Tags Posts tagged with "sagaz"

sagaz

par -

Le marché tunisien du conditionnement du GPL (500 mille tonnes par an et 7 millions de bouteilles en rotation), se recompose. Il était composé de 4 opérateurs. Depuis ce mercredi 2 décembre 2015,  ils ne sont plus que 3, avec la société publique SNDP comme leader (42 % de part de marché). Mercredi donc, et après des mois de longues négociations menées  dans le silence grâce à des relations commerciales déjà existantes, Total Tunisie signait un accord portant sur la cession à la filiale de Total, de l’activité GPL conditionné ainsi que le  centre emplisseur de gaz de Gabès, associé de la société familiale tunisienne Sagaz.

Présente depuis 1994 sur le marché du GPL (Gaz de pétrole liquéfié), d’abord par un mini-centre de remplissage à Sfax, cette entreprise fondée par Ahmed Keskes, déménage à Gabès où elle agrandit son centre. Jusqu’à ce jour, Sagaz était le  4ème  acteur et l’unique privé tunisien sur le marché, avec une implantation géographique historique autour de Sfax. De retour de l’étranger après ses études, il ne supportait plus le budget d’essence de sa modeste voiture. Il l’a ainsi fait migrer de l’essence vers le gaz liquide, et lance , en 1976, la société «Sfax-Auto-Gaz», une entreprise spécialisée dans la fourniture du GPL pour les automobilistes. L’ancien ministre Sadok Rabah croit en son potentiel et lui accorde l’autorisation de conditionnement du GPL. Il sortira 18 ans plus tard sa première bouteille de couleur verte.

Avec un chiffre d’affaires déclaré de 27 MDT, l’entreprise affiche aussi une  production annuelle de 60.000 tonnes GPL. Ahmed Keskes restera très discret sur le résultat net de l’entreprise. Lui comme Mathieu Langeron resteront tout aussi discrets sur le montant de la transaction. En aparté, le DG de Total Tunisie (Un bénéfice de 10 MDT en 2014 et le 9ème plus grand CA en Tunisie), nous dira le chiffre de « dizaines de millions DT. D’autres professionnels évoquent le chiffre de 27 MDT. Cette opération de reprise ne concernera cependant que l’unité de conditionnement et ses 57 employés que Total reprend et intègrera. La famille Keskes gardera l’activité vente en vrac.

Quel qu’en soit le montant, l’acquisition de Sagaz devrait permettre à Total Tunisie, par ailleurs, déjà présente sur ce marché depuis 1995 à travers un réseau de dépositaires, de stations-services et de clients vrac, de développer significativement ses ventes et d’offrir à ses clients un maillage renforcé sur le territoire tunisien. «Au-delà, cet accord illustre la volonté de Total Tunisie de poursuivre ses investissements et de contribuer au développement de l’économie du pays»,  a déclaré Matthieu Langeron, Directeur Général.

Il est important de dire, comme tient à le faire remarquer la direction de l’opérateur pétrolier qui se targue d’un montant de 100 MDT en investissement organique sur la période 2014 à 2016, que cette transaction reste soumise à l’approbation des autorités compétentes. D’ici là, Total Tunisie et Sagaz continueront d’opérer comme deux entités distinctes dans le strict respect des règles de concurrence.

Notons enfin que Total Tunisie compte 226 collaborateurs et génère plus de 3 500 emplois indirects. Ses activités sont réparties sur 7 sites industriels et 150 stations-services dédiées à la distribution de produits et services pétroliers.

par -
Les agents titularisés de la société SAGAZ

Les agents titularisés de la société SAGAZ, une société spécialisée dans la mise en bouteille de gaz butane et employant 40 agents, ont organisé, jeudi, 26 juin 2014, un sit-in ouvert au siège de la société, ce qui a conduit à la suspension totale de ses activités et empêché le chargement des camions en bouteilles de gaz.

Les grévistes revendiquent l’augmentation des salaires, la révision des primes et l’amélioration des conditions du travail.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Le Ministère de l’Energie, de l’Eau, et des Mines, l’Ambassade des Etats-Unis près le Bénin, le Millennium Challenge Corporation (MCC), et le Programme de...

SPORT

Reseaux Sociaux