Tags Posts tagged with "Néjib Snoussi, Tunisie, Habitat,"

Néjib Snoussi, Tunisie, Habitat,

par -
Une baisse remarquable a été observée au niveau du secteur de l’habitat et de celle de l’activité des promoteurs immobiliers en Tunisie

Une baisse remarquable a été observée au niveau du secteur de l’habitat et de celle de l’activité des promoteurs immobiliers en Tunisie, une régression estimée à 50% en matière de l’affluence sur les logements destinés à l’habitation. C’est ce qu’affirme, Néjib Snoussi, Directeur général de l’Habitat au ministère de l’Equipement.

Cette chute est expliquée essentiellement par le climat d’instabilité qui a fortement impacté la rentabilité de l’activité. A cela s’ajoute la perturbation constatée au niveau de l’approvisionnement du marché en matériaux de construction particulièrement le fer à béton et le ciment, mais encore les revendications sociales ainsi que la pénurie de main d’œuvre, orientée déjà vers la construction non autorisée, demeurent les obstacles qui ont entravé le développement du secteur de l’habitat en Tunisie.

Néjib Snoussi a fait observer que le coût élevé au niveau du secteur constitue un autre obstacle. « Ces dernières années, on a affiché une évolution injustifiable en matière du coût de construction. Une évolution qui reste inadéquate eu égard au revenu du citoyen tunisien, devenu incapable de faire l’acquisition d’un logement.

Un programme spécifique pour combler les lacunes

Dans une déclaration à Africanmanager, le directeur général a noté qu’un programme spécifique a été mis en place pour mieux répondre aux attentes de la population, celui de la construction sur les deux années 2012 et 2013, de 30 milles logements. « Le programme dont le coût est estimé à 1.400 MDT est reparti en deux tranches. Il s’agit de remplacer 10 mille logements rudimentaires par d’autres habitations à vacation sociale », a-t-il précisé avant d’ajouter que « la construction de ces logements sera confiée aux petits entrepreneurs, aux ingénieurs et architectes tunisiens exerçant dans les différents gouvernorats du pays ».

Pour la deuxième tranche, il a relevé que « le ministère de tutelle prévoit la construction de 20 mille logements à vacation sociale dont le premier lot porte sur 12 mille logements, et ce en adoptant une démarche bien étudiée au niveau du traitement des dossiers. L’objectif recherché est de combler le manque observé en ce qui concerne ce type de logements »

Dans ce contexte, il a noté que le ministère de l’Equipement a reporté l’appel d’offres concernant la construction de 12 mille logements sociaux.

Alors que la décision était attendue pour 27 octobre, la demande croissante des promoteurs immobiliers pour un « plus de temps » afin de mieux consulter le cahier des charges relatif à ce sujet, a obligé le ministère de tutelle à reporter l’appel d’offres au 20 Novembre 2012.

Jusqu’à maintenant, 31 sociétés ont retiré le cahier des charges. Pour rappel, l’appel d’offres lancé, le 7 septembre dernier, est ouvert aux promoteurs immobiliers tunisiens, aux sociétés de bâtiment et de travaux publiques tunisiennes et étrangères et aux groupements immobiliers étrangers.

Il est à noter que l’ouverture des prix aura lieu, le 22 novembre 2012, au cabinet du ministère de l’Equipement en présence des soumissionnaires qui souhaitent y participer.

Interrogé sur le mécontentement suscité dernièrement chez les architectes tunisiens, qui dénoncent « la non-transparence du marché d’appel d’offres de construction de ces 20 mille logements», Néjib Snoussi a rappelé que le cahier des charges souligne l’importance de recourir aux compétences et main d’œuvre tunisiennes pour l’exécution de ce projet.

Evoquant la pénurie de main d’œuvre dans le secteur du bâtiment, le responsable a estimé nécessaire que le gouvernement adopte une stratégie adéquate pour résoudre ce problème précisant que « cette stratégie qui englobera tous les intervenants (UTICA, ministère de l’Education, ministère de la Formation professionnelle, ministère de l’Equipement etc.) devra stimuler un grand nombre des jeunes chômeurs qui devront être bien formés dans des centres de formation professionnelle, et ce dans le but de promouvoir le secteur de l’habitat en Tunisie de l’après 14 janvier».

Pour rappel, le secteur du bâtiment et des travaux publics peut embaucher 25% de main d’œuvre supplémentaire, selon une étude publiée récemment par le Centre tunisien de Veille et intelligence économique.

Pour l’avenir du secteur de l’habitat, il a souligné que le ministère de l’Equipement envisage également de mettre en place une nouvelle stratégie à l’effet d’évaluer la situation actuelle du secteur et de proposer les recommandations susceptibles de hisser le secteur à un niveau supérieur. « Cette stratégie sera menée parallèlement à la mise en place d’autres stratégies liées au secteur de l’emploi, la santé… ».

Wiem Thebti

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

L'armée algérienne a annoncé avoir tué deux islamistes armés lors d'une opération à l'ouest d'Alger, portant à 62 le nombre de "terroristes" tués depuis...

Reseaux Sociaux