Tags Posts tagged with "Transport terrestre"

Transport terrestre

par -

L’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) a adopté, mercredi 19 avril 2017, au cours d’une séance plénière, tenue au palais du Bardo, le projet de loi organique relatif à la réglementation du transport des personnes et marchandises par voies routières conclu entre l’Etat tunisien et l’Arabie Saoudite.
Cet accord a pour objectif de mettre en place un cadre juridique qui réglemente le transport international des marchandises entre les deux pays. Il vise également, d’après les propos d’Anis Ghedira, ministre du transport, à permettre aux transporteurs tunisiens de réaliser des opérations dans le territoire de l’autre partie contractante.
Ledit accord a aussi pour but de faciliter l’entrée des véhicules transportant des voyageurs et des marchandises sur les territoires des deux États et de développer les échanges commerciaux, à travers la facilitation des opérations de transport, dans le cadre de voyages organisés ou non organisés.
Ghedira a, par ailleurs, indiqué que cet accord se distingue à l’instar des autres conventions par l’exemption de l’autorisation d’entrée qui était appliquée entre les deux États.
Le ministre a, en outre, précisé que la Tunisie va conclure deux accords similaires avec la France et la Russie pour organiser le transport des personnes et des marchandises sur les voies routières entre et à travers les territoires des États contractants.
La Tunisie, a-t-il ajouté, négocie, actuellement, trois autres accords semblables avec la Slovénie, le Niger et le Burkina Faso, en plus de dix accords qui sont encore au stade de négociations primaires.
Le responsable a déclaré que la Tunisie a signé, à ce jour, 33 accords semblables dans le secteur du transport des personnes et des marchandises et le passage sur les routes, dont l’un d’eux avec l’Union du Maghreb Arabe( UMA).
Au niveau des accords bilatéraux, quatre conventions bilatérales ont été signées entre la Tunisie et les pays du Maghreb arabe, sept entre la Tunisie et des pays arabes, deux avec des États membres de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), deux avec des États africains non arabes et 18 avec des pays européens.

par -

-L’Agence Technique des Transports Terrestres (ATTT) a dénoncé, vendredi, les accusations de corruption adressées par l’Instance nationale des autoécoles aux responsables de l’agence au moment où celle-ci déclare, détenir des preuves sur ce dossier, d’après son président Sami El Heni.
Ces tractations interviennent suite au suicide d’un propriétaire d’autoécole à Ben Arous, le 28 juillet 2016, après avoir subi des ” pressions de la part des examinateurs de l’ATTT pour payer des pots -de- vin” selon l’instance.
L’agence a affirmé dans un communiqué, que ces informations sont erronées annonçant l’ouverture d’une enquête dont les résultats seront publiés dés qu’ils seront prêts.
Elle a fait entendre qu’elle se réserve le droit d’engager des poursuites judiciaires à l’encontre de l’instance en raison de ces accusations. Elle ” prendra également, les mesures nécessaires à l’encontre de chaque personne, dont l’implication est confirmée dans des agissements non professionnels ou portant préjudice à la transparence des services proposés “, lit-on également dans le communiqué de l’agence.
De son coté, El Heni a affirmé à l’agence TAP que l’Instance a ” soumis aux autorités du secteur plus de 7 dossiers documentés concernant des disfonctionnements touchant les services fournis aux autoécoles depuis début 2016 et que ces dossiers n’ont pas été traités par les responsables “.
” L’absence de réponse de la part des hauts responsables de la direction générale des Transports terrestres et de l’ATTT confirme les soupçons de corruption “, a estimé El Heni.
En Tunisie, plus de 3000 autoécoles recourent aux services de l’ATTT, notamment, en ce qui concerne l’examen d’obtention des permis de conduire, dans un secteur miné par la corruption selon El Heni.
Pour sortir de cette crise, il recommande l’organisation d’un débat national entre les différents intervenants en vue d’une restructuration du secteur alors que l’ATTT recommande l’amélioration des examens de permis exprimant sa disposition à répondre aux demandes raisonnables.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Les États-Unis et le Togo seront co-organisateurs du Forum de la loi sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique – Africa Growth...

Reseaux Sociaux