Tags Posts tagged with "Mehdi Jomaa, Front Populaire,"

Mehdi Jomaa, Front Populaire,

par -
Bien qu’il  ait voté contre le gouvernement de Mehdi Jomaa

Bien qu’il ait voté contre le gouvernement de Mehdi Jomaa, le Front Populaire a souhaité une mobilisation concrète de la part de la nouvelle équipe ministérielle de façon à gérer la crise qui secoue la Tunisie, depuis l’assassinat de Chokri Belaid, le 6 février 2013.

Hamma Hammami, au nom du Front Populaire a mis le successeur d’Ali Laareydh devant ses responsabilités. Lors d’un point de presse tenu, ce jeudi 30 janvier, il a rappelé que la désignation de Mehdi Jomaa est le fruit d’un consensus limité et non pas d’élections. Et pourtant, a-t-il ajouté, l’intérêt de la Tunisie a poussé plusieurs partis politiques y compris le Front Populaire à faire de concessions pour sortir de l’ornière.

La réussite de Mehdi Jomma tributaire de nombre de conditions

Le maintien de certains ministres de Laareydh est un motif d’inquiétude pour ce parti qui continue d’exercer une forte pression sur le gouvernement de Mahdi Jomaa auquel il a enjoint de se soumettre à des conditions dans l’exercice de ses missions.

D’après Zouheir Hamdi, dirigeant du Front Populaire, le respect des dispositions de la feuille de route est la seule garantie pour que Mehdi Jomaa puisse répondre aux attentes de tous les intervenants et du peuple qui a besoin d’être rassuré, a-t-il dit.

Dans une déclaration à Africanmanager, il a dit attendre une réaction positive de la part du successeur d’Ali Larrayedh quoiqu’il ait réussi à former un gouvernement purement indépendant. « Nous mettons aujourd’hui Mehdi Jomaa devant un examen difficile. Pour qu’il réussisse, une forte volonté s’avère une nécessité pour prendre les meilleures décisions », a-t-il avancé avant d’ajouter que « le chef du gouvernement est appelé à relever certains défis, jugés essentiels pour la réussite de la dernière phase du processus transitionnel ».

Les dossiers à traiter…

Certains dossiers préoccupants devront être examinés les plus tôt possible au niveau de la présidence du gouvernement, a précisé, de son côté, Zied Lakhdhar. Le dossier sécuritaire vient en tête de liste surtout avec la recrudescence des actes terroristes.

L’affaire des assassinats politiques, affaire qui est à l’origine de l’effondrement de la troïka est un autre dossier brûlant du Front Populaire auquel le nouveau chef du gouvernement est appelé à s’atteler. « Mehdi Jomaa est tenu d’envoyer des signes positifs pour rassurer les familles des martyrs, et par la suite, tous les Tunisiens », a souligné Zied Lakhdhar. Et d’expliquer qu’« il est temps de dévoiler la vérité sur les des assassins pour que la stabilité soit instaurée ».

Le Front Populaire a, dans ce contexte, exigé la création d’un comité spécial indépendant, qui sera chargé d’enquêter et d’entendre tous les intervenants. De même, la dissolution des ligues de protection figure parmi les solutions qui pourraient assurer la stabilité du pays.

Outre l’affaire des assassinats politiques, le dossier économique semble important pour les dirigeants du Front relevant que « Mehdi Jomaa se trouve obligé d’arrêter l’effondrement de l’économie, depuis le premier assassinat politique ».

La résolution des problèmes économiques reste, selon ce parti, tributaire de l’élaboration d’une nouvelle loi des finances complémentaire afin de combler les failles de la loi des finances 2014 qui a « fortement impacté la classe moyenne en exigeant des nouvelles mesures, jugées irrationnelles ».

D’ailleurs, une alternative à ladite loi sera prochainement présentée par le Front Populaire de manière à l’aider à trouver les solutions adéquates.

Encore, le Front Populaire a exigé la neutralité de l’administration à travers la révision des nominations effectuées par le gouvernement démissionnaire, sujet qui continue de faire polémique et d’être vivement contesté par plusieurs partis politiques.

Wiem Thebti

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux