Tags Posts tagged with "tawasol"

tawasol

par -
L’indice Tunindex a perdu aujourd’hui 0

L’indice Tunindex a perdu aujourd’hui 0,35% réduisant ainsi son gain depuis le début de l’année à 5,48%. Le Tunindex 20 a plongé à son tour de 0,36% à 1 905,79 points. La séance s’est marquée par un faible rythme d’échanges avec un volume d’affaires de 2,19MDT. Les événements survenus hier soir au Mont Chaambi, ont pesé très lourd sur le marché boursier.

Les yeux ont été rivés aujourd’hui sur le nouveau né de la bourse de Tunis, le titre TGH (Tawassol Group Holding) de la famille Chabchoub, qui a accaparé 15% des capitaux traités du marché. Il aura auparavant et le jour même de sa première cotation, reculé hier de 17,27%, ce qui est une première du genre dans la bourse de Tunis. Le titre a cependant terminé sa deuxième séance de cotation en forte hausse de 4,39% à 0,95DT. Les états financiers consolidés au 31 décembre 2013 ont affiché une baisse de 6,15% du résultat d’exploitation et un résultat net part du groupe de 7,48MDT.

par -
Après s’être implanté avec un grand succès en Algérie

Après s’être implanté avec un grand succès en Algérie, Tawasol Group Holding (TGH), se lance à l’assaut du marché de l’Afrique. Dans une déclaration à Africanmanager, en marge d’une rencontre tenue, ce vendredi, à la Bourse de Tunis, son directeur général, Amine Chabchoub a indiqué que le groupe est en pleine croissance et qu’il est satisfait de ses réalisations en Algérie, d’où l’intention de s’installer en Afrique de l’Ouest particulièrement au Congo et à Bénin, et ce sur la foi d’ informations faisant état de projets d’infrastructures assez importants en termes technologiques dont notamment la fibre optique. Les préparatifs en vue de la conquête ces deux marchés sont en cours mais, a ajouté le DG « nous n’avons pas souhaité les intégrer dans notre business plan, les choses étant encore un peu floues ».

Le premier pays qui enregistrera l’arrivée de cette entité de Tawasol est le Bénin. Il est déjà question d’un projet concret avec un partenaire local pour le déploiement de projets télécoms, notamment dans la fibre optique. Vient ensuite le Congo-Brazzaville à travers une prise de participation dans une entreprise locale. La Côte d’Ivoire et le Sénégal, enfin, font également partie des pays où la Holding a des objectifs vu le potentiel de ces pays en termes de développement.

Au sujet de l’introduction en bourse de la société, Amine Chabchoub nous a déclaré que le groupe attendait ce jour-là depuis bien longtemps et que cette étape représente une opportunité pour son développement et la concrétisation de son business. Son introduction en Bourse se fera à travers une offre à prix ferme auprès du public de 14 359 480 actions nouvelles émises dans le cadre d’une augmentation de capital par appel public à l’épargne au prix de 1,100 DT l’action, et aussi par un placement global de 3 636 364 actions nouvelles émises dans le cadre d’une augmentation de capital par appel public à l’épargne au prix de 1,100 DT l’action.

Le Conseil du Marché Financier (CMF) a donné son aval à cette opération à travers un visa délivré le 11 avril 2014, et la période de souscription s’étendra du 28 avril au 16 mai 2014, et pourra faire l’objet d’une clôture anticipée, le 6 mai, sans préavis.

Au sujet des réalisations du groupe, Amine Chabchoub déclaré que la Holding est, à l’heure actuelle, à la croisée des chemins et que son carnet de commandes aussi bien en Tunisie qu’en Algérie, est plein, outre les grandes perspectives présentes sur le continent africain.

Il a fait savoir, en outre, que ces deux dernières années ont été très rentables pour le groupe et que les perspectives s’annoncent très positives.

Au 31/12/2013, le chiffre d’affaires consolidé du groupe TGH a enregistré, une hausse de 35,5% par rapport à la même période de 2012. Cette évolution est expliquée principalement par l’importance progression des ventes de l’activité infrastructure, le démarrage de l’activité carrière à Sidi Bouzid et par le démarrage du nouveau marché de télécommunication avec l’opérateur Mobilis en Algérie pour un montant de 70MDT. Les réalisations en termes de revenus sont en ligne avec les prévisions du business plan, soit un taux de réalisation de 100,2%.

Le groupe TGH a poursuivi sa politique d’investissement pour atteindre un total de 8,99MDT au 31/12/2013 alors que les investissements prévus pour l’année 2013 s’élèvaient à 23,35MDT. Cet écart est dû au report dans la réalisation de l’augmentation de capital objet de cette introduction en bourse.

En ce qui concerne les provisions du groupe, le chiffre d’affaires de TGH passerait de 60 MDT en 2013 à129,3 MDT en 2017, soit une augmentation en moyenne de 21% alors que, pour le résultat d’exploitation le groupe, il devrait augmenter de 14,89MDT en 2013 à 35,26MDT en 2017.

Tawassol emploie à l’heure actuelle 548 salariés avec un taux d’encadrement de 9,12%. La Holding regroupe pas moins de 10 entreprises dont le chiffre d’affaires est passé de 44,3 MDT, en 2012, à 60,1 MDT, en 2013 (+35,5% de croissance) qui opèrent en Tunisie et en Algérie.

Concernant les perspectives, la société vise la consolidation de la croissance du groupe sur le territoire national en passant à une nouvelle envergure de projets : Les mégaprojets intégrés, et ce à travers la participation dans des consortiums avec des partenaires étrangers solides.

La société envisage aussi de renforcer l’internationalisation des activités du groupe notamment sur l’Algérie, via les sociétés déjà implantées dans ce pays : « HayatCom Algérie » et « RETEL Project ».

Kh.T

par -
Après s’être implanté avec un grand succès en Algérie

Après s’être implanté avec un grand succès en Algérie, Tawasol Group Holding (TGH), se lance à l’assaut du marché de l’Afrique. Dans une déclaration à Africanmanager, en marge d’une rencontre tenue, ce vendredi, à la Bourse de Tunis, son directeur général, Amine Chabchoub a indiqué que le groupe est en pleine croissance et qu’il est satisfait de ses réalisations en Algérie, d’où l’intention de s’installer en Afrique de l’Ouest particulièrement au Congo et à Bénin, et ce sur la foi d’ informations faisant état de projets d’infrastructures assez importants en termes technologiques dont notamment la fibre optique. Les préparatifs en vue de la conquête ces deux marchés sont en cours mais, a ajouté le DG « nous n’avons pas souhaité les intégrer dans notre business plan, les choses étant encore un peu floues ».

Le premier pays qui enregistrera l’arrivée de cette entité de Tawasol est le Bénin. Il est déjà question d’un projet concret avec un partenaire local pour le déploiement de projets télécoms, notamment dans la fibre optique. Vient ensuite le Congo-Brazzaville à travers une prise de participation dans une entreprise locale. La Côte d’Ivoire et le Sénégal, enfin, font également partie des pays où la Holding a des objectifs vu le potentiel de ces pays en termes de développement.

Au sujet de l’introduction en bourse de la société, Amine Chabchoub nous a déclaré que le groupe attendait ce jour-là depuis bien longtemps et que cette étape représente une opportunité pour son développement et la concrétisation de son business. Son introduction en Bourse se fera à travers une offre à prix ferme auprès du public de 14 359 480 actions nouvelles émises dans le cadre d’une augmentation de capital par appel public à l’épargne au prix de 1,100 DT l’action, et aussi par un placement global de 3 636 364 actions nouvelles émises dans le cadre d’une augmentation de capital par appel public à l’épargne au prix de 1,100 DT l’action.

Le Conseil du Marché Financier (CMF) a donné son aval à cette opération à travers un visa délivré le 11 avril 2014, et la période de souscription s’étendra du 28 avril au 16 mai 2014, et pourra faire l’objet d’une clôture anticipée, le 6 mai, sans préavis.

Au sujet des réalisations du groupe, Amine Chabchoub déclaré que la Holding est, à l’heure actuelle, à la croisée des chemins et que son carnet de commandes aussi bien en Tunisie qu’en Algérie, est plein, outre les grandes perspectives présentes sur le continent africain.

Il a fait savoir, en outre, que ces deux dernières années ont été très rentables pour le groupe et que les perspectives s’annoncent très positives.

Au 31/12/2013, le chiffre d’affaires consolidé du groupe TGH a enregistré, une hausse de 35,5% par rapport à la même période de 2012. Cette évolution est expliquée principalement par l’importance progression des ventes de l’activité infrastructure, le démarrage de l’activité carrière à Sidi Bouzid et par le démarrage du nouveau marché de télécommunication avec l’opérateur Mobilis en Algérie pour un montant de 70MDT. Les réalisations en termes de revenus sont en ligne avec les prévisions du business plan, soit un taux de réalisation de 100,2%.

Le groupe TGH a poursuivi sa politique d’investissement pour atteindre un total de 8,99MDT au 31/12/2013 alors que les investissements prévus pour l’année 2013 s’élèvaient à 23,35MDT. Cet écart est dû au report dans la réalisation de l’augmentation de capital objet de cette introduction en bourse.

En ce qui concerne les provisions du groupe, le chiffre d’affaires de TGH passerait de 60 MDT en 2013 à129,3 MDT en 2017, soit une augmentation en moyenne de 21% alors que, pour le résultat d’exploitation le groupe, il devrait augmenter de 14,89MDT en 2013 à 35,26MDT en 2017.

Tawassol emploie à l’heure actuelle 548 salariés avec un taux d’encadrement de 9,12%. La Holding regroupe pas moins de 10 entreprises dont le chiffre d’affaires est passé de 44,3 MDT, en 2012, à 60,1 MDT, en 2013 (+35,5% de croissance) qui opèrent en Tunisie et en Algérie.

Concernant les perspectives, la société vise la consolidation de la croissance du groupe sur le territoire national en passant à une nouvelle envergure de projets : Les mégaprojets intégrés, et ce à travers la participation dans des consortiums avec des partenaires étrangers solides.

La société envisage aussi de renforcer l’internationalisation des activités du groupe notamment sur l’Algérie, via les sociétés déjà implantées dans ce pays : « HayatCom Algérie » et « RETEL Project ».

Kh.T

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux