Tags Posts tagged with "libre pratique"

libre pratique

par -

Le président du syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratique, Khaled Tanazofti, a réaffirmé mardi la poursuite de la suspension de la convention signée avec la CNAM (Caisse nationale d’assurance maladie) en attendant sa révision.
Lors d’une conférence de presse organisée à Tunis, Tanazofti a indiqué que la réunion tenue aujourd’hui au siège du ministère des Affaires sociales a fini par l’engagement de la CNAM à mettre à jour la convention conclue entre les deux parties depuis 2004 et à inclure toutes les recommandations des médecins dentistes de libre pratique et ce, dans un délai ne dépassant pas les 10 jours.
Il a, en outre, signalé que le syndicat pourra réactiver la convention si les recommandations des médecins dentistes de libre pratique sont satisfaites, citant, dans ce contexte, la mise en œuvre du conseil national d’assurance maladie qui devrait se réunir une fois tous les six mois en présence de tous les intervenants pour évaluer le contenu de la convention et examiner les moyens de promouvoir le secteur.

Le responsable syndical a fait remarquer que ce conseil ne s’est tenu que deux fois seulement en dix ans, appelant, par ailleurs, à revoir le tarif des consultations des médecins dentistes vu la hausse des prix des matières premières et des médicaments qu’ils doivent utiliser.
Tanazofti a signalé que le syndicat a décidé de ne pas renouveler la convention avec la CNAM le 06 février 2018, conformément aux articles 82 et 38 de la convention sectorielle signée entre les deux parties, puisque la CNAM n’a pas respecté ses engagements et n’a pas actualisé la convention.
D’après la même source, le syndicat a aussi appelé à lever le plafond de remboursement des actes médicaux relatifs à la médecine dentaire, essentiellement pour les enfants âgés de moins de 15 ans, en leur accordant un remboursement intégral.
Pour sa part, Bassem Mohamed Mâatar, vice-président du syndicat, a appelé tous les médecins dentistes à soutenir leur syndicat pour parvenir à conclure une nouvelle convention actualisée et équitable qui tient compte des équilibres financiers de la médecine dentaire.

par -

Le chef du gouvernement, Habib Essid, a reçu mercredi au palais de la Kasbah les représentants de la Coordination des doyens et des syndicats des médecins et dentistes de libre pratique.

Le secrétaire général du syndicat des médecins spécialistes de libre pratique, Faouzi Charfi, a déclaré que la rencontre a porté sur les dispositions de l’article 22 de la loi de finances complémentaire 2016 relatif à la taxe sur la valeur ajoutée.

Il a ajouté que la Coordination a trouvé auprès du chef du gouvernement de la compréhension concernant les problématique posées s’agissant notamment de la révision de l’article en question, mettant l’accent sur l’importance d’une formule de solution consensuelle sur les prestations médicales en matière de médecine de spécialisation et de libre pratique, outre la demande portant sur la réunion dans un seul code toutes les lois relatives au secteur de la santé.

Il a indiqué que la Coordination a fait part au chef du gouvernement de ses craintes au sujet de l’application des sanctions pénales, soulignant la nécessité d’engager un dialogue sérieux entre les différents intervenants du secteur aux fins de la révision de ces sanctions et de l’amendement de la loi en ligne avec les spécificités de la profession, selon les termes du communiqué de la Primature.

FOCUS 🔍

Les chiffres des immatriculations de nouvelles voitures pour le mois de septembre 2018, laissent voire que les ventes des véhicules particuliers de la marque...

Le meilleur des RS

Ce Post, intitulé «Polémiques hôtelières», est l'oeuvre d'un homme qui a une grande expérience dans le secteur du tourisme et un ancien DG de...

INTERVIEW

L'expert en économie et ancien ministre des Finances Houcine Dimasi a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

L'Union africaine (UA) est censée entamer sa mue, pour plus d'action, plus d'efficacité, moins de bureaucratie... Bref, pour gommer tout ce qu'on reproche à...

Reseaux Sociaux

SPORT