Tags Posts tagged with "Tunisie, , Béji Caïed Essebssi,"

Tunisie, , Béji Caïed Essebssi,

par -
Mohamed Lazhar Akremi

Mohamed Lazhar Akremi, membre de Nida Tounes, a indiqué ce samedi 15 septembre, dans une interview exclusive accordée à Shems FM, qu’une tentative d’assassinat du président du parti, Béji Caïd Essebsi, est planifiée.
Mohamed Lazhar Akremi dit tenir ses informations de sources étrangères fiables, et a affirmé qu’un membre de l’actuel gouvernement serait derrière ce plan. Le membre de Nida Tounes a affirmé que les salafistes Djihadistes seront désignés comme les auteurs de l’assassinat, qui sera commis avant le 23 octobre prochain. 
Il a ajouté que les appels au meurtre de Béji Caïd Essebsi se sont récemment multipliés au cours de manifestations de protestation, et ce alors que la protection fournie à l’ex-Premier ministre lui a été enlevée il y a quelques mois.

par -
Interviewé par le quotidien tunisien Assarih

Interviewé par le quotidien tunisien Assarih, l’ancien premier ministre et initiateur de l’Initiative politique qui semble effrayer les partis au pouvoir, a confirmé qu’il annoncera prochainement la création d’un parti politique qui portera l’initiative qu’il avait lancé il y a quelques mois. Caïed Essebssi a aussi précisé que l’annonce de son parti, qui pourrait s’appeler Vive la Tunisie» un des noms proposés, interviendra à la mi-juin de cette année. L’ancien premier ministre tunisien a cependant refusé de donner toute autre indication sur les personnalités qui rejoindront ce nouveau parti politique tunisien.

par -
Le quotidien tunisien de langue arabe Assabah rapporte que l’ancien premier ministre

Le quotidien tunisien de langue arabe Assabah rapporte que l’ancien premier ministre, vient de porter officiellement plainte auprès de la justice tunisienne, contre le prédicateur Boussarsar, par ailleurs, conseiller du ministre tunisien des Affaires religieuses, pour les menaces de morts que cet homme de religion, a proférées contre le promoteur de la «Moubadara» ou initiative.

Le prédicateur Boussarsar criait, en effet, le 26 mars dans une manifestation salafiste, «la mort pour Essebssi, la mort pour Essebssi et la bande d’Essebssi (…) Il n’y a de Dieu que Allah et Essebssi et l’ennemi d’Allah». La plainte est désormais entre les mains de la justice. On sait pourtant que ceux qui avaient agressé physiquement des journalistes n’avaient pas été inculpés, que celui qui a appelé à la mort des juifs n’a pas été retrouvé et même celui qui avait profané le drapeau n’a jamais été arrêté.

Par ailleurs, le quotidien de langue arabe Attounissya, rapporte que l’ancien premier ministre a déclaré dans une émission TV tunisienne, que « la plainte portée contre lui par un avocat connu, est fausse et que celui qui l’a engagée était chargé des affaires de Kadhafi et de ses hommes, qu’il ne continuera à se taire face à ses détracteurs et qu’il connaît les dossiers de tout le monde, finissant par dire à propos de la plainte portée contre lui, انتهى الدرس يا غبي ».

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux