Tags Posts tagged with "Khalil Ghariani"

Khalil Ghariani

par -
Plus de 95% des accords complémentaires relatifs à l’augmentation salariale au titre de l’année courante ont été signés dont ¾ étaient

Battu par Samir Majoul, Khalil Ghariani, membre du bureau exécutif de l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA) a choisi de se retirer et de s’absenter de la photo du nouveau bureau élu la soirée du mercredi 17 janvier 2018.

Ghariani, principal rival de Majoul pour présider l’UTICA, a obtenu 12 voix contre 19 pour le nouveau patron des patrons succédant Wided Bouchamaoui.

Industriel et ancien vice-président de l’UTICA, Majoul avait également été élu à la tête de la fédération nationale des industries agroalimentaires pour les 5 prochaines années.

par -

Samir Majoul a été élu président de l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA), pour succéder à Widad Bouchemaoui, avec 19 voix et 12 voix pour son concurrent Khalil Ghariani.

Industriel dans le secteur agroalimentaire, dirigeant d’une PME, issu de l’une des familles fondatrices du patronnât en Tunisie, Samir Majoul était vice-président de l’UTICA avant d’être réélu mardi président de la fédération nationale des industries agro-alimentaires.

Voici la composition du nouveau bureau exécutif de l’UTICA à l’issue de l’élection organisée mercredi soir:

Secteur de l’industrie:

– Hammadi Kooli
– Khalil Ghariani
– Samir Majoul
– Hicham Loumi
– Abdelssalam Al Wad
– Tayeb Al Ktari
Secteur du commerce:
– Slim Ghorbal
-Taoufik Alaribi
– Aref Belkhairia
– Khaled Sallami

Secteur des services:

– Moez Sallami
– Lotfi Ali
– Rached Chelli
– Najwa Fhima
– Boubaker Zakhama

Secteur des métiers:

– Mourad Mourad
– Belhasan Janzouri
– Alaya Dridi

Secteur de l’artisanat:

– Saleh Amamou
– Lotfi Mhadhebi
– Azzouz El Kahia

Unions régionales:

– Houcine Mouaouiya
– Houda Tkaya
– Adel Alaya
– Bilal Khalifa
– Sami Fantassi

Fédérations professionnelles:

– Lotfi Hamrouni
– Bechir Boujday
– Nasser Jeljeli
– Kaies Sallami
– Salem Nabgha

par -

Khalil Ghariani, membre du bureau exécutif de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA), a dédouané les dirigeants de l’UGTT (Union générale tunisienne du travail) dans l’invasion du siège de la centrale patronale par des centaines de syndicalistes, avec les dégâts que l’on sait. Il a déclaré, sur Shems FM ce lundi 09 octobre 2017 : «Ce qui s’est passé n’était pas une opération orchestrée par les leaders de l’UGTT, et c’est indiscutable ! Le secrétaire général de l’UGTT, avec qui j’ai eu un entretien, ne l’a appris que bien après ! Espérons que c’est un acte isolé et que cela ne se reproduira pas»…

Ghariani a ajouté que son organisation a exigé des excuses et les a eues…

Par ailleurs il a déclaré que des divergences de vue entre les deux centrales sont tout à fait normales, mais que les deux structures du pays sont indispensables au devenir du pays.

Enfin il a affirmé que le secrétaire général de l’UGTT a pris l’engagement de régler le différend entre les deux parties…

par -

A propos du faux bond de Khalil Ghariani, le ministre chargé des Relations avec les institutions constitutionnelles et de la Société civile, Mehdi Ben Gharbia, a déclaré sur Shems FM ce vendredi 03 mars 2017 : «J’ai été étonné par le refus de Khalil Ghariani d’occuper le poste de ministre de la Fonction publique et de la Gouvernance. Refus qu’il a exprimé hier sur plusieurs médias et que je respecte. Il a estimé que le poste est en proie à une crise, il a refusé de l’occuper pour s’éviter des problèmes ».

S’agissant de l’obstination du Syndicat de l’enseignement secondaire, qui réclame ardemment l’éviction de Néji Jalloul, ministre de l’Education, Ben Gharbia a déclaré que seul le chef du gouvernement, Youssef Chahed, est habilité à démettre un ministre de ses fonctions. Il a ajouté que pour le gouvernement et l’UGTT, la priorité est accordée à « la mise en place de conditions adéquates pour le bon déroulement des prochains examens », notamment les épreuves du baccalauréat. « Il faut éviter que les 2 millions de jeunes qui passent les examens soient pris en otage dans ce conflit qui oppose le syndicat de l’enseignement secondaire au ministre Néji Jalloul. Il faut éviter l’année blanche », a-t-il indiqué.
Pour illustrer son propos, Ben Gharbia a fait le parallèle avec les “taxistes” et les “louagistes” qui feraient grève pour une seule raison : Le départ du ministre des Transports. « Ce n’est pas crédible ! », a-t-il lâché.

Par ailleurs le ministre chargé des Relations avec les institutions constitutionnelles a évoqué l’accord de Carthage, que les partis politiques convoquent beaucoup en ce moment. Il a affirmé que le gouvernement s’en tient toujours aux 5 points de cet accord et les réformes stipulées par le document. “C’est notre devoir et nous l’accomplirons ! », a conclu Ben Gharbia…

FOCUS 🔍

Comme à l’accoutumée, la BIAT- Banque Internationale Arabe de Tunisie – lance sa campagne estivale à destination des Tunisiens Résidents à l’Etranger « TRE...

Le meilleur des RS

Notre rubrique «Le meilleurs des réseaux Sociaux », début de la saison estivale oblige, choisit de mettre en lumière une initiative citoyenne, soutenue par un...

INTERVIEW

Walid Ben Salah, expert comptable, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont l'augmentation et à plusieurs reprises...

AFRIQUE

Une attaque terroriste menée par le groupe Boko Haram sur le lac Tchad a fait au moins 18 victimes jeudi soir. "Les éléments de Boko...

Reseaux Sociaux

SPORT

L'Italien Fabio Fognini a remporté le 7ème titre ATP de sa carrière en s'imposant dimanche en finale contre le Français Richard Gasquet, 29ème mondial,...