Tags Posts tagged with "SITS, Société immobilières tuniso-saoudienne"

SITS, Société immobilières tuniso-saoudienne

par -
Jamais

Jamais, de mémoire de journaliste, on n’a entendu autant de propos racistes lors des assises d’une Assemblée générale ordinaire d’une entreprise privée cotée en bourse. Président du Conseil (Abdelwaheb Ben Ayed président du groupe Poulina), le DG Adel Abourrakhaâ et le premier partenaire saoudien dans l’affaire, étaient atterrés par les propos venimeux et gratuits d’un actionnaire, à moins de 100.000 DT dans le capital de la SITS (Société immobilières tuniso-saoudienne).

Cela commence même avant la tenue de l’AGO, lui en voulant de ne pas lui répondre au téléphone, puis lui lançant : «Qui êtes vous ? Rentrez chez vous en Egypte. Vous n’êtes pas le bienvenu en Tunisie».Un peu plus tard, lors de l’ouverture des travaux de l’AGO, il criait et vociférait pathétiquement, pour l’empêcher de prendre la parole et donner lecture du rapport de l’exercice 2013, objet de la réunion. Il s’en prend même à Abdelwaheb Ben Ayed, à qui il propose d’apprendre le code des sociétés commerciales. «C’est un ouvrier, il n’a aucune action dans la société et s’il veut en avoir, il doit les payer en devises, sinon allez-vous-en », interpelle-t-il le DG égyptien de l’entreprise devant l’assemblée. Remonté comme un coucou, l’actionnaire aux 100 mille DT (95 mille pour être exact), en voulait au salaire du DG, et lorsqu’on lui répond que c’est le Conseil d’Administration qui en décidé l’attribution, il s’en retourne contre le Conseil. «Vous l’encouragez », leur dit-il et «je vais vous intenter un procès pour dilapidation d’argent public ». Toujours aussi remonté qu’une pendule contre le DG, accusateur sans apporter de preuves, il l’interpelle encore : «Nous sommes des carthaginois, pas des pharaons. Vous n’êtes pas titulaire d’une autorisation de séjour pour rester en Tunisie. Rentrez chez vous et on vous remplacera par un Tunisien». Auparavant, il l’avait accusé, toujours sans preuves, de faire travailler des sociétés de sa femme». Les Commissaires aux comptes en riaient sous cape, mais personne dans la salle n’osait arrêter l’individu !

Ce manège durera plus d’une heure, jusqu’à en faire oublier l’objet de la réunion et sans qu’on sache pourquoi «MOssieur» était tant remonté contre toute la direction. Il accusera même Abdelwaheb Ben Ayed de se réserver des appartements dans l’un des nouveaux projets de la SITS, avant que Ben Ayed ne lui réponde avec le sourire, que «si vous le prouvez, je vous les donne». Il s’attaque ensuite au représentant saoudien, lui en voulant de «trop nous coûter » et l’interpellant par un «quel est votre niveau pour vous prétendre décideur ? », lui en voulant ensuite, à lui et à son pays, de cacher l’ancien président tunisien en fuite en Arabie Saoudite.

Le même actionnaire, qui a pourtant acquis un appartement et un bureau, à bon prix, nous dit-on, auprès de l’entreprise qu’il attaquait, prenait prétexte des résultats peu bénéficiaires cette année. L’année dernière, il avait proféré toutes les insultes racistes contre le DG, alors que la SITS était bénéficiaire de plus de 3 MDT.

Comme il le sait très bien, les sociétés de promotion immobilière, ont une activité cyclique et donc des revenus et des bénéfices en dents de scie, selon les contrats de ventes réalisés, comme le montre le tableau.

Les mauvaises habitudes d’une révolution où les excès et les dépassements de tous genres, sont malheureusement passés par là.

Kaled Boumiza

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Elle, c’est une spécialiste du transport, un secteur où elle a fait presque toute sa carrière, qu’elle connaît, de la voiture particulière à l’avion,...

AFRIQUE

SPORT