Tags Posts tagged with "réglementation thermique, ANME Bâtiment"

réglementation thermique, ANME Bâtiment

par -
Les efforts significatifs sont en train d’être déployés pour que la consommation de l’énergie soit maîtrisée dans le secteur du bâtiment

Les efforts significatifs sont en train d’être déployés pour que la consommation de l’énergie soit maîtrisée dans le secteur du bâtiment, mais beaucoup reste à faire, face à une application limitée au niveau de la réglementation thermique.

Partant de ce constat, l’Agence Nationale de la Maîtrise de l’Energie, en étroite collaboration avec le GIZ, se sont mobilisés en menant une étude afin de diagnostiquer l’état des lieux et mettre en place un plan d’action visant le renforcement de cette application. Ce plan devrait contribuer à la politique de l’Etat orienté vers le développement durable à travers une diminution de la consommation de l’énergie

Les principaux résultats viennent d’être présentés, au cours d’un atelier de travail. L’ensemble des intervenants, des représentants de l’ANME ainsi que d’experts internationaux étaient d’accord sur les raisons qui sont à l’origine de cette insuffisance.

Pour Noura Laroussi Ben Lazreg, DG de l’ANME, les causes sont multiples. Les évènements de 14 janvier 2011 restent le facteur essentiel qui a perturbé le travail de l’administration. A cela s’ajoute, l’absence du sens de responsabilité chez certains professionnels, des architectes ou des ingénieurs dans l’application de la réglementation thermique. Noura Laroussi Ben Lazreg a pointé du doigt l’absence des moyens et des compétences au niveau des municipalités pour le contrôle de la conformité dans les nouveaux projets par rapport aux exigences de la réglementation thermique.

Autre insuffisance citée, celle relevée par Kais Tabka, consultant national, ayant trait au manque de connaissances et d’application de cette réglementation thermique. D’après lui, les promoteurs immobiliers ne sont pas en train d’appliquer les dispositions stipujlées dans les autorisations de bâtir. Pis, le pays souffre d’un manque énorme du contrôle et des sanctions.

Des actions à entreprendre

Pour ce faire, Pierre Baillargeon, expert international, souligne l’utilité de promouvoir le volet formation pour qu’elle touche plusieurs intervenants. « Je pense que l’instauration d’une formation pérenne aidera sans doute à une meilleure application de la règlementation thermique dans ce secteur stratégique qui pourrait devenir, en 2030, le plus énergivore».

Outre la formation, l’expert a mis l’accent sur les mécanismes de contrôle qui devraient être intensifiés. Dans ce cadre, il a noté qu’un travail reste à faire au niveau de la vérification des chantiers et de construction.

Quel rôle pour l’ordre des architectes ?

En réponse à cette question, Aymen Zriba, président de l’ordre des architectes tunisiens nous a affirmé que la responsabilisation des professionnels demeure une condition sine qua non pour assurer une meilleure application de cette règlementation.

Le gouvernement devrait ontribuer davantage dans ce système, qui fait face désormais à plusieurs lacunes. L’autorisation de bâtir est encore désorganisée et confrontée à plusieurs failles. « L’autorisation de bâtir devient en Tunisie un taxe alors que dans les autres pays, notamment ceux européens, c’est un système contrôlé par l’Etat. Ce n’est pas le cas de la Tunisie », a précisé Aymen Zriba.

« Une fois on aura un contrôle sérieux partant de l’autorisation jusqu’à la construction, on pourra parler de la maîtrise de l’énergie dans le bâtiment, considéré comme le secteur le plus consommateur de l’énergie finale avec une part de 27%» a-t-il conclu.

W.T.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux