine la place de chacun des lauréats dans le classement final. Les profils ayant obtenu moins de 10% dans l’une des catégories sont éliminés».

En 2017 et après les 100 premiers, il y avait Sami Ben Hariz, DG de BFI groupe, Sheyma Hadded, PDG du groupe Intertechnique.

par -

Suite au vote de confiance pour le gouvernement de Monsieur Youssef Chahed par l’Assemblée des Représentants du Peuple, le Centre des Jeunes Dirigeants d’Entreprises de Tunisie (CJD Tunisie) présente ses félicitations aux nouveaux membres du gouvernement, tout en leur souhaitant la réussite dans leurs missions respectives, et ce, dans le but de relever les défis de la situation socio-économique difficile que traverse le pays.

A cet effet, le Bureau Exécutif National du CJD tient à rappeler les attentes des jeunes dirigeants face aux urgences économiques du moment et insiste sur quatre priorités :

  • L’importance de la lutte contre la contrebande et le marché parallèle à travers une stratégie nationale, complète et transversale, permettant ainsi à la PME tunisienne de se redresser et contribuer d’avantage à la croissance et à l’absorption du chômage.
  • La nécessité d’engager un vaste programme de lutte contre la corruption, la malversation et le clientélisme qui gangrènent le pays depuis quelques temps, et ce, en vue de rétablir la confiance des investisseurs nationaux et étrangers et l’assainir le climat des affaires.
  • Le renforcement de la paix sociale par le biais d’un dialogue de qualité entre les différents partenaires sociaux, tout en appliquant la loi face à tout blocage ou perturbation de l’activité économique et ce dans le respect total du droit syndical.
  • l’implémentation rapide de la réforme de l’administration publique vers plus de transparence, de simplification et d’efficacité afin de faciliter et d’encourager l’investissement et la création de valeur, plaçant ainsi l’administration au rang de partenaire et non d’obstacle dans le redressement et la relance de l’économie tunisienne.

Le CJD soutient avec ferveur la nomination d’un jeune à la tête du gouvernement et tient par cette même occasion à rappeler la nécessité d’impliquer les jeunes dirigeants dans les concertations nationales et dans le processus de prises de décisions.

En effet, le CJD tient à rappeler que les jeunes dirigeants tiennent un rôle important dans la sphère économique privée, notamment dans le tissu économique des PME Tunisiennes ; un tissu qui se trouve aujourd’hui face à des défis de compétitivité et de croissance, conditions majeures de la création d’emplois.

Aussi, le CJD, acteur de renforcement de la culture entrepreneuriale et du respect de la RSE, appelle au soutien et à l’implication des jeunes dirigeants pour leur permettre de jouer pleinement leur rôle dans la construction de la Tunisie de demain.

FOCUS 🔍

La BIAT, qui apporte depuis s plusieurs années, un soutien à la culture et aux industries créatives allant au-delà du mécénat, a lancé une...

Le meilleur des RS

Notre rubrique «Le meilleurs des réseaux Sociaux », début de la saison estivale oblige, choisit de mettre en lumière une initiative citoyenne, soutenue par un...

INTERVIEW

Walid Ben Salah, expert comptable, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont l'augmentation et à plusieurs reprises...

AFRIQUE

La Côte d'Ivoire et le Niger veulent booster les voies de transport et de communication communes. C'est ce qui ressort des échanges ce mardi...

Reseaux Sociaux

SPORT