Tags Posts tagged with "Khalifa Ghweil"

Khalifa Ghweil

par -

Des affrontements ont éclaté dimanche soir entre des forces loyales au Gouvernement d’union nationale (GNA) et des groupes rivaux dans la région de Garabulli, à 60 km à l’est de la capitale, selon des témoins. La mission de l’ONU en Libye a exprimé sa “préoccupation”, rapporte arcinfo.

“Menacer la sécurité de la capitale est inacceptable. (La mission de l’ONU) exhorte les parties à s’abstenir d’une nouvelle escalade”, a écrit la mission sur son compte Twitter, indique la même source.

Des milices fidèles à l’ancien chef d’un gouvernement non reconnu, Khalifa Ghweil, écarté du pouvoir après la formation du GNA, venues notamment de la ville de Misrata, se sont regroupées ces derniers jours près de Garabulli.

Le GNA avait mis en garde vendredi des groupes qu’il a qualifiés d”hors la loi”, contre toute avancée vers la capitale, ajoutant avoir donné des ordres à ses forces pour repousser toute attaque sur Tripoli.

Selon des témoins, les forces loyales au GNA se sont regroupées à leur tour à l’est de la capitale pour repousser l’offensive de leurs rivaux.

par -

Le gouvernement d’union soutenu par l’ONU a subi mercredi un coup dur, le Premier ministre des autorités non reconnues basées à Tripoli affirmant qu’il ne cédait pas le pouvoir, au lendemain d’un ralliement annoncé par son cabinet.

Une semaine après son arrivée surprise à Tripoli, le Premier ministre désigné Fayez al-Sarraj semblait avoir engrangé un nouveau succès avec le ralliement du “gouvernement” parallèle de Tripoli, un pas important en vue de sortir le pays du chaos.

Mais le chef du gouvernement basé à Tripoli, Khalifa Ghweil, a annoncé mercredi qu’il refusait de partir, dans un communiqué qu’il a lui-même signé et publié sur le site de son gouvernement. Il a appelé ses ministres à ne pas quitter leurs postes, menaçant de “poursuites quiconque travaillerait avec le Conseil présidentiel” du gouvernement Sarraj.

Un communiqué portant le sceau du “Gouvernement de salut national”, annonçait pourtant mardi soir sur le site du ministère de la Justice que le gouvernement de Tripoli cessait d’exercer les “fonctions exécutives, présidentielles et ministérielles”.

Le gouvernement d’union et l’ONU n’avaient pas réagi dans l’immédiat à l’annonce de  Ghweil.

Des experts soulignent qu’un retour à l’unité du pays pourrait prendre du temps. “Il faut continuer à recoller les morceaux mais sans brûler les étapes”, explique Patrick Haimzadeh, un ancien diplomate spécialiste de la Libye.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux