Tags Posts tagged with "président de l’ISIE"

président de l’ISIE

par -

Les élections au Conseil supérieur de la magistrature (CSM) auront lieu le 23 octobre prochain, a annoncé ce lundi 20 juin 2016 le président de l’Instance supérieure indépendante des élections (ISIE), Chafik Sarsar.

« En choisissant cette nouvelle date, l’ISIE a pris en considération plusieurs conditions dont notamment les vacances judiciaires », a expliqué Chafik Sarsar lors d’un point de presse organisé à cette occasion.

13122 électeurs…

Annonçant le démarrage de l’opération du processus relatif à ces échéances, le responsable a précisé qu’elle a commencé par la publication des listes des électeurs dont le nombre s’élève à environ 13122 électeurs.

De même, les délais sont ouverts pour les observateurs et les journalistes pour déposer leurs dossiers d’accréditation.

S’agissant des recours, il a fait savoir que les parties concernées peuvent s’opposer à un nom ou inscription. « La rectification est permise dès aujourd’hui », a-t-il ajouté.

Le président de l’ISIE a par ailleurs mis l’accent sur les toutes les mises à jour qui doivent être disponibles avant le 27 juillet prochain, faisant savoir que l’ISIE a pris en considération le mouvement qui aura lieu prochainement dans ce corps.

Les résultats préliminaires prévus pour le 25 octobre

Selon Chafik Sarsar, 13 centres de vote avec un total de 108 bureaux de vote ont été sélectionnés à proximité des cours d’appel afin de faciliter les opérations du scrutin et les recours.

En vertu de l’échéance électorale, les listes définitives des électeurs seront publiées le 14 juillet. Les résultats préliminaires des élections seront annoncés le 25 octobre 2016, a encore indiqué Chafik Sarsar.

Sur une question posée par Africanmanager sur la nature des financements, le conférencier a assuré qu’il s’agit d’élections spécifiques, parce que chaque candidat doit utiliser ses ressources propres étant donné qu’il n’y a pas de financement publique, a précisé Sarsar.

« Pour ces élections, il n’y pas de règle, ni campagne, ni jour de silence. Ces sont vraiment les spécificités de cette élection par rapport à d’autres échéances nationales puisque les candidats sont au sein de leur corps », a-t-il conclu.

Faut-il rappeler que les élections prévues pour le 25 septembre 2016 ont été reportées au 23 octobre prochain et ce, en réponse à la demande des représentants des structures judiciaires dont certains ne pouvaient pas participer aux élections avec l’ancienne date.

De même, ces élections viennent à un moment opportun car l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) a adopté le 15 mai dernier le projet de la loi organique relatif au Conseil supérieur de la magistrature dans sa version finale avec 131 voix pour, 14 voix contre et 8 absentions.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Le président français, Emmanuel Macron, est décidément très actif sur le contient africain. Après avoir parrainé la force conjointe anti-djihadiste des pays du Sahel,...

Reseaux Sociaux