Tags Posts tagged with "sondage, emploi"

sondage, emploi

par -
L'emploi

L’emploi, l’économie, le pouvoir d’achat, le déficit public et le terrorisme sont les préoccupations principales des Tunisiens pour l’année 2014, d’après un sondage « Tunisie Sondage » qui vient d’être publié. Les thèmes sociétaux arrivent en seconde position.

L’enquête réalisée par l’institut d’études marketing et d’enquête d’opinion « TUNISIE SONDAGE », dresse le bilan de cette fin d’année, tel que vu par les Tunisiens. Les sondés, dans leur majorité (66%) dressent un bilan négatif de 2013 alors que 29% estime que cette année a été positive pour eux et 5% ne se prononcent pas.

Cependant par rapport à 2014, 51% des répondants sont optimistes, 48% sont pessimistes et 1% ne se prononcent pas.

L’emploi, préoccupation absolue

L’emploi s’impose comme la préoccupation première des Tunisiens. 99% d’entre eux placent la lutte contre le chômage comme priorité absolue du nouveau gouvernement. 60% des Tunisiens se montrent optimistes sur l’évolution du taux de chômage en 2014.

 

Le sondage révèle que les priorités des Tunisiens sont nettement d’ordre économique et sécuritaire : l’emploi (99%), l’économie et la croissance (96%), le pouvoir d’achat (92%), le déficit public (86%), le terrorisme (73%) et la lutte contre l’insécurité (50%).

Les thèmes sociétaux “importants mais pas prioritaires”

Les sujets sociétaux, tels que les inégalités sociales (42%), l’éducation (52%), la santé (59%) apparaissent comme importants mais pas prioritaires aux yeux des Tunisiens. Bien que ces sujets soient importants, ils ont été relégués au second plan en raison du contexte économique difficile et de la menace terroriste qui plane.

L’étude a été réalisée en ligne entre le 3 et le 20 décembre sur un échantillon de 1210 personnes, représentatif de la population tunisienne âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge de la personne interrogée) après stratification par région et par catégorie d’agglomération.

par -
L'emploi

L’emploi, l’économie, le pouvoir d’achat, le déficit public et le terrorisme sont les préoccupations principales des Tunisiens pour l’année 2014, d’après un sondage « Tunisie Sondage » qui vient d’être publié. Les thèmes sociétaux arrivent en seconde position.

L’enquête réalisée par l’institut d’études marketing et d’enquête d’opinion « TUNISIE SONDAGE », dresse le bilan de cette fin d’année, tel que vu par les Tunisiens. Les sondés, dans leur majorité (66%) dressent un bilan négatif de 2013 alors que 29% estime que cette année a été positive pour eux et 5% ne se prononcent pas.

Cependant par rapport à 2014, 51% des répondants sont optimistes, 48% sont pessimistes et 1% ne se prononcent pas.

L’emploi, préoccupation absolue

L’emploi s’impose comme la préoccupation première des Tunisiens. 99% d’entre eux placent la lutte contre le chômage comme priorité absolue du nouveau gouvernement. 60% des Tunisiens se montrent optimistes sur l’évolution du taux de chômage en 2014.

 

Le sondage révèle que les priorités des Tunisiens sont nettement d’ordre économique et sécuritaire : l’emploi (99%), l’économie et la croissance (96%), le pouvoir d’achat (92%), le déficit public (86%), le terrorisme (73%) et la lutte contre l’insécurité (50%).

Les thèmes sociétaux “importants mais pas prioritaires”

Les sujets sociétaux, tels que les inégalités sociales (42%), l’éducation (52%), la santé (59%) apparaissent comme importants mais pas prioritaires aux yeux des Tunisiens. Bien que ces sujets soient importants, ils ont été relégués au second plan en raison du contexte économique difficile et de la menace terroriste qui plane.

L’étude a été réalisée en ligne entre le 3 et le 20 décembre sur un échantillon de 1210 personnes, représentatif de la population tunisienne âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge de la personne interrogée) après stratification par région et par catégorie d’agglomération.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux