Tags Posts tagged with "Sigma Conseil, investisseur publicitaire, Tunisie"

Sigma Conseil, investisseur publicitaire, Tunisie

par -
Au vu des chiffres présentés par Sigma Conseil

Au vu des chiffres présentés par Sigma Conseil, dans son Open annuel, les investissements publicitaires de Tunisie se sont élevés à 145,3 millions de dinars en 2011, ce qui correspond à une chute de 22 pourcent par rapport à l’année précédente.

Cette dégringolade a touché tous les médias à l’exception de l’internet qui a évolué de 22,6 pour cent. En effet, les recettes publicitaires dans la télévision ont baissé de 29,2 pour cent par rapport à 2010 pour atteindre 73,1 M. Il est à signaler que le nombre d’annonceurs s’est réduit passant de 254 en 2010 à 218 en 2011. Pour la radio, les recettes ont chuté de 17,8 pour cent par rapport à 2010 pour totaliser quelque 27,7 MDT, alors que pour la presse écrite , on signale un investissement publicitaire de 25,2 MDT, soit un recul de 7,7 pour cent. A ce titre, il est important de noter que les investissements publicitaires des quotidiens ont régressé de 8,8 pour cent pour s’établir à 18,1MD La principale et nouvelle caractéristique de ce bilan est l’émergence de la publicité politique. L’Instance supérieure indépendante pour les élections figure parmi les principaux investisseurs (587798 DT) avec l’Union patriotique libre (459142 DT) et le Parti démocratique progressiste (294137 DT)

Hassen Zargouni, président de Sigma Conseil, a passé en revue la conjoncture politique particulièrement, le 23 octobre, jour historique pour le peuple tunisien. Ce peuple qui a montré son intérêt sans précèdent pour la politique. Une enquête réalisée dernièrement le confirme. 82.1% des personnes interrogées appartenant à la classe aisée (AB) suivent les informations politiques de la Tunisie

Revenant à la question de la baisse des investissements publicitaires, Hassen Zargouni a constaté que ce recul serait dû à la situation économique générale par laquelle passe la Tunisie postrévolutionnaire, marquée par une sécurité défaillante et la multiplication des revendications syndicales.

En dépit de ce climat, le chiffre réalisé demeure en- deçà des attentes en comparaison avec le chiffre global atteint dans le grand Maghreb, soit 1468 millions de dinars. A titre comparatif, le Maroc a consacré durant l’année précédente, l’équivalent de 1 060,7 millions de dinars d’investissements publicitaires.

Le président de Sigma Conseil reste quand optimiste pour les perspectives socio-économiques 2012, précisant que la situation est d’évidence préoccupante, mais pas alarmante, compte tenu de la taille du pays, du système laissé et des récentes tendances… « Ce qui manque pour le rétablissement de la confiance : un leadership politique fort, une transparence des pratiques gouvernementales, une prise en charge réelle et non cosmétique des problèmes que connait le pays et à leur tête le chômage et la précarité », a t-il fait remarquer.

Wiem Thebti

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Les États-Unis et le Togo seront co-organisateurs du Forum de la loi sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique – Africa Growth...

Reseaux Sociaux