Tags Posts tagged with "Ridha Saidi, UGTT, Tunisie"

Ridha Saidi, UGTT, Tunisie

par -

La porte pour la négociation sur les majorations salariales demeure ouverte et le gouvernement compte sur le patriotisme de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), a affirmé le ministre chargé des Dossiers économiques, Ridha Saidi.

Le ministre a ajouté, décans un entretien à TAP, que “la priorité sera accordée, lors des négociations sociales, au règlement de dossiers tels que la sous-traitance et l’emploi précaire ainsi qu’au parachèvement des conventions sectorielles”.

Il appelle l’Ugtt à tenir compte de la forte pression exercée sur le budget de l’Etat. “Il est possible de parvenir à des compromis sans recourir à la grève. Certaines revendications sont négociables alors que d’autres sont nettement au-dessus des moyens dont dispose actuellement le pays”.

Le ministre a tenu à préciser que le gouvernement, qui comprend parfaitement les revendications des salariés, accorde, actuellement, la priorité aux chômeurs et aux catégories vulnérables à travers la consécration des attributs d’un développement équilibré. Un objectif qui, selon lui, nécessite la mobilisation de gros moyens pour la réalisation de projets dans les différentes régions.

Il a assuré que toutes les informations relatives aux ressources de l’Etat et à ses dépenses ainsi qu’aux dossiers urgents à régler (emploi, développement et promotion des catégories faibles) ont été communiquées à la centrale syndicale en toute transparence depuis le début des négociations.

Pour le gouvernement, il est possible de s’entendre sur la majoration des salaires à condition qu’elle soit applicable sur trois ans. Mais, l’organisation ouvrière exige une augmentation immédiate et sur une année seulement, sous prétexte que le gouvernement actuel est provisoire et qu’il est tenu de négocier uniquement les augmentations au titre de 2012, explique le ministre.

Il a tenu à préciser, en réponse, que le gouvernement est concerné, à la fois, par le budget de 2012 et celui de 2013.

En 2011, le taux des majorations salariales a atteint environ 17 pc, tandis que la production a baissé de 2,2 pc, ce qui entraînera, estime-t-il, un déficit structurel et un accroissement du taux d’inflation.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux