Tags Posts tagged with "Libye, violence,"

Libye, violence,

par -
90 % des avions stationnés sur le tarmac de l'aéroport de Tripoli ont été touchés

90 % des avions stationnés sur le tarmac de l’aéroport de Tripoli ont été touchés, lundi soir , suite aux violents affrontements entre groupes armés qui durent depuis deux jours. La tour du contrôle a été également endommagée, et deux autres bâtiments ont été totalement détruits. L’aéroport international est fermé depuis dimanche.

Ces affrontements opposent les milices islamistes venues de Misrata épaulées par la Cellule des opérations des révolutionnaires aux rebelles de Zenten qui contrôlent, depuis la chute de Kadhafi, l’aéroport , plusieurs sites militaires et quartiers de la capitale . Ces combats, jugés les plus sanglants depuis le début de l’année, ont fait au moins sept morts et 25 blessés.

Parallèlement à ces développements, le journal arabe basé à Londres Asharq Al Awsat , a révélé, mardi qu’il détient des informations portant sur un exode massif des Djihadistes de Syrie vers la Libye pour combattre le Général Haftar et contrecarrer la montée des courants patriotiques, lors des dernières élections parlementaires dont les résultats devraient être annoncés bientôt, mais dont les premiers éléments indiquent que les islamistes et les Frères Musulmans ont subi un échec lamentable .

Sur un autre plan, la même source indique que le terroriste algérien Mokhtar Bel Mokhtar a transféré son activité du Nord Mali vers la Libye, et s’est installé à Sebha au sud du pays.

L’inquiétude de la communauté internationale est de plus en plus perceptible et l’ONU a évacué temporairement lundi, via le poste frontière de Ras Jédir, tout le personnel de sa mission permanente, et la France a fait part de son inquiétude, redoutant «une extension du conflit», propos repris par Catherine Ashton, la chef de la diplomatie européenne.

Pour sa part, le gouvernement qui a appelé à l’«arrêt immédiat» des combats et proposé une médiation entre les deux groupes, n’a pas caché son intention de faire appel à une force internationale. Le porte-parole du gouvernement, Ahmed Lamine estime que cette force donnera «l’occasion à l’État de construire ses institutions, en particulier l’armée et la police».

Et comme pour conjurer un tel scénario , les pays du voisinage de la Libye, réunis dimanche et lundi à Tunis ont mis l’accent, dans leur diagnostic de la crise et des recommandations proposées, sur le plein respect de la souveraineté nationale libyenne, et la nécessité d’œuvrer en faveur de l’arrêt des opérations militaires en cours et l’engagement de pourparlers directs entre les protagonistes libyens pour apporter une solution politique à leurs différends.

Les recommandations annoncées à l’issue de la réunion des chefs de la diplomatie des pays du voisinage de la Libye, sont facultatives et les protagonistes libyens, selon Mongi Hamdi, chef de la diplomatie tunisienne, ne sont pas forcés de s’y conformer , et elles ne sont qu’une simple initiative destinée à les aider à désamorcer leur crise, sur la base du respect de leur souveraineté nationale et de l’attachement à l’intégrité territoriale de leur pays.

Deux commissions ad hoc ont été crées : la première pour le suivi des questions sécuritaires, y compris la recherche des moyens de développer la coopération et la coordination sécuritaires, la lutte contre le terrorisme et la contrebande, en particulier la contrebande des armes, outre la protection des frontières au moyen d’un mécanisme commun et l’encouragement des Libyens à rassembler les armes qui continuent de circuler dans le pays, d’une manière échappant encore à tout contrôle.

Quant à la seconde commission, elle s’occupera des questions politiques en rapport avec le dossier. Elle entrera en contact avec les protagonistes libyens pour les exhorter à se mettre autour d’une table des négociations et rechercher une issue politique à la crise.

par -
90 % des avions stationnés sur le tarmac de l'aéroport de Tripoli ont été touchés

90 % des avions stationnés sur le tarmac de l’aéroport de Tripoli ont été touchés, lundi soir , suite aux violents affrontements entre groupes armés qui durent depuis deux jours. La tour du contrôle a été également endommagée, et deux autres bâtiments ont été totalement détruits. L’aéroport international est fermé depuis dimanche.

Ces affrontements opposent les milices islamistes venues de Misrata épaulées par la Cellule des opérations des révolutionnaires aux rebelles de Zenten qui contrôlent, depuis la chute de Kadhafi, l’aéroport , plusieurs sites militaires et quartiers de la capitale . Ces combats, jugés les plus sanglants depuis le début de l’année, ont fait au moins sept morts et 25 blessés.

Parallèlement à ces développements, le journal arabe basé à Londres Asharq Al Awsat , a révélé, mardi qu’il détient des informations portant sur un exode massif des Djihadistes de Syrie vers la Libye pour combattre le Général Haftar et contrecarrer la montée des courants patriotiques, lors des dernières élections parlementaires dont les résultats devraient être annoncés bientôt, mais dont les premiers éléments indiquent que les islamistes et les Frères Musulmans ont subi un échec lamentable .

Sur un autre plan, la même source indique que le terroriste algérien Mokhtar Bel Mokhtar a transféré son activité du Nord Mali vers la Libye, et s’est installé à Sebha au sud du pays.

L’inquiétude de la communauté internationale est de plus en plus perceptible et l’ONU a évacué temporairement lundi, via le poste frontière de Ras Jédir, tout le personnel de sa mission permanente, et la France a fait part de son inquiétude, redoutant «une extension du conflit», propos repris par Catherine Ashton, la chef de la diplomatie européenne.

Pour sa part, le gouvernement qui a appelé à l’«arrêt immédiat» des combats et proposé une médiation entre les deux groupes, n’a pas caché son intention de faire appel à une force internationale. Le porte-parole du gouvernement, Ahmed Lamine estime que cette force donnera «l’occasion à l’État de construire ses institutions, en particulier l’armée et la police».

Et comme pour conjurer un tel scénario , les pays du voisinage de la Libye, réunis dimanche et lundi à Tunis ont mis l’accent, dans leur diagnostic de la crise et des recommandations proposées, sur le plein respect de la souveraineté nationale libyenne, et la nécessité d’œuvrer en faveur de l’arrêt des opérations militaires en cours et l’engagement de pourparlers directs entre les protagonistes libyens pour apporter une solution politique à leurs différends.

Les recommandations annoncées à l’issue de la réunion des chefs de la diplomatie des pays du voisinage de la Libye, sont facultatives et les protagonistes libyens, selon Mongi Hamdi, chef de la diplomatie tunisienne, ne sont pas forcés de s’y conformer , et elles ne sont qu’une simple initiative destinée à les aider à désamorcer leur crise, sur la base du respect de leur souveraineté nationale et de l’attachement à l’intégrité territoriale de leur pays.

Deux commissions ad hoc ont été crées : la première pour le suivi des questions sécuritaires, y compris la recherche des moyens de développer la coopération et la coordination sécuritaires, la lutte contre le terrorisme et la contrebande, en particulier la contrebande des armes, outre la protection des frontières au moyen d’un mécanisme commun et l’encouragement des Libyens à rassembler les armes qui continuent de circuler dans le pays, d’une manière échappant encore à tout contrôle.

Quant à la seconde commission, elle s’occupera des questions politiques en rapport avec le dossier. Elle entrera en contact avec les protagonistes libyens pour les exhorter à se mettre autour d’une table des négociations et rechercher une issue politique à la crise.

Le meilleur des RS

Dans un récent statut sur sa page officielle, l’économiste Ezzeddine Saidane dit «Non, ce n’est pas vrai, il n’y a pas de reprise économique»....

INTERVIEW

Le président de la Conect (Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie), Tarek Cherif, a accordé à Africanmanager une interview exclusive dans laquelle il a...

AFRIQUE

La FAO organise en partenariat avec le Centre de Compétences pour les Changements Climatiques (4CMaroc), un atelier d’échange régional sur l’accès au Fonds Vert...

Reseaux Sociaux

SPORT

Le Comité exécutif de l'Union arabe de football (UAFA), a tenu mercredi à Ryadh (Arabie saoudite), une réunion sous la présidence de l'algérien Mohamed...