Tags Posts tagged with "témoignage"

témoignage

par -

Le juge d’instruction au Pôle judiciaire financier et économique a demandé à l’Instance Vérité et Dignité (IVD) d’avoir accès à l’intégralité de l’enregistrement des témoignages de Imed Trabelsi, a indiqué mardi le substitut du procureur de la République près le Tribunal de première instance de Tunis et porte-parole du Pôle judiciaire de lutte antiterroriste, Sofiène Selliti, dans une déclaration à l’agence TAP.
Le 17 mai dernier, Imed Trabelsi, neveu de Leila Ben Ali, épouse du président déchu, a présenté, dans un témoignage enregistré à la prison d’El Mornaguia, ses excuses à ceux à qui il a porté préjudice, admettant avoir “commis plusieurs erreurs, par ignorance, par vanité et ou à cause de la tentation du pouvoir“.

Imed Trabelsi a évoqué les nombreux abus et dépassements qu’il a commis en profitant de ses liens de parenté avec l’ancien président. Il a, aussi, reconnu avoir touché des pots-de-vin proposés par de nombreuses personnes qui le sollicitait. Selon lui, “le système de corruption et de malversation est encore en place et fonctionne toujours“.
Quelques jours après, le ministre de la Justice, Ghazi Jeribi, a décidé de saisir le ministère public pour l’ouverture d’une enquête sur les circonstances et le déroulement du témoignage de Imed Trabelsi.
Une série d’arrestations d’hommes d’affaires soupçonnés d’implication dans des affaires de corruption, a, par la suite, touché l’homme d’affaires Chafik Jarraya et l’ancien douanier et ex-candidat à la présidence Yassine Chennoufi qui ont été assignés à résidence.
Le Parquet militaire de Tunis a décidé de diligenter une enquête contre l’homme d’affaires Chakik Jaraya et les personnes dont l’enquête aura révélé l’implication “pour atteinte contre la sûreté de l’Etat, trahison et intelligence avec une puissance étrangère en temps de paix“.
La commission de confiscation a annoncé, vendredi dernier, la saisie des biens et le gel des comptes bancaires de huit personnes soupçonnés d’avoir profité de leurs relations avec des personnes dont les biens ont été confisqués en vertu du décret n°13, de l’année 2011, portant sur les biens de Ben Ali et de sa famille.
Il s’agit de Mongi Ben Rbah, Kamel Ben Ghoulem Fraj, Chafik Jarraya, Yassine Chennoufi, Nejib Ben Ismail, Ali Griouii, Mondher Jenayah et Hlel Ben Massaoud Bchir.

par -

Youssef Chahed, c’est peut-être Philippe Choquet, le directeur de l’institut LaSalle Beauvais qui en parle le mieux. Et pour cause, le chef du gouvernement tunisien a été chargé de cours en agro-économie dans cet établissement de Beauvais, une ville du Nord de la France. Le journal le Courrier picard est allé à la rencontre de M. Choquet, qui a côtoyé Chahed de 2003 à 2009.

« C’est quelqu’un de brillant et très appliqué. Grâce à lui, notre école a noué des partenariats avec l’institut national agronomique de Tunisie », a déclaré M. Choquet. « Généralement, on confie des postes à responsabilité à des personnes plus âgées… Forcément, sa jeunesse dénote, mais il a le potentiel pour ramener ce pays vers une stabilité. La Tunisie a des atouts agricoles et touristiques, sur lesquels il peut s’appuyer », ajoute-t-il.

Ce témoignage est une vraie bouffée d’air frais et va assurément requinquer Chahed, dont l’installation à la tête du pays a été marquée par un déluge de catastrophes. Toutefois le journal souligne, après des considérations sur le fait qu’il est le plus jeune plus jeune chef de gouvernement depuis l’indépendance et sur la brillante épopée de sa grand-mère, Radhia Haddad, que Chahed a du pain sur la planche avec des dossiers lourds : chômage, terrorisme, reflux des investissements, conflits sociaux…

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux