Tags Posts tagged with "loi des finances 2018"

loi des finances 2018

par -

Le député du Front Populaire, qui est également à la tête de la commission parlementaire des Finances, a indiqué que les protestations contre la loi des finances 2018 vont se propager sur tout le territoire tunisien.

Intervenant dans l’émission “Mouthir lel Jadal”, il a assuré que les mouvements de protestation seront “pacifiques”, et qu’elles continueront dans toutes les régions pour dénoncer les augmentations récentes.

L’objectif de ces protestations, précise Rahoui, serait de retirer certaines clauses de la LF 2018.

Rappelons que plusieurs actes de pillage ont eu lieu hier soir, et ont engendré l’arrestation de dizaines de casseurs selon le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Khelifa Chibani.

par -

Le porte parole du ministère de l’Intérieur, Khelifa Chibani, a déclaré ce matin que les forces de l’ordre on arrêté des dizaines de délinquants impliqués dans des cambriolages et des vols survenus pendant les confrontations nocturnes d’hier soir.

Intervenant sur les ondes de Mosaique FM, Chibani a indiqué que ces délinquants ont profité des confrontations d’hier soir pour faire des pillages. En tout, 18 individus ont été arrêtés à Cité Ettadhamen et Intilaka, 16 à Kasserine, et 10 à Gafsa.

Chibani a ajouté que les individus arrêtés portaient des armes blanches, précisant que les actes de violence se sont arrêtés vers 4 heures du matin.

Il a également précisé que le cas de décès enregistré à Tebourba n’est pas lié aux confrontations ayant eu lieu hier, et que le défunt était asthmatique. Il en a profité pour dénoncer les campagnes de désinformation relayées dans les réseaux sociaux et visant à semer la tension.

par -

Le budget de la présidence du Gouvernement pour l’exercice 2018 a été adopté, mercredi en plénière, avec une majorité de 101 voix pour, 6 objections et 3 abstentions, rapporte la TAP.

Le budget de la présidence du gouvernement au titre de l’année 2018 s’élève à 168, 372 millions de dinars contre 148,6 millions de dinars, l’année précédente, compte tenu du transfert du budget du ministère de la Fonction publique et de la gouvernance (25,5 MD), soit une évolution de 13%.

Selon Iyad Dahmani, ministre chargé de la Relation avec l’Assemblée des représentants du peuple, le budget alloué à la présidence du Gouvernement est ” maigre ” en raison de la situation difficile des finances publiques.

Répondant aux interrogations des députés, le ministre a assuré que ce ” maigre budget ” n’empêchera pas le gouvernement de poursuivre les réformes entamées dans le domaine administratif et d’aller de l’avant sur la voie de la lutte contre la corruption.

Dahmani a souligné que la réforme administrative prévoit la redistribution des ressources humaines dans l’objectif d’améliorer les prestations et les services fournis aux citoyens.

Dans le même ordre d’idée, le ministre a jugé ” difficiles ” les conditions dans lesquelles travaille, aujourd’hui, l’agent public en raison, a-t-il dit, du manque de moyens financiers.

Le ministre a souligné l’intention du gouvernement de réviser l’échelle des salaires ainsi que plusieurs volets relatifs aux hautes fonctions de l’Etat notamment les primes et les avantages. L’objectif, a-t-il dit, étant de conserver les compétences nationales dans le secteur public.

Par ailleurs, le ministre a réaffirmé la détermination du gouvernement à poursuivre la lutte contre la corruption faisant savoir que le chef du gouvernement avait donné des instructions pour la révision des rapports des instances de contrôle, pendant ces trois dernières années. ” La lutte contre la corruption est une politique d’Etat “, a-t-il poursuivi assurant que tout contrevenant sera traduit devant la Justice.

Au cours de la discussion, à l’hémicycle du Bardo, du budget de la présidence du Gouvernement pour l’exercice 2018, le ministre s’est engagé à présenter des réponses écrites sur plusieurs questions avancées par les députés.

par -

L’instance provisoire de contrôle de la constitutionnalité des lois (IPCC), réuni mardi, a décidé de renvoyer le projet de loi organique n°49 de 2015 relatif à la réconciliation administrative au président de la République, en l’absence de la majorité des voix requise pour rendre un verdict sur ledit projet de loi.

«En l’absence de la majorité requise pour trancher la question du pourvoi contre le projet de loi sur la réconciliation administrative, la loi exige le renvoi de ce dernier au président de la République», a déclaré le secrétaire générale de l’instance, Hayder Ben Amor, mardi à l’agence TAP. «Le président de la République dispose de la latitude pour ratifier et publier cette loi dans le JORT ou bien le soumettre à nouveau à l’examen devant le parlement», a encore précisé Ben Amor.

Le projet de loi sur la réconciliation administrative controversé adopté en septembre dernier par 117 députés, à l’issue d’une journée de débat houleux, accorde une amnistie aux fonctionnaires accusés d’être impliqués dans des faits de corruption administrative et n’ayant pas touché de pots-de-vin, rappelle-t-on.

L’Instance provisoire de contrôle de la constitutionnalité des projets de loi avait décidé, le 9 octobre 2017 de reporter d’une semaine le délai de recours contre la loi de réconciliation administrative, rappelle-t-on. Hayder Ben Amor avait, auparavant, démenti les informations selon lesquelles “les membres de l’instance subissent des pressions pour ne pas examiner les recours et faire passer la loi en question”.

FOCUS 🔍

Les chiffres des immatriculations de nouvelles voitures pour le mois de septembre 2018, laissent voire que les ventes des véhicules particuliers de la marque...

Le meilleur des RS

Ce Post, intitulé «Polémiques hôtelières», est l'oeuvre d'un homme qui a une grande expérience dans le secteur du tourisme et un ancien DG de...

INTERVIEW

L'expert en économie et ancien ministre des Finances Houcine Dimasi a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

Les anciens présidents Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana sont arrivés en tête du premier tour de l'élection présidentielle à Madagascar, selon des résultats encore...

Reseaux Sociaux

SPORT

L'Espérance de Tunisi a remporté son match en retard face à l'ES Metlaoui (2-1), disputé dimanche au stade olympique d'El menzah, pour le compte...