Tags Posts tagged with "Saied Ayadi"

Saied Ayadi

par -

« Nous sommes  attachés à l’application de la loi et les décisions prises en faveur de l’hôpital Habib Bourghiba ne seront jamais retirées », a assuré le ministre de la Santé, Saied Ayadi en évoquant la situation chaotique qui est celle de  l’un des grands établissements de santé et du Sud tunisien.

Cette situation ne cesse de s’aggraver notamment à la suite de la suspension de certains syndicalistes et agents de leurs fonctions à cause de la recrudescence de la corruption, la mauvaise gestion des ressources humaines et des deniers publics. Chiffre à l’appui, l’hôpital Habib Bourghiba de Sfax a affiché un  déficit budgétaire record de 35 millions de dinars.

Une telle action a mis le feu aux poudres au niveau relationnel entre de ce département  et  l’organisation syndicale qui a fortement réagi à cette décision la qualifiant d’arbitraire et d’abus de pouvoir d’autant plus qu’elle elle est, selon elle,  de nature à accentuer la tension au sein de l’établissement hospitalier. Les syndicalistes avaient tenu  un rassemblement protestataire au siège du ministère ponctué d’insultes  à l’endroit de Saïd Aydi et de ses collaborateurs.

Le ministère toujours ouvert au dialogue….

« La prise de certaines décisions n’est pas dirigée contre certaines parties mais contre certaines personnes qui n’ont pas respecté la loi et la bonne gouvernance», a expliqué le ministre lors d’un point de presse organisé ce mardi 1er mars, à la présidence du gouvernement, affirmant que  « l’application de la loi vise à faire prévaloir l’intérêt des citoyens et celui public ».

Le  ministre a affirmé avec force que  « l’on ne pourra jamais lancer des réformes ni assurer la durabilité de l’Etat dans l’insécurité. C’est pour cette raison qu’il faut prendre des décisions courageuses et audacieuses».

Et pourtant,  le ministre n’a pas manqué de tendre la main  en soulignant que «  son département reste toujours attaché au principe du dialogue basé sur le principe du respect des prérogatives de chaque partie pour pouvoir sortir de l’ornière ».

L’optimisme du ministre ne semble pas convaincre les agents de la santé qui accentuent la pression tout en menaçant d’observer une grève générale le 10 mars dans les différentes régions du pays.

D’ailleurs,  des conditions ont été posées par la centrale syndicale pour s’asseoir autour de la même table des négociations et trouver une issue à cette crise. La récente déclaration du secrétaire général adjoint de l’UGTT, Noureddine Taboubi vient confirmer cette perspective. Ce dernier au nom de la centrale syndicale exige du ministre qu’il mette un terme à la suspension des syndicalistes pour remédier à la situation actuelle.

La fermeture de l’hôpital Habiba Bourghiba est envisagée…

Sur un autre plan, Said Aydi n’a pas écarté une éventuelle fermeture de l’hôpital Habib Bourghiba.

Une hypothèse qui a été défendue par le responsable qui a tenu à préciser que « si on continue avec ce niveau de déficit et si on ne prend pas les mesures nécessaires pour rétablir la situation, l’hôpital se trouverait dans un état déficitaire insoutenable  et dans l’impossibilité de garantir la sécurité sanitaire des patients. D’où  l’importance de trouver des issues qui pourraient aller vers la fermeture de cet établissement public ».

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Le président français, Emmanuel Macron, est décidément très actif sur le contient africain. Après avoir parrainé la force conjointe anti-djihadiste des pays du Sahel,...

Reseaux Sociaux