Tags Posts tagged with "Nourreddine Khademi,"

Nourreddine Khademi,

par -
Lors d’un point de presse organisé vendredi

Lors d’un point de presse organisé vendredi, 2 novembre 2012, à la Kasbah, le ministre des Affaires religieuses, Nourreddine Khademi a déclaré que son ministère ne reconnaît pas les prédicateurs à part ceux nommés par ses soins. Selon lui, le prédicateur doit avoir une bonne connaissance et un savoir suffisant pour remplir cet office. Il doit aussi prêcher le bien et la réforme et non le mal et le chaos.

Cette déclaration, le ministre l’a faite en réponse aux questions des journalistes à propos l’affaire de Nassreddine Aloui, l’Imam de la mosquée “Ennour” à Daouar Hicher, qui a appelé, jeudi soir, sur la chaîne de télévision privée « Attounissia » les jeunes du courant « Eveil islamique » à préparer leurs linceuls, prétextant que « Enahdha » et plusieurs autres partis politiques lancent leurs campagnes électorales sur les cadavres des Salafistes.

Cet appel a été lancé, lors de l’émission en direct « 9 heures du soir », à laquelle ont pris part le ministre de l’Intérieur Ali Larayedh, Samir Dilou, le ministre des Droits de l’Homme et de la justice transitionnelle et porte-parole du gouvernement ainsi que plusieurs autres invités.

Nassreddine Aloui a avoué appeler au jihad et a exhibé en direct son linceul en criant : « j’ai préparé mon linceul depuis le jour où sont morts les deux martyrs », faisant allusion au décès des deux jeunes salafistes, Aymen Amdouni et Khaled Karoui dans des affrontements avec les forces de sécurité à l’avenue Khaled Ibn EL walid. Ces derniers réclamaient la libération de Saddem, l’un des leurs qui a blessé, le 30 septembre, par arme blanche, Wissem Ben Sliman, officier de la garde nationale, et arrêté deux jours après dans la région de Jendouba.

Hajj 2012 : 13 décès, 7 hospitalisés et 1 porté disparu

Concernant la saison du Hajj 2012 qui était le principal thème de cette rencontre, le ministre des Affaires religieuses, a déclaré que 13 pèlerins sont décédés jusqu’à ce jour, dans les lieux saints contre 19 en 2011. Ils sont morts de mort naturelle, a précisé le ministre. En outre, 7 pèlerins et un accompagnateur sont actuellement hospitalisés.

Sur les personnes portées disparues, le ministre a précisé que grâce à la constitution de trois commissions, toutes les personnes égarées ont été trouvées sauf une seule personne, atteinte d’amnésie.

S’agissant du bilan de la saison du Hajj 2012, Nourreddine Khademi a fait savoir que des progrès ont été réalisés au niveau des prestations et services offerts.

Toutefois, il n’a pas caché l’existence des carences dues particulièrement aux pèlerins eux-mêmes notamment en ce qui concerne l’âge avancé de nombre d’entre eux. En effet, la moyenne d’âge des pèlerins est de l’ordre de 62,36 ans dont 5% sont plus qu’octogénaires et 26% ont un âge supérieur à 70 ans, soit le tiers des pèlerins. Le pèlerin le plus âgé a 102 ans, tandis que le cadet a 23 ans. Ces pèlerins ont besoin, selon le ministre, de plus d’aide et d’assistance puisqu’ils souffrent de plusieurs maladies comme l’hypertension et le cholestérol ainsi que des problèmes de sommeil. De plus, 121 pèlerins ont des problèmes de locomotion nécessitant les services de 121 accompagnateurs.

Comme deuxième carence, le ministre a souligné que les pèlerins ignorent les différentes étapes et les procédures relatives au pèlerinage. En effet, selon lui, les Tunisiens manquent de savoir religieux et ne sont pas suffisamment instruits sur leurs droits et devoirs qui sont ceux du pèlerin.

L’hébergement figure aussi parmi les problèmes entachant le bon déroulement de la saison du Haj 2012. En effet, selon le ministre, la région de Laaziziya où environ 2500 pèlerins résident souffre d’un problème au niveau du transport. Ce problème s’est accentué particulièrement durant les 6 ème et 7 ème jours du pèlerinage. Plus encore, durant ces journées, toutes les routes qui mènent aux lieux saints ont été fermées pour des raisons de sécurité, ce qui a empêché les pèlerins d’accomplir les prières.

Khadija Taboubi

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux