Tags Posts tagged with "Naufrage, chalutier, Tunisie"

Naufrage, chalutier, Tunisie

par -
L’épave du bateau de pêche disparu en mer

L’épave du bateau de pêche disparu en mer, depuis mercredi dernier, a été retrouvée dimanche à quelques 70 mètres de profondeur dans les eaux de Zarzis par des unités de l’armée nationale et de la garde maritime. Depuis, on est sans nouvelle des 13 marins-pêcheurs qui sont toujours portés disparus.

Les proches des victimes scandalisés par l’absence du gouverneur!

Sur place, l’émotion est grande. Les familles éplorées sont meurtries par ce drame à cause de l’absence des autorités. « On a perdu nos pères, nos frères qui sont nos sources de vie alors que le gouvernement continue de faire la sourde oreille », s’indigne l’un des parents des marins déplorant ainsi le manque de communication entre les familles et le gouverneur de Sfax qui a refusé de donner des précisions.

Un autre témoin qui a perdu son père, critique la lenteur des recherches en dépit des efforts fournis par l’Union Régionale de Travail de Sfax et l’Union Régionale de l’Agriculture et de la Pêche (URAP) de Sfax. « Aucune information n’a été obtenue sur le sort des disparus », note-t-il, critiquant dénonçant l’absence des autorités qui n’ont pas réagi malgré le caractère dramatique de cette affaire.

Ce témoin saisit cette occasion pour « exiger davantage d’efforts de la part du gouvernement dans le but de retrouver nos proches ».

Des recherches sans résultats

Les recherches avaient commencé, le 1er mars, à l’aide de patrouilles maritimes et aériennes. Une cellule de crise de l’armée nationale et de la garde maritime a été mise en place pour assurer le suivi des opérations, mais ceci n’a rien donné, selon les témoins.

Les opérations de recherches se poursuivent. Hier, un plongeur relevant de l’armée nationale a pris le relais pour descendre par 40 mètres de fond, mais toujours sans résultats.

Dans une déclaration à Africanmanager, Ali Choour, président de l’union régionale de l’agriculture et de la pêche (URAP) de Sfax, a affirmé que le mauvais temps et la pénurie d’équipements nécessaires restent parmi les obstacles majeurs qui bloquent les recherches entamés depuis dimanche dernier. « Les parties concernées continuent à multiplier les efforts certes, mais on est toujours freiné par l’insuffisance de matériels nécessaires » dit-il.

Ali Choour a appelé les familles de patienter pour qu’ils puissent accomplir leur mission afin de trouver les victimes le plutôt possible.

Un aviso de l’armée nationale pour rechercher les 13 marins perdus

Pour combler les carences, un aviso bien équipé de l’armée nationale et plusieurs bateaux vont participer à la recherche de ce chalutier. « Plus de 60% des bateaux amarrés dans le port de Sfax vont participer à cette mission dont ceux appartenant à la garde nationale vont partir demain matin à 4H pour sillonner les zones proches en attendant l’arrivée de l’aviso de l’armée nationale en présence d’un grand nombre des plongeurs professionnels » nous avoue Maher Malak, l’un des plongeurs qui sera au rendez-vous.

W.T

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux