Tags Posts tagged with "Mohamed Ghodbane,"

Mohamed Ghodbane,

par -
D’après la Direction de la Douane tunisienne

D’après la Direction de la Douane tunisienne, la contrebande cause un manque de recettes annuelles à la finance publique estimé à environ 1200 millions de dinars (MD), et pouvant atteindre même plus de 2000 MD. Partant par ce constat , tous les intervenants s’emploient à faire face à la prolifération du phénomène de la contrebande qui constitue un souci national majeur . Le phénomène ne cesse de s’aggraver et de prendre des proportions extrêmement préoccupantes, présentant de réels dangers pour l’économie et la sécurité du pays.

Dans une déclaration accordée à Africanmanager, Mohamed Ghodbane commandant et président du bureau exécutif du Syndicat de la douane a fait savoir que « Le manque d’équipements et de matériel mis à la disposition des douaniers (voitures, équipements de contrôle, appareils et supports de communication…), est un vrai handicap pour mener une lutte efficace contre la contrebande ».

Le responsable syndical ajoute que la contrebande sévit toujours en Tunisie et que ce phénomène ne cesse de s’amplifier depuis la révolution et déplorant la faiblesse des responsables de l’Etat et leur hésitation à appliquer la loi contre les contrebandiers. « Le manque de sécurité essentiellement depuis le déclenchement des événements de la révolution a nourri le phénomène de la contrebande », a-t-il dit.

Cette situation a des répercussions sur la sécurité des agents de la Douane qui sont en première ligne dans la guerre que mènent les contrebandiers contre les symboles de l’autorité de l’Etat et toute forme de contrôle et d’application de la loi en la matière . Les Douaniers subissent les contraintes et font face à des dangers réels dans leur travail quotidien . Le président du bureau exécutif du Syndicat de la Douane exprime, à cet effet son mécontentement face aux agressions que de nombreux agents et cadres douaniers subissent quotidiennement . C’est dans ce contexte qu’il a appelé l’autorité de tutelle à intervenir immédiatement pour assurer la protection et les conditions de sécurité requises au profit des agents douaniers, afin qu’ils puissent accomplir leur devoir de protéger l’économie nationale.

Il convient de rappeler que, les dernières données communiquées par la direction de la douane, révèlent que les services de la Douane sont parvenus, au titre de l’année 2013, à saisir de grandes quantités de produits destinées soit à l’importation ou à l’exportation illégales. Il s’agit, notamment, de produits alimentaires (d’une valeur de 4,7 MD), d’hydrocarbures (4,5 MD), de tabac (8,890 MD), de produits alcoolisés (8,2 MD), de médicaments (2,520 MD), de pièces de rechange de véhicules (10 MD)…De même , plus de 14 MD de devises, environ 627 armes et plus de 7800 cartouches ainsi que 110 kg de cannabis et quelque 144 mille paquets de subutex (somnifères) ont été saisi.

Nadia Ben Tamansourt

par -
D’après la Direction de la Douane tunisienne

D’après la Direction de la Douane tunisienne, la contrebande cause un manque de recettes annuelles à la finance publique estimé à environ 1200 millions de dinars (MD), et pouvant atteindre même plus de 2000 MD. Partant par ce constat , tous les intervenants s’emploient à faire face à la prolifération du phénomène de la contrebande qui constitue un souci national majeur . Le phénomène ne cesse de s’aggraver et de prendre des proportions extrêmement préoccupantes, présentant de réels dangers pour l’économie et la sécurité du pays.

Dans une déclaration accordée à Africanmanager, Mohamed Ghodbane commandant et président du bureau exécutif du Syndicat de la douane a fait savoir que « Le manque d’équipements et de matériel mis à la disposition des douaniers (voitures, équipements de contrôle, appareils et supports de communication…), est un vrai handicap pour mener une lutte efficace contre la contrebande ».

Le responsable syndical ajoute que la contrebande sévit toujours en Tunisie et que ce phénomène ne cesse de s’amplifier depuis la révolution et déplorant la faiblesse des responsables de l’Etat et leur hésitation à appliquer la loi contre les contrebandiers. « Le manque de sécurité essentiellement depuis le déclenchement des événements de la révolution a nourri le phénomène de la contrebande », a-t-il dit.

Cette situation a des répercussions sur la sécurité des agents de la Douane qui sont en première ligne dans la guerre que mènent les contrebandiers contre les symboles de l’autorité de l’Etat et toute forme de contrôle et d’application de la loi en la matière . Les Douaniers subissent les contraintes et font face à des dangers réels dans leur travail quotidien . Le président du bureau exécutif du Syndicat de la Douane exprime, à cet effet son mécontentement face aux agressions que de nombreux agents et cadres douaniers subissent quotidiennement . C’est dans ce contexte qu’il a appelé l’autorité de tutelle à intervenir immédiatement pour assurer la protection et les conditions de sécurité requises au profit des agents douaniers, afin qu’ils puissent accomplir leur devoir de protéger l’économie nationale.

Il convient de rappeler que, les dernières données communiquées par la direction de la douane, révèlent que les services de la Douane sont parvenus, au titre de l’année 2013, à saisir de grandes quantités de produits destinées soit à l’importation ou à l’exportation illégales. Il s’agit, notamment, de produits alimentaires (d’une valeur de 4,7 MD), d’hydrocarbures (4,5 MD), de tabac (8,890 MD), de produits alcoolisés (8,2 MD), de médicaments (2,520 MD), de pièces de rechange de véhicules (10 MD)…De même , plus de 14 MD de devises, environ 627 armes et plus de 7800 cartouches ainsi que 110 kg de cannabis et quelque 144 mille paquets de subutex (somnifères) ont été saisi.

Nadia Ben Tamansourt

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux