Tags Posts tagged with "licence 4G"

licence 4G

par -
Selon le ministère des Technologies de l’information et de la communication la 4G débarque bientôt en Tunisie. C’est dans ce contexte que les trois

Les ressources propres de l’Etat ont sensiblement augmenté durant les 5 premiers mois de 2016, soit de 8,5% contre seulement 0,4% la même période de l’année écoulée, grâce à une hausse considérable et exceptionnelle des recettes non fiscales (cession de la licence 4G), a noté la BCT, dans son dernier rapport intitulé “Evolutions monétaires et conjoncturelles et perspectives à moyen terme”.
Cette progression demeure, toutefois, en deça du taux prévu dans la loi de des finances, soit 12,4% pour l’ensemble de l’année, a fait remarquer la Banque centrale. Pour mémoire, la valeur d’octroi des 3 licences 4G aux trois opérateurs de téléphonie Tunisie Télécoms, Orange et Ooridoo a atteint 471 millions de dinars (MD).
Les recettes fiscales n’ont progressé que modérément, soit de 1,4% alors que la loi de finances 2016 prévoit une progression de 11,4%.
D’après la BCT, le financement du déficit durant les 5 premiers mois de 2016 a été, principalement, assuré par un recours intensif au financement intérieur.

par -

C’est désormais officiel ! Les trois opérateurs, les seuls qui ont répondu présents à l’appel d’offres portant sur l’installation et l’exploitation d’un réseau public des télécommunications en Tunisie pour fournir des services de télécommunications mobiles de quatrième génération (4G) ont été retenus et ils sont désormais les attributaires provisoires. La commission en charge du dossier avait jugé que les dossiers techniques et économiques des trois opérateurs sont conformes à l’appel d’offres de la 4G. Il s’agit de Tunisie Telecom, Ooredoo et Orange. L’offre la plus généreuse est celle d’Ooredoo avec 160 millions de dinars, suivie d’orange Tunisie (156 MD). La troisième position revient en revanche à TT qui a présenté l’offre financière la moins généreuse, soit 155MD. Il faut signaler toutefois que quelle que soit la valeur de l’offre, les trois opérateurs ont obtenu les lots qu’ils ont voulus. Ooredoo à titre d’exemple a récupère ainsi les zones 5 et 6 qu’elle a choisies en priorité (gouvernorats de Kairouan, Tataouine, Kébili et Médenine).

Les offres financières relatives à l’appel d’offres de la 4G ont été ouvertes aujourd’hui mercredi 02 mars 2016 au siège du ministère des Télécommunications. Les trois attributaires provisoires de la 4G devraient investir plus de 470 millions de dinars en Tunisie, annonce le ministre des Technologies de l’information et de l’économie numérique, Noômene Fehri.

Il s’agit, selon lui, d’un grand jour pour la Tunisie et d’une nouvelle transition numérique dans l’histoire du pays.

Rappelons que selon l’appel d’offres lancé par le ministère, chacun des 3 opérateurs, Tunisie Telecom, Orange et Ooredoo, doit au moins investir 155 millions de dinars pour pouvoir obtenir la licence 4G, soit 465 MDT pour les 3 opérateurs qui auront été retenus.

Il a dans le même cadre a annoncé que la 4G pourrait contribuer  à hauteur de 0,5% dans le  PIB  du pays, félicitant ainsi la Banque centrale de Tunisie (BCT) pour les efforts qu’elle fournit en matière de libération du dinar, l’appelant à multiplier davantage ses efforts  à cet égard.

De son côté, Marouen Ben Saïd, président de la commission en charge de l’attribution de la 4G a indiqué à Africanmanager que d’importants investissements devraient être générés par la 4G, soit plus de 1000 millions de dinars y compris les investissements en infrastructure et en communication.

Il a ajouté que  la 4G fait partie du plan stratégique du ministère qui  mise sur le numérique à l’horizon 2020.

Selon lui, chaque opérateur s’engage à couvrir tous les gouvernorats du pays et offrir la connexion à 25% des habitants durant la première année et au moins 20% des habitants de chaque gouvernorat.

En ce qui concerne les régions classées prioritaires, chaque opérateur retenu s’engage également à couvrir 30% des habitants durant la première année du lancement de la 4G pour atteindre 60% durant l’année suivante et 95% durant la troisième année de son exploitation.

L’opérateur retenu s’engage aussi à offrir un débit de 10 Mégas par seconde durant la première année de l’exploitation de la 4G, puis 20 Mégas par seconde après trois ans et 30 mégas par seconde après cinq ans.

Il est important, par ailleurs, de signaler que le ministère, à travers l’attribution de ces licences, table sur la généralisation de l’accès au haut/très haut débit sur l’ensemble du territoire tunisien en favorisant les zones de déploiement prioritaire contribuant ainsi à réduire la fracture numérique et permettant une meilleure inclusion sociale. Dans un communiqué, le ministère a signalé aussi qu’à travers cette technologie, il vise le développement d’une économie numérique basée sur le développement et l’usage de e-services innovants et à très forte valeur ajoutée accessibles à toutes les catégories et classes sociales.

L’objectif aussi est de contribuer à la création de nouveaux emplois et à l’amélioration de la compétitivité des entreprises locales tunisiennes et à faire de la Tunisie un pôle d’excellence régional en matière d’innovation technologique.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux