Tags Posts tagged with "mère"

mère

par -

L’allaitement maternel a connu un déclin remarquable ces dernières années en Tunisie, a affirmé Souad Mrad El Bekri, directrice des soins de santé de base (DSSB), précisant que selon une enquête menée en 2012 par le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (Unicef) sur la santé de la mère et de l’enfant, le taux d’allaitement exclusif pendant les 6 premiers mois a baissé à l’échelle nationale à 8,5%.
S’exprimant lors d’un workshop sur ” l’allaitement maternel : une clé de développement durable “, tenu à Tunis à l’initiative du DSSB, dans le cadre de la célébration de la semaine mondiale de l’allaitement maternel 2016, la responsable a ajouté que, selon la même enquête, le taux d’allaitement maternel pendant la première heure suivant la naissance des bébés est de 40%, “ce taux baisse par la suite, puisque que la majorité des mères ne continuent pas d’allaiter”, a-t-elle regretté.
L’objectif de cette rencontre est de lancer une stratégie nationale de promotion de l’allaitement maternel qui sera mise en place en collaboration avec les autres secteurs ainsi que les organisations mondiales et la société civile, a-t-elle fait savoir.
Ce workshop offre également l’occasion de veiller à l’élaboration d’une législation permettant de prolonger le congé de maternité afin de donner aux femmes “plus de chances de mieux allaiter leurs bébés”, a-t-elle plaidé.
La responsable a appelé, dans ce cadre, à mettre en place un outil favorisant la sensibilisation des mères à l’importance de l’allaitement maternel, évoquant, dans ce cadre, la concrétisation de l’initiative ” hôpitaux amis des bébés “.
Cette initiative a été lancée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et enregistre, en Tunisie, la participation de 141 établissements hospitaliers publics “mais a connu un recul en dépit des résultats importants obtenus”, a-t-elle fait remarquer.
De son côté, Raoudha Turki, Directrice régionale de la Santé à Nabeul a précisé que le risque de mortalité des bébés qui n’ont pas bénéficié de l’allaitement maternel est 8 fois plus élevé que chez les bébés qui ont été allaités, indiquant que l’allaitement maternel permet également de réduire le taux de mortalité subite chez les enfants.
La pratique, en Tunisie, de l’allaitement maternel exclusif pendant les 6 premiers mois de la vie du bébé est en baisse, en dépit de ses bienfaits sur la santé du nourrisson et de la mère, a-t-elle fait remarquer, soulignant qu’il a baissé à 2% dans la région du nord-ouest.
Raoudha Turki a attribué le recul de l’allaitement maternel à des facteurs commerciaux, accusant dans ce cadre les industriels commercialisant les substituts de lait. “Le déclin de cette pratique a commencé dès les années 1960, quand les entreprises productrices de substituts de lait avaient lancé leurs campagnes de promotion qui diffusaient une image péjorative de la mère allaitante, l’assimilant à une femme traditionnelle”, a-t-elle expliqué.
Pour sa part, Sonia Blibech, professeur en néonatalogie et chef de service à l’hôpital militaire de Tunis, a recommandé de renouveler les actions menées dans les hôpitaux en faveur de l’encouragement de l’allaitement maternel et de la préservation de cette pratique. Elle a, en outre appelé à former des professionnels de la santé pour promouvoir l’allaitement maternel, et à offrir à la mère les conditions favorables afin qu’elles allaitent leurs enfants jusqu’à l’âge de 2 ans.
Elle a, dans ce même sens, proposé l’adoption d’une politique nationale de promotion de l’allaitement maternel, de mener des actions de sensibilisation auprès des femmes enceintes et de rappeler ses avantages tout au long de l’année, sans se limiter à la semaine mondiale de l’allaitement maternel.

par -

La mère de la Britannique Melissa Everest signalée disparue en Tunisie où elle était  venue régler une affaire de divorce avec son mari tunisien a affirmé que Melissa « n’est plus ma fille » après avoir décidé de rester avec l’homme dont elle devait se séparer.

La famille de la femme de 40 ans a été prise de panique après que celle-ci a raté son vol de retour, le 14 juillet et qui n’a pas donné signe de vie, depuis. Mais  le weekend, elle a appelé les siens pour leur annoncer qu’elle était en sécurité et qu’elle restait avec son mari tunisien, Adem Brinis Harrabi, de 17 ans son cadet.

Dimanche, la  mère Maria Everest, 63 ans, a dit dans une déclaration au site Argus : « En ce qui me concerne,  Melissa n’est plus ma fille plus, je suis désolée ». « Tout ce qu’elle avait à faire était de nous appeler et de nous dire qu’elle allait bien. Pourquoi ne l’a-t-elle pas fait ? », s’est-elle demandée.

Maria, qui vit à Sompting, à West Sussex, en Angleterre, a encore déclaré : «Elle avait déshonoré cette famille. Elle peut faire ce qu’elle veut avec sa vie aussi longtemps qu’elle nous laisse seuls à reconstruire nos vies  ».

Melissa a nié les allégations de sa mère selon lesquelles Harrabi était  avec elle uniquement pour obtenir un visa pour le  Royaume-Uni, ajoutant que « nous allons rester ensemble et rester mariés.

Enfin, elle  a souligné que la photo publiée par le site Argus où elle apparaissait en compagnie de son mari dans une boîte de nuit à Sousse et dont des sources avait affirmé qu’elle a été prise jeudi dernière, date de plus d’un an.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux