Tags Posts tagged with "Ramadan, Commerce,"

Ramadan, Commerce,

par -
Le pic de consommation pendant le mois  de Ramadan exige des préparatifs bien particuliers afin de satisfaire les demandes additionnelles en matière de produits de première nécessité. C’est dans ce contexte que depuis quelques mois le ministère du Commerce se prépare fébrilement pour satisfaire les exigences des consommateurs

Le pic de consommation pendant le mois de Ramadan exige des préparatifs bien particuliers afin de satisfaire les demandes additionnelles en matière de produits de première nécessité. C’est dans ce contexte que depuis quelques mois le ministère du Commerce se prépare fébrilement pour satisfaire les exigences des consommateurs, dont notamment la fixation du prix des viandes rouges, le stockage de quantités suffisantes de lait, d’eau, d’œufs, de viandes blanches et autres produits de grande consommation.

Au cours de la rencontre périodique avec la presse organisée, mardi 9 juillet 2013, au Palais du gouvernement, Abdelwaheb Maatar, ministre du Commerce a déclaré que d’importantes mesures ont été prises pour contrôler les prix sur les marchés. De même, le contrôle des marchés ainsi que les réseaux de distribution de marchandises sera renforcé, avertissant, à ce propos, que ceux qui ne respecteront pas les prix fixés seront sanctionnés.

Sur un autre volet, le ministre a fait savoir que des stocks régulateurs ont été constitués et couvrent, en particulier, 47 millions litres de lait, 55 millions d’œufs, 47.000 tonnes de pommes de terre, 4.000 tonnes de viandes blanches (poulet et dinde)… Il a, en outre, passé en revue l’installation des points de vente du producteur au consommateur qui ont été mis en place dans tous les gouvernorats du pays, dans l’espoir de faire pression sur les prix.

Fixation des prix de vente des viandes de volailles

Le ministère du commerce a récemment décidé de fixer des prix plafonds de vente des viandes de volailles jusqu’au dernier jour du mois de Ramadan. Les prix maximum de vente des viandes de volailles ont été fixés comme suit : prix de vente au public du poulet de cuisson : 5,400dt/kg, prix de vente au public de l’escalope de dinde : 8,900dt/kg. Une somme de 0.5dt/kg sera ajoutée aux produits emballés du poulet de chair et de l’escalope de dinde…

Il convient de signaler, à ce propos, que la production avicole (viande de poulet) est estimée, jusqu’au mois d’août 2013, à environ 10.865 tonnes, alors que la production de viandes rouges est évaluée entre 1.400 et 1.500 tonnes.

Contrôle et sécurité des produits de consommation

La direction générale de l’hygiène du milieu et de la protection de l’environnement a pris une série de mesures préventives visant à garantir la sécurité des produits de consommation. Des équipes de travail mixtes assureront la sécurité des chaînes logistiques alimentaires. Ces équipes ont pour mission de vérifier la qualité de l’eau utilisée dans ces unités et de suivre l’état de santé des employés, y compris les travailleurs temporaires, à travers la réalisation d’analyses médicales.

Une attention particulière est accordée au contrôle des produits alimentaires « délicats » comme le lait et dérivés, les glaces, les eaux minérales, les boissons gazeuses et les conserves. Des agents sont mobilisés dans les marchés municipaux et les locaux publics pour lutter contre l’exposition des aliments à la chaleur.

Distribution des aides aux familles nécessiteuses

Intervenant au cours de cette rencontre, Khalil Zaouia , ministre des Affaires sociales a déclaré que pour le mois de Ramadan 2013, le nombre total de bénéficiaires des repas d’Iftar a été fixé à 1.350 personnes, alors que 20 mille couffins qui seront distribués aux familles nécessiteuses sera à 60 dinars l’unité.

Sur un autre volet, il a ajouté que la valeur de l’aide attribuée à chaque famille nécessiteuse est de 80 dinars et sera versée en deux tranches soulignant que le montant total des aides est estimé à 18 millions de dinars.

Nadia Ben Tamansourt

par -
Le pic de consommation pendant le mois  de Ramadan exige des préparatifs bien particuliers afin de satisfaire les demandes additionnelles en matière de produits de première nécessité. C’est dans ce contexte que depuis quelques mois le ministère du Commerce se prépare fébrilement pour satisfaire les exigences des consommateurs

Le pic de consommation pendant le mois de Ramadan exige des préparatifs bien particuliers afin de satisfaire les demandes additionnelles en matière de produits de première nécessité. C’est dans ce contexte que depuis quelques mois le ministère du Commerce se prépare fébrilement pour satisfaire les exigences des consommateurs, dont notamment la fixation du prix des viandes rouges, le stockage de quantités suffisantes de lait, d’eau, d’œufs, de viandes blanches et autres produits de grande consommation.

Au cours de la rencontre périodique avec la presse organisée, mardi 9 juillet 2013, au Palais du gouvernement, Abdelwaheb Maatar, ministre du Commerce a déclaré que d’importantes mesures ont été prises pour contrôler les prix sur les marchés. De même, le contrôle des marchés ainsi que les réseaux de distribution de marchandises sera renforcé, avertissant, à ce propos, que ceux qui ne respecteront pas les prix fixés seront sanctionnés.

Sur un autre volet, le ministre a fait savoir que des stocks régulateurs ont été constitués et couvrent, en particulier, 47 millions litres de lait, 55 millions d’œufs, 47.000 tonnes de pommes de terre, 4.000 tonnes de viandes blanches (poulet et dinde)… Il a, en outre, passé en revue l’installation des points de vente du producteur au consommateur qui ont été mis en place dans tous les gouvernorats du pays, dans l’espoir de faire pression sur les prix.

Fixation des prix de vente des viandes de volailles

Le ministère du commerce a récemment décidé de fixer des prix plafonds de vente des viandes de volailles jusqu’au dernier jour du mois de Ramadan. Les prix maximum de vente des viandes de volailles ont été fixés comme suit : prix de vente au public du poulet de cuisson : 5,400dt/kg, prix de vente au public de l’escalope de dinde : 8,900dt/kg. Une somme de 0.5dt/kg sera ajoutée aux produits emballés du poulet de chair et de l’escalope de dinde…

Il convient de signaler, à ce propos, que la production avicole (viande de poulet) est estimée, jusqu’au mois d’août 2013, à environ 10.865 tonnes, alors que la production de viandes rouges est évaluée entre 1.400 et 1.500 tonnes.

Contrôle et sécurité des produits de consommation

La direction générale de l’hygiène du milieu et de la protection de l’environnement a pris une série de mesures préventives visant à garantir la sécurité des produits de consommation. Des équipes de travail mixtes assureront la sécurité des chaînes logistiques alimentaires. Ces équipes ont pour mission de vérifier la qualité de l’eau utilisée dans ces unités et de suivre l’état de santé des employés, y compris les travailleurs temporaires, à travers la réalisation d’analyses médicales.

Une attention particulière est accordée au contrôle des produits alimentaires « délicats » comme le lait et dérivés, les glaces, les eaux minérales, les boissons gazeuses et les conserves. Des agents sont mobilisés dans les marchés municipaux et les locaux publics pour lutter contre l’exposition des aliments à la chaleur.

Distribution des aides aux familles nécessiteuses

Intervenant au cours de cette rencontre, Khalil Zaouia , ministre des Affaires sociales a déclaré que pour le mois de Ramadan 2013, le nombre total de bénéficiaires des repas d’Iftar a été fixé à 1.350 personnes, alors que 20 mille couffins qui seront distribués aux familles nécessiteuses sera à 60 dinars l’unité.

Sur un autre volet, il a ajouté que la valeur de l’aide attribuée à chaque famille nécessiteuse est de 80 dinars et sera versée en deux tranches soulignant que le montant total des aides est estimé à 18 millions de dinars.

Nadia Ben Tamansourt

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux